MANO

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

11 janvier, 2012

DUVAL Francois -MERCI

Classé sous Non classé — manoretro @ 11:15

 

 

 

DUVAL Francois -MERCI sans-titre1

François Duval- Parlementaire français- Date de naissance-10 août 1903-Date de décès-28 juin 1984-Mandat - Sénateur de 1968 à 1977-Début du mandat- 22 septembre 1968-Circonscription -Martinique-Groupe parlementaire -UDR, RPR -Vème République

DUVAL Francois
Ancien sénateur de la Martinique
Ancien sénateur de la
Ve République
Appartenance politique
Membre du Groupe du Rassemblement pour la République
Etat-civil
Né le 10 août 1903
Décédé le 28 juin 1984
Profession Notaire
Département Martinique

Election
Elu le 22 septembre 1968
Fin de mandat le 2 octobre 1977 (Ne se représente pas) .
Situation en fin de mandat
Membre de la commission des affaires culturelles
Membre du Groupe du Rassemblement pour la République
Extraits de la table nominative :
1968, 1969, 1970, 1971, 1972, 1973, 1974, 1975, 1976, 1977Biographie
Ve République (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français) Ve République
DUVAL (François)
———————————–

Né le 10 août 1903 au Vauclin (Martinique)

Décédé le 28 juin 1984 à Fort-de-France (Martinique)

Sénateur de la Martinique de 1968 à 1977

Né en 1903 en Martinique, François Duval devient, après ses études secondaires, contremaître à l’usine du Simon puis clerc de notaire et enfin notaire. Après la Seconde guerre mondiale, il s’affirme comme une personnalité importante du parti socialiste local fondé au début du siècle par Joseph Lagrosillière. Sous l’étiquette Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO), il est élu en 1945 conseiller général du canton du St-Esprit et prend en 1948 la présidence du Conseil général de la Martinique. Il conserve cette fonction jusqu’en 1953 avant de la retrouver de 1964 à 1970. Elu conseiller général du canton du François en 1949, il le quitte pour celui de Case-Pilote/Bellefontaine en 1951 avant de s’implanter de nouveau dans le canton du François en 1958 dont il reste le conseiller général jusqu’en 1976. La plupart des Martiniquais le connaissent comme le maire du François, mandat qu’il conserve de 1956 à 1971. En 1957, conseiller de l’Union française pour la Martinique, il rejoint le comité d’honneur du Comité d’action sociale en faveur des originaires des départements d’outre-mer en métropole (CASODOM) présidé par Gaston Monnerville. Il se présente aux législatives de 1958 mais est battu par Victor Sablé, assimilationniste proche des Békés, représentant de la droite martiniquaise et farouche adversaire de toute idée d’autonomie ou d’indépendance.

L’année 1968 marque une rupture pour François Duval. Inquiet devant la radicalisation d’une partie de la gauche locale (surtout après les violents incidents de la fin mars 1967 en Guadeloupe où les forces de l’ordre avaient tiré sur des manifestants), déçu par l’attitude des socialistes antillais lors de la crise de mai, conscient aussi que les législatives de juin 1968 avaient renforcé l’emprise gaulliste dans une Martinique où la majorité des maires et conseillers généraux étaient membres de l’Union pour la défense de la République (UDR), François Duval rejoint le camp gaulliste. Il se rapproche de Camille Petit, fondateur du mouvement gaulliste local en 1958, secrétaire général de l’Union pour la nouvelle République (UNR) martiniquaise de 1958 à 1965 et député à partir de 1967. Les gaullistes antillais défendent l’assimilation complète des deux îles à la France et le statut de département. C’est donc sous la nouvelle étiquette UDR qu’il est élu sénateur le 22 septembre 1968, dès le premier tour, en tandem avec le sénateur sortant Georges Marie-Anne. Son programme, très centré sur l’économie (meilleur accès au crédit, défense des productions agricoles traditionnelles, restructuration de l’industrie sucrière, développement de la pêche, fondation d’une chambre des métiers) se termine par une ode à « cette Grande Nation Française à laquelle nous sommes heureux et fiers d’appartenir ». Son revirement lui vaut la colère de l’opposition de gauche et notamment des communistes très remontés contre le « notable d’un système colonialiste discrédité ».

Au Sénat, François Duval rejoint dès octobre 1968 la commission des affaires économiques et sociales ainsi que le groupe gaulliste. Il profite des questions orales et écrites comme des interventions lors des discussions de textes de loi pour se faire l’ardent défenseurs des intérêts économiques de son département, des Antilles de manière plus générale et, par extension, de l’ensemble de l’Outre-mer. Lors des discussions sur le projet de loi de finances, il évoque ainsi la crise sucrière et la nécessaire restructuration de la filière concernée, la réforme foncière, les difficultés d’écoulement sur le marché métropolitain et européen des fruits tropicaux (ananas et bananes), la concurrence avec les pays africains dans le cadre des accords de Lomé. Il se montre particulièrement sensible aux enjeux socio-économiques de la question de l’énergie aux Antilles. Alors que le revenu moyen en Martinique représente le tiers de l’équivalent métropolitain, l’électricité y est trois fois plus chère. Il milite donc pour une réduction de ces écarts qui se traduisent pas des injustices sociales et un retard économique. Il souhaite notamment l’extension aux départements d’Outre-mer (DOM) de la nationalisation de l’électricité acquise en Métropole au sortir de la guerre. La crise énergétique qui touche la France à partir de 1973 rend le sujet encore plus sensible dans la mesure où les Antilles disposent surtout à l’époque de centrales thermiques fonctionnant au fuel dont le prix augmente alors beaucoup. Après chaque cataclysme, le sénateur sollicite aussi l’aide gouvernementale, comme en 1970 après le passage dévastateur de la tempête « Dorothée ». Mais ce défenseur de la Martinique sait aussi se rappeler qu’il est notaire et défend régulièrement les professions judiciaires. A compter de mars 1972, il est nommé délégué représentant la France à l’Assemblée unique des Communautés européennes.

A partir de 1972-1973, François Duval, sans se désintéresser totalement des dossiers économiques, concentre désormais son attention sur les sujets d’ordre culturel (enseignement, médias). Il est nommé en octobre 1974 membre de la commission des affaires culturelles. Il intervient à plusieurs reprises à propos de l’enseignement primaire aux Antilles et du traitement local de l’information. Inquiet devant les progrès électoraux des indépendantistes antillais dans les années 1970 (en 1973, leur chef de file Alfred Marie-Jeanne fonde le mouvement « La parole au peuple » qui deviendra en 1978 le Mouvement indépendantiste martiniquais), il rend hommage au Sénat, en 1975, à « l’oeuvre de progrès économique, social et culturel accomplie par la France dans les départements d’outre-mer ». Attaché à la défense de la culture française, il s’inquiète également de « l’envahissement du parler créole sur les ondes locales ». A la fin 1976, le parlementaire rejoint le nouveau groupe du Rassemblement pour la République (RPR) du Sénat.

Au cours de son mandat, François Duval approuve la loi du 5 juillet 1972 portant création et organisation des régions, la loi Royer du 27 décembre 1973 d’orientation du commerce et de l’artisanat, la loi du 5 juillet 1974 fixant à 18 ans l’âge de la majorité, la loi Veil du 17 janvier 1975 relative à l’interruption volontaire de grossesse et la loi du 11 juillet 1975 portant réforme du divorce.

François Duval, qui ne se représente pas aux cantonales de mars 1976, n’est pas non plus candidat aux sénatoriales de septembre 1977. Il se retire de la vie politique, et meurt en 1984, âgé de 80 ans.

—————————————————————————————————-

François Duval (homme politique)

François Duval (né le 10 août 1903 Le Vauclin en Martinique, décédé en 1984) était maire du François, président du conseil général et sénateur de la Martinique de 1968 à 1977.

François Duval était contremaître à l’usine du Simon au François puis clerc de notaire.

Il est après la seconde guerre mondiale une personnalité politique importante du parti socialiste (SFIO) en Martinique. Puis en 1968, il quitte les socialistes pour adhérer au parti Gaulliste l’UDR.

Son parcours politique[modifier]

 1956 à 1971 : Maire du François

 1945 à 1949 : Conseiller général du canton du Saint-Esprit

 1949 à 1951 puis 1958 à 1976 : Conseiller général du canton du François

 1951 à 1958 : Conseiller général du canton de Case-Pilote/Bellefontaine

 1948 à 1953 et 1964 à 1970 : Président du Conseil général de la Martinique

 1968 à 1977 : Sénateur de la Martinique

SOURCE : ARTICLE DE WIKIPEDIA

Pour en Savoir Plus Cliqué ICI

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Duval_(Martinique)

———————————————————————————————————————————————————————————

162929_176623552356111_100000254023030_552403_489309_n3-300x240

MANO RCI MARTINIQUE

[gv
data="http://www.youtube.com/?v=ymxsX32_rrA"][/gv]

 

Vintage Hits Viyéri- Mano Rétro-Cliqué Ici-

 

http://manoretro.unblog.fr/2011/08/29/

 

Vintage Hits Viyéri- Mano Rétro-Vol-02-Cliqué Ici

 

http://manoretro.unblog.fr/2011/08/30/

 

Mano Rétro Entretiens Musique : les interviews-Cliqué
Ici

 

http://manoretro.unblog.fr/2011/08/28/

 

Vintage
Hits Viyéri- Mano Rétro-Vol-07

 

http://manoretro.unblog.fr/2011/09/

 

Vintage Hits Viyéri- Mano
Rétro-Vol-10

 

http://manoretro.unblog.fr/2011/09/

 

http://manoretro.unblog.fr/2011/10/28/

 

———————///////—————-

 

MANO RADIO CARAÏBES

 

Et n’oubliez pas, ami…. Visitez Mon site

 

aussi souvent que vous le pouvez… et merci ! …
n’oubliez pas d’informer vos amis !

 

Je vous remercie

 

Cliqué ICI

 

http://manoretro.unblog.fr/

 

http://martelkapale.unblog.fr/

 

http://www.manoradiocaraibes.com/

 

http://www.manomerci.com/

 

 

 

 

 

 

10 janvier, 2012

Malam Bacai Sanhá-Nou Ka Sonjé

Classé sous Non classé — manoretro @ 14:27

 

 

Malam Bacai Sanhá-Nou Ka Sonjé 519PX-1

Malam Bacai Sanhá Président de Guinée-Bissau-(8 Septembre 2009 – 9 janvier 2012)

 

Malam Bacai Sanhá

Malam Bacai Sanhá (5 May 1947[1] – 9 January 2012[2]) was a Guinea-Bissau politician who was President of Guinea-Bissau from 8 September 2009 to 9 January 2012. A member of the African Party for the Independence of Guinea and Cape Verde (PAIGC), Sanhá was President of the National People’s Assembly from 1994 to 1999 and then served as acting President of Guinea-Bissau from 14 May 1999 to 17 February 2000, following the ouster of President João Bernardo Vieira. Standing as the PAIGC candidate, he placed second in the 1999–2000 presidential election as well as the 2005 presidential election before winning the June–July 2009 presidential election.

 Life and career

Sanhá was born in Dar Salam (Darsalame) in the Quinara region.[3] A long-time member of PAIGC, Sanhá served as governor of the Gabú and Biombo regions and held several cabinet ministries before becoming President of the National People’s Assembly in 1994.[4] A Civil War broke out in June 1998 between elements of the army loyal to General Ansumane Mane and those loyal to President João Bernardo Vieira; on 26 November 1998, Sanhá addressed the first session of the National People’s Assembly since the beginning of the war. Although he was critical of both the rebels and Vieira, he focused more of his criticism on Vieira.[5] Following the ouster of Vieira on 7 May 1999, Sanhá was appointed as acting President by the military junta led by Mane on 11 May.[6] His appointment to succeed Vieira was intended to be in accordance with the constitution,[1][7] and he was to serve until new elections could be held later in the year.[8] Sanhá was sworn in on 14 May, promising peace and an end to political persecution.[9]

In the first round of the subsequent presidential election, held on 28 November 1999, Sanhá finished second with 23.37% of the vote. In the run-off, held on 16 January 2000, he won only 28.0% of the vote against Kumba Ialá’s 72.0%.[10] The military junta led by Mane supported his candidacy.[11]

Following a 2003 military coup that ousted Ialá and a period of transitional rule, a new presidential election was held on 19 June 2005, in which the three former presidents (Sanhá, Vieira and Ialá) were the main candidates. Sanhá, running again as the PAIGC candidate, finished first with 35.45% of the vote. Former head of state João Bernardo Vieira finished second with 28.87% of the vote. Despite the lead in the first round, Sanhá lost to Vieira in the run-off that took place on 24 July 2005, 47.65% to 52.35%.[10] He refused to accept the results, however, vowing to take the matter to the Supreme Court.[12]

Sanhá challenged PAIGC President Carlos Gomes Junior for the party leadership at PAIGC’s Seventh Ordinary Congress in June–July 2008. Gomes was, however, re-elected at the end of the congress on 1–2 July, receiving 578 votes against 355 for Sanhá.[13]

In the 2009 presidential election, Sanhá placed first in the first round of voting, then defeated Kumba Ialá in the second round. He was sworn in as president on 8 September. On that occasion he promised to investigate the March 2009 killings of Army Chief of Staff Batista Tagme Na Waie and President Vieira, and he also vowed to fight crime, drug trafficking, and corruption.[14]

 Illness and death

Sanhá was a diabetic. In early December 2009, Sanhá was due to visit Portugal but delayed the visit due to health problems. After fainting, he was taken to Dakar, Senegal and then Paris, France for medical treatment where he said that he was a diabetic and that he had suffered a drop in hemoglobin; although he insisted that his diabetes was « not as serious as people want to make out; » he added that he intended to be more attentive about his health. Sanhá spent ten days in Paris and subsequently stayed in the Canary Islands for a time before returning to Bissau on 30 December 2009. His chief of protocol stated that he had recovered and was in good condition.[15] Since that time he spent regular intervals in hospitals in Dakar and Paris. During his stay in Paris a coup as a result of infighting within the armed forces, less than two weeks before his death, was put down.

Sanhá died on the morning of 9 January 2012 in Paris. His office issued a statement that read:

The presidency informs Guinea-Bissau and the international community, with pain and dismay, of the death of his excellency Malam Bacai Sanha this morning at the Val de Grace in Paris where he was undergoing treatment.

The government issued a decree that it would observe seven days national mourning during which the flag will be flown at half-mast and all concerts and festivities would not occur. It also sought to repatriate Sanhá’s body for burial.

Under the constitution an election is scheduled to be held within 90 days. In the interim the President of the National People’s Assembly Raimundo Pereira, from the same party, will be sworn in as the acting president

Langue Anglais

SOURCE :Article de WIKIPEDIA

http://en.wikipedia.org/wiki/Malam_Bacai_Sanh%C3%A1

—————————————————–

Image de prévisualisation YouTube

Message-de-condoleances-a-la-Guinee-Bissau_article_top-300x212

Le président de Guinée-Bissau, Malam Bacai Sanha, est décédé à l’âge de 64 ans à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris, selon une source gouvernementale française. “Dans le coma depuis longtemps”, il avait été hospitalisé juste avant Noël.

LANGUE  Français

Malam Bacai Sanhá (5 Mai 1947[[[] 1] – 9 janvier 2012[[[] 2]) était un de la Guinée-Bissau politicien , qui était Président de Guinée-Bissau du 8 septembre 2009 à 9 janvier 2012. Un membre du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), Sanhá a été président de l’ Assemblée populaire nationale de 1994 à 1999 et ensuite servi comme agissant Président de Guinée-Bissau du 14 mai 1999 à 17 février 2000, après le renversement du président Joao Bernardo Vieira. Debout comme le candidat PAIGC, il termine deuxième dans l’élection présidentielle de 1999-2000 ainsi que l’ élection présidentielle de 2005 avant de remporter l’ élection présidentielle de juin – juillet 2009.

 

 Vie et carrière

Sanhá est né à Dar Salam (Darsalame) dans la région de Quinara . [] 3] Membre de longue date du PAIGC, Sanhá a servi comme gouverneur des régions Gabu et Biombo et a tenu plusieurs ministères du cabinet avant de devenir président de l’Assemblée populaire nationale en 1994. [] 4] Une guerre civile éclate en juin 1998 entre les éléments de l’armée fidèle au général Ansumane Mane et ceux qui sont loyaux au président Joao Bernardo Vieira; le 26 novembre 1998, Sanhá a adressé la première session de l’Assemblée populaire nationale depuis le début de la guerre. Bien qu’il fut critique des rebelles et Vieira, il consacre plus de sa critique sur Vieira. [] 5] Après l’éviction de Vieira, le 7 mai 1999, Sanhá est nommé président de la junte militaire intérimaire dirigée par Mane le 11 mai. [] 6] Sa nomination pour succéder à Vieira était destinée à être en conformité avec la constitution,[[[] 1][[[] 7] et qu’il devait servir jusqu’à la pourraient être tenues de nouvelles élections plus tard dans l’année. [8] Sanhá a prêté serment le 14 mai, prometteuse de paix et de la fin de la persécution politique.[9]

Au premier tour de l’élection présidentielle, tenue le 28 novembre 1999, Sanhá termine deuxième avec 23,37 % des voix. Dans l’eaux de ruissellement, tenue le 16 janvier 2000, il a remporté seulement 28,0 % des voix contre Kumba Ialáde 72,0 %. [] 10] La junte militaire dirigée par Mane soutenu sa candidature.[11]

Suite à un 2003 coup d’État militaire qui a évincé Ialá et une période de règle transitoire, une nouvelle élection présidentielle a eu lieu le 19 juin 2005, dans lequel les trois anciens présidents (Sanhá, Vieira et Ialá) ont été les principaux candidats. Sanhá, exécutant une fois de plus que le candidat du PAIGC, terminé premier avec 35.45 % des voix. Ancien chef de l’État Joao Bernardo Vieira termine deuxième avec 28.87 % des voix. Malgré les devants dès le premier tour, Sanhá perdu à Vieira dans les eaux de ruissellement qui a eu lieu le 24 juillet 2005, 47.65 à 52.35 %. [] 10] Il refuse d’accepter les résultats, cependant, promettant de porter l’affaire devant la Cour suprême.[12]

Sanhá a contesté le PAIGC Président Carlos Gomes Junior pour la direction du parti lors septième Congrès du PAIGC ordinaire en juin – juillet 2008. Gomes, cependant, réélu à la fin du Congrès sur 1 ou 2 juillet, recevant 578 voix contre 355 pour Sanhá.[13]

Lors de l’ élection présidentielle de 2009, Sanhá, s’est classée première dans le premier tour de scrutin, il fut défait Kumba Ialá au second tour. Le 8 septembre, il a été assermenté tant que président. À cette occasion, il a promis d’enquêter sur les assassinats de mars 2009, du chef d’état-major de l’armée de Batista Tagme Na Waie et le Président Vieira, et il promet également de lutte contre le crime, trafic de drogue et la corruption.[14]

 La maladie et la mort

Sanhá était un diabétique. Au début de décembre 2009, Sanhá était due à la visite Portugal mais retardé la visite en raison de problèmes de santé. Après l’évanouissement, il a été conduit à Dakar, Sénégal , puis Paris, France , pour un traitement médical lorsqu’il dit qu’il était un diabétique et qu’il avait subi une baisse de l’hémoglobine; Bien qu’il a insisté pour que son diabète n’était « pas aussi grave que les gens veulent faire; », il a ajouté qu’il avait l’intention d’être plus attentif sur sa santé. Sanhá a passé dix jours à Paris et par la suite est resté dans les îles Canaries pendant un certain temps avant de retourner à Bissau le 30 décembre 2009. Son chef du protocole a déclaré qu’il avait récupéré et qu’il était en bon état. [] 15] Depuis ce temps il passa à intervalles réguliers dans les hôpitaux à Dakar et à Paris. Durant son séjour à Paris un coup d’État à la suite de luttes intestines au sein des forces armées, moins de deux semaines avant sa mort, fut matée.

Sanhá est mort dans la matinée du 9 janvier 2012 à Paris. Son Bureau a publié une déclaration qui lisent :

La présidence informe la Guinée-Bissau et la communauté internationale, avec la douleur et de la déception, de la mort de son excellence Malam Bacai Sanha ce matin à la Val de Grace à Paris où il suivait un traitement.

Le gouvernement a promulgué un décret qu’il respecterait sept jours deuil national au cours de laquelle le drapeau flottera en Berne et tous les concerts et les festivités n’auraient pas lieu. Il a également cherché à rapatrier le corps du Sanhá pour l’enterrement.

En vertu de la constitution , une élection est prévue qui se tiendra dans les 90 jours. Dans l’intervalle, le Président National du peuple Assemblée Raimundo Pereira, du même parti, sera être assermenté à titre de Président par intérim.[

Traduire Français :microsofttranstor.com

SOURCE :Article de WIKIPEDIA

http://en.wikipedia.org/wiki/Malam_Bacai_Sanh%C3%A1

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Guinée-Bissau : mort à Paris du président Malam Bacai Sanhá

 

décès(479)- Paris(289)- maladie(142)- Malam Bacai Sanha(24)

 

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Guinée-Bissau : mort à Paris du président Malam Bacai Sanhá | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

Le président bissau-guinéen Malam Bacai Sanhá est décédé à Paris à l'âge de 64 ans, des suites d'une longue maladie non rendue publique. Sa mort fragilise un État en proie aux putschs et rongé par le trafic de drogue.

Élu président de la Guinée Bissau en juillet 2009, Malam Bacai Sanhá est décédé ce lundi à l'hôpital militaire du Val de Grâce, à Paris, où il avait déjà effectué de nombreux séjours dans l’espoir de guérir d'une maladie dont le nom n’a jamais été rendu publique.

« On parle de "chute d'hémoglobine" dans le sang. (...) Il est vrai que je souffre aussi de diabète mais ce n'est pas si grave qu'on veut le faire croire », avait-il déclaré six mois après son élection, à l'occasion de l'une de ses hospitalisations à Paris, concédant avoir été placé « longuement sous perfusion ».

Âgé de 64 ans, cet homme de grande taille et de forte corpulence aimait porter un bonnet en laine comme Amilcar Cabral, le père de l’indépendance bissau-guinéenne dont il avait été le compagnon de lutte. Musulman, marié et père d'un enfant, il était diplômé en sciences politiques de l'Université de Berlin-est et avait été plusieurs fois ministre : de la province de l'Est (zones de Bafata et Gabu, nord), des Télécommunications, et de la Fonction publique. Il a également dirigé l'Assemblée nationale de 1994 à 1998, avant d’être président intérimaire de juin 1999 à mai 2000, après la guerre civile de 1998-1999 qui avait abouti à la chute du président João Bernardo Vieira

Trois tentatives

Surnommé « Nino », celui-ci avait été chassé par l'armée à la suite d'une mutinerie, puis réélu en 2005, avant d’être finalement assassiné le 2 mars 2009. Malam Bacai Sanhá s'était alors présenté pour la troisième fois à la présidentielle (après 2000 et 2005), sous la bannière du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, ex-parti unique), actuellement majoritaire à l'Assemblée nationale avec 67 députés sur 100. Une élection qu’il avait remportée haut la main avec plus de 63% des suffrages.

Le décès de Malam Bacai Sanhá, un beafada (ethnie minoritaire représentant 7% de la population) originaire de la région de Quinara (sud), est une mauvaise nouvelle pour la Guinée-Bissau, pays très instable depuis de nombreuses années. En 17 ans, aucun des trois présidents élus n'a réussi à terminer son mandat de cinq ans, que soit à cause d’un putsch, d’un assassinat ou encore, présentement, de la maladie.

Quelques jours avant la mort de Sanhá, le 26 décembre, une tentative présumée de coup d’État avait d'ailleurs été neutralisée et l’ancien chef de la marine nationale, Bubo Na Tchuto mis aux arrêts. La cause fondamentale de l’instabilité de la Guinée Bissau est son armée, difficile à contrôler à cause de ses effectifs pléthoriques (au moins 12 000 hommes pour une population de 1,5 million d'habitants) et de son implication dans le trafic de drogue dont la Guinée Bissau est devenue une plaque tournante sous-régionale.

Après le décès du président Sanha, c'est au président de l'Assemblée nationale, Raimundo Pereira (PAIGC), d'assurer l'intérim. Selon la Constitution bissau-guinéenne, il doit organiser une nouvelle élection présidentielle dans les 90 jours.

(Avec AFP)

SOURCE :  l'article sur Jeuneafrique.com 

pour en savoir plus cliqué ICI

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120109152832/france-president-trafic-de-drogue-paris.html

-------------------------------------------

Mano-Radio-Caïbes-Martinique-300x278

Mano Radio Caraïbes Martinique

 

MANO RADIO CARAÏBES

 

Et n’oubliez pas, ami…. Visitez Mon site

 

aussi souvent que vous le pouvez… et merci ! …
n’oubliez pas d’informer vos amis !

 

Je vous remercie

 

Cliqué ICI

 

http://manoretro.unblog.fr/

 

http://martelkapale.unblog.fr/

 

http://www.manoradiocaraibes.com/

http://www.manomerci.com/

9 janvier, 2012

Omar Kezzal -MERCI

Classé sous Non classé — manoretro @ 6:01

 

Décès de Kezzal, le plus titré des présidents de la FAF

PUBLIE LE : 09-01-2012 | 00:00 | PAR F. A.-S.-M. H.

Madjer : «C’est grâce à lui que j’ai joué en Europe

Omar Kezzal -MERCI article-48358-0000

Décès de Kezzal, le plus titré des présidents de la FAF

————————————————
Omar Kezzal n’est plus. Il a succombé dans la nuit de samedi à dimanche des suites d’une longue maladie, laissant à ceux qui l’ont connu l’image d’un serviteur dévoué du football algérien et, surtout, celle de l’unique président de la Fédération algérienne de football à avoir donné à la sélection nationale un titre continental.
En 1982, il a géré l’euphorie de l’après-Mondial
En effet, le regretté Kezzal avait pris en main les destinées de la FAF à trois périodes différentes. A sa première nomination en septembre 1982, il avait dû gérer l’euphorie née du parcours marquant des Verts trois mois plus tôt en Coupe du monde, à un moment où le football algérien avait acquis ses lettres de noblesse sur les scènes africaine et internationale. Cela n’avait pas été facile de gérer un tel «legs», mais il s’en était bien tiré. Il a même achevé son mandat par une participation sans défaite de l’Algérie à la CAN-84 en Côte d’Ivoire, où elle avait remporté la troisième place, après avoir raté la qualification à la finale aux tirs au but face au Cameroun, vainqueur de la compétition.
De 1989 à 1992, trois titres internationaux pour le football algérien
Le deuxième mandat de Omar Kezzal s’est étalé de juillet 1989 à novembre 1992, période où le football algérien a connu plusieurs moments forts. Outre l’accession du MC Oran en finale de la Coupe d’Afrique des clubs champions (perdue face au Raja Casablanca entraîné par… Rabah Saâdane), il y a eu surtout le sacre continental en Coupe d’Afrique des nations en 1990 à Alger, le seul remporté par les Verts dans toute l’histoire du football algérien. Au début de l’année 1991, il y eut même un autre titre international, la Coupe afro-asiatique remportée au détriment de l’Iran, champion d’Asie. Entre les deux, il y a eu une Coupe d’Afrique des clubs champions remportée par la JS Kabylie. Cela en fait le plus titré de tous les présidents de la FAF. Le seul point noir dans ce second mandat a été la débâcle enregistrée par les Verts à la CAN-92 à Ziguinchor, au Sénégal.
Il avait soutenu Kermali après Ziguinchor, mais il avait dû démissionner en pleurs
Cet épisode a justement montré Omar Kezzal dans ce qui faisait, entre autres, sa grandeur : le sens des responsabilités. Alors que l’opinion publique et les médias de l’époque réclamaient la tête du sélectionneur de l’époque, Abdelhamid Kermali, il avait refusé de jeter le cheikh en pâture, assumant publiquement la responsabilité de l’échec au même titre que l’entraîneur. Il n’était pas de ceux qui rejetaient la faute sur les autres afin de tirer la couverture à lui. Il avait, bien au contraire, affronté la gronde populaire en se présentant devant les membres de l’assemblée générale et les représentants des médias sitôt la délégation rentrée du Sénégal. Pour quorum non atteint, les travaux de l’AG avaient été ajournés, mais Kezzal avait fini par provoquer une nouvelle assemblée générale quelques mois plus tard où il avait annoncé sa démission en pleurs, touché au plus profond de lui-même par les critiques blessantes dont il ne cessait de faire l’objet.
Victimes d’intrigues et d’un vote de défiance, il s’est retiré en 2001
Son troisième passage à la FAF a été court (environ 15 mois seulement), entre 2000 et 2001, car victime d’intrigues de la part de membres du Bureau fédéral et de présidents de club qui voulaient sa tête. Lors d’une assemblée générale ordinaire, il avait accepté de se soumettre à un vote de confiance qui a fini par se retourner contre lui. Il a dû donc démissionner, laissant la voie à Mohamed Raouraoua. C’est donc par la petite porte qu’il a quitté le monde du football, lui qui lui avait consacré tant d’énergie. D’ailleurs, c’est l’un des plus instruits de tous les présidents qui sont passés à la tête de la FAF. Une instruction qui a fait qu’il avait réformé la gestion administrative de la FAF en étant le premier à en informatiser le fonctionnement, en 1989.
Le seul président de la FAF à avoir fait confiance à des sélectionneurs algériens
Ce qui a également caractérisé le regretté Omar Kezzal, c’est sa confiance en les compétences nationales. En effet, aucun entraîneur étranger n’avait pris les destinées des Verts durant ses passages à la tête de la FAF. Il avait fait confiance à Abdelhamid Zouba en 1982, le soutenant en dépit des critiques, puis à Mahieddine Khalef pour la CAN-84. En 1989, après le nul concédé par l’Algérie face à l’Egypte en match aller des éliminatoires pour le Mondial-90, il avait nommé Abdelhamid Kermali comme sélectionneur, lui adjoignant les Algériens Ali Fergani, Noureddine Saâdi et le regretté Mourad Abdelouahab. Il l’a soutenu même après la débâcle de Ziguinchor. Puis, il a nommé le duo Ighil-Mehdaoui juste avant de céder sa place. En 2000, il a compté sur Abdelghani Djadaoui, puis avait désigné Rabah Madjer sélectionneur, juste avant l’élection de Mohamed Raouraoua. Bref, un vrai partisan du savoir-faire algérien.
Courtois, humble et disponible avec les journalistes
La corporation des journalistes lui reconnaît une humilité et une modestie sans pareil. Loin de verser dans le favoritisme et le copinage, il répondait aux sollicitations dans la mesure du possible, ne faisant pas de distinction entre jeunes et anciens journalistes. Il était toujours courtois, poli, sympathique et communicatif. Même s’il n’avait rien à déclarer, il recevait les représentants des médias, ne serait-ce que pour discuter à bâtons rompus, car conscient qu’ils faisaient tout simplement leur métier, comme lui faisait le sien. Sa disparition ne laisse aucun connaisseur du football algérien indifférent.
Le collectif du Buteur présente ses sincères condoléances à la famille du défunt. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.
————————–
Madjer : «C’est grâce à lui que j’ai joué en Europe»
«J’ai été choqué en apprenant le décès de Omar Kezzal. Je n’oublierai pas tout ce qu’il a apporté au football algérien et ce qu’il m’a apporté à moi à titre personnel. Le titre de champion d’Afrique des nations en 1990, c’est grâce à lui. Il nous avait mis dans les meilleures conditions pour qu’il réalise cette performance. Me concernant, cest grâce à lui que j’ai pu entamer une carrière professionnelle en Europe, à une époque où les règlements nous interdisaient de partir à l’étranger. Je lui dois donc ce que je suis devenu par la suite. De même, il avait pesé de tout son poids pour que je prenne en main la sélection nationale en 2001. Je l’ai dit récemment dans une émission à la télévision : je dois beaucoup à Omar Kezzal, Allah yerrahmou. Je n’ai pas perdu un ancien président de fédération ou un ami, j’ai perdu un second père. Il restera, pour l’Histoire, l’un des monuments du football algérien. Que sa famille accepte mes sincères condoléances.»
————————–
Kermali : «En 1990, il nous avait donné tous les moyens pour remporter la CAN»
«Omar Kezzal, que Dieu ait son âme, m’avait désigné sélectionneur national, après une très belle saison réalisée à la tête du MC Alger. Il avait dit aux membres du Bureau fédéral : «Kermali sera le nouveau sélectionneur car le peuple le réclame.» En effet, le public scandait constamment mon nom dans les stades. Nous avons remporté la CAN-90 après que Kezzal nous eut donné tous les moyens pour bien préparer cette compétition. Quelques mois plus tard, nous avions remporté la Coupe afro-asiatique. C’était l’un des rares présidents de club qui croyaient aux compétences de l’entraîneur algérien et lui donnaient tous les moyens. C’était un homme compétent et généreux, sûrement l’un des meilleurs présidents de fédération qu’ait connus le football algérien. Je n’ai pas pu assister à son enterrement à cause de mes problèmes de santé, mais je profiterai de la première occasion pour aller rendre visite à sa famille. En tout cas, je présente à cette dernière mes sincères condoléances en cette triste circonstance.»
———————————————————–
Image de prévisualisation YouTube
—————————-
Décès de Omar Kezzal, l’ancien président de la FAF

omar_kezzal-199x300

Décès de Omar Kezzal, l'ancien président de la FAF

Rédaction Radionet – Dimanche, 08 Janvier 2012 12:25

L’ancien président de la Fédération algérienne de football (FAF), Omar Kezzal, est décédé samedi soir à l’âge de 78 ans des suites d’une longue maladie, a-t-on appris auprès de ses proches.

Omar Kezzal a été président de la FAF à trois reprises dont le second mandat a été couronné par l’unique victoire de l’Algérie en coupe d’Afrique des nations en 1990 face au Nigeria (1-0) au stade du 5 juillet et la coupe Afro-asiatique des nations en 1991.

Le regretté, ancien haut fonctionnaire des postes et télécommunications, a reçu durant l’année 2010 l’ordre du mérite de la Confédération africaine de football (CAF) pour services rendus au football africain.

Il a également été honoré en 2011 par la FAF qui lui a décerné l’ordre du mérite en or.

Feu Kezzal a occupé la présidence de la FAF de novembre 1982 à avril 1984, puis de juillet 1989 à novembre 1992 et enfin d’août 2000 à août 2001, sans oublier son passage à la Ligue dÆAlger et la parenthèse comme secrétaire général de la FAF.

Sa parfaite connaissance des textes réglementaires et des arcanes du football ont fait de lui un dirigeant estimé et très respecté dans le monde du football.

Il a ainsi été membre de la commission juridique de la CAF et de la Fédération internationale de football (FIFA), mais aussi de la commission recours de l’instance internationale.

Son enterrement aura lieu dimanche après la prière du Dohr au cimetière de Ben Aknoun (Alger).

SOURCE :

http://www.radioalgerie.dz/fr/index.php?option=com_content&view=article&id=17855:deces-de-omar-kezzal-lancien-president-de-la-faf-&catid=34:football&Itemid=137

mano762

MANO RCI MARTINIQUE

 

 

MANO RADIO CARAÏBES

Et n’oubliez pas, ami…. Visitez Mon site

aussi souvent que vous le pouvez… et merci ! …
n’oubliez pas d’informer vos amis !

Je vous remercie

Cliqué ICI

http://manoretro.unblog.fr/

http://martelkapale.unblog.fr/

http://www.manoradiocaraibes.com/

http://www.manomerci.com/

8 janvier, 2012

Léo Elisabeth-Sa Zot Ka Fe

Classé sous Non classé — manoretro @ 22:09

 

Léo Elisabeth-Sa Zot Ka Fe leo-elisabeth-OK

Monsieur Léo Elisabeth, Président de la société d’Histoire de la Martinique

leo-elisabeth-Sa-Zot-Ka-Fe-5

Le-08-Janvier -2012 -Sa Zot Ka Fe-Invité: Monsieur Léo Elisabeth, Président de la société d’Histoire de la Martinique

 Le-08-Janvier -2012

Mano Radio Caraïbes Martinique

Emission Créole « Sa Zot Ka Fe » (9H-11H)

Invité: Monsieur Léo Elisabeth, Président de la société
d’Histoire de la Martinique

———————————————————————-

 

Monsieur Léo Elisabeth, Président de la société d’Histoire de la Martinique

Monsieur Léo Elisabeth, Président de la société d’Histoire de la Martinique présente,

 aux Archives départementales

 

19 avenue St John Perse, Tartenson, Fort de France

une conférence intitulée

«Modernisation, catastrophes et société de la fin du 19ème siècle à la Seconde guerre mondiale »

Catastrophes, politique, économie, techniques et société interfèrent. Moderniser : comment, pour qui, par qui, avec quels moyens et quelles techniques ? Après l”émancipation, l’Etat a imposé la banque. Nées de l’initiative privée, les usines imposent ensuite leur loi. Aux débats incluant initiative privée, dirigisme, pouvoir local et pouvoir central, le réaménagement du territoire qui suit l’éruption de 1902 ajoute la question des équilibres entre centre et périphérie, entre une ville « phare » et le reste de l’île.

De 1914 à 1929, une série de catastrophes provoque un sursaut. En favorisant le secteur tertiaire, la modernisation crée un contrepoids face à l’usine. Effet pervers, la nécessité de transferts – par dons ou emprunts et la déconnection entre emplois et économie conduisent à la dépendance.

C’est autour des spécificités économiques de cette période que le conférencier, Léo Elisabeth, vous invite à débattre.

Source : Article Lire la suite Veuillez Cliqué ICI

http://martinique.no-scoop.com/agenda/2009-10-06-confrence-de-la-socit-dhistoire-de-la-martinique/

——————————————————————————————————————————————————————————————————————

 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

——————————————————————————————

ET AUSSI…
Les Antillo-Guyanais de la seconde guerre mondiale
C.VA.France-Antilles
Martinique20.04.2011
5e89b19741e994c1d86b4ad8f8be6d14109342_fam06

Pour Léo Elisabeth, orateur, il s'agissait de lever le voile sur un sujet d'histoire mettant en scène le sort des perdants et des oubliés de la seconde guerre mondiale.

———————
SCHOELCHER.
Le temps d’une soirée, la salle des délibérations de l’hôtel de ville a
accueilli la Société d’histoire de la Martinique, autour de la question des
Antillo-Guyanais dans la seconde guerre mondiale. Pour Léo Elisabeth, orateur,
mais aussi président de l’association, il s’agissait de lever le voile sur un
sujet d’histoire mettant en scène le sort des perdants et des oubliés de la
seconde guerre mondiale. Ainsi, le temps d’une soirée, un pan de l’histoire
s’est levé sur « le sort des prisonniers de guerre antillo-guyanais de la
seconde guerre mondiale » . Le sujet, méconnu, voire jamais traité jusqu’alors,
concernait près d’un millier de personnes en y incluant les Réunionnais. D’âpres
recherches, mises en commun avec des archives incluant des listes de prisonniers
des différents camps de concentration de l’époque, mais aussi moult écrits
précieux d’anciens détenus, ont donné lieu à un échange sur leurs vécus et les
problèmes rencontrés.

Fondée en 1955, l’association qui compte
aujourd’hui près de 200 membres, a pour but de publier des textes, de rénover
l’histoire de la Martinique et de la relater sans la détacher de l’histoire
générale, afin d’en faire ressortir des pans inexplorés. Cette association
n’hésite pas aussi à transmettre aux chercheurs en quête d’éléments, des
informations nécessaires à la rédaction de leurs écrits.

Le créole : un statut complexe

Lors de cette conférence, l’accent a été mis sur la
difficulté à définir la race du nègre et la place du créole lors des processus
de négociation entre la France et l’Allemagne. Ce questionnement s’est étendu
sur le sort des natifs des Antilles, Noirs, Békés et autres « suspectés » de
métissage, afin de les faire participer aux avantages réservés aux
métropolitains.

Ainsi, le classement racial et géographique propre aux
Allemands s’oppose au terme politique de créole ou citoyen de couleur propre aux
Français. Tout a été décortiqué, regroupé, analysé pour offrir à l’assistance un
récit et des explications sur les réalités du système nazi et des négociations
de l’époque.

Précieux document, les mémoires d’Alexandre Bombois, natif
de Case-Pilote, a offert un support permettant la mise en relation et la
vérification des données historiques recueillies lors des nombreuses années
d’investigation des membres de la Société d’histoire de la Martinique. Les
écrits de l’ancien soldat, aujourd’hui décédé, ont été le support de réflexion
lors de cette rencontre. Pour sa prochaine conférence publique, le sujet « La
drôle de guerre » sera traité sous un angle inédit. L’association invite d’ores
et déjà tous les passionnés d’histoire à noter dans leur agenda, ce rendez-vous,
en juin prochain.

SOURCE : Article de C.VA.France-Antilles
Martinique20.04.2011
pour  lire la suite CLIQUE ICI
http://www.martinique.franceantilles.fr/regions/centre/les-antillo-guyanais-de-la-seconde-guerre-mondiale-20-04-2011-109342.php

———————

mano761

MANO RADIO CARAÏBES Et n'oubliez pas, ami.... Visitez Mon site aussi souvent que vous le pouvez... et merci ! ... n'oubliez pas d'informer vos amis ! Je vous remercie

 

 

 

———————///////—————-

 

MANO RADIO CARAÏBES

 

Et n’oubliez pas, ami…. Visitez Mon site

 

aussi souvent que vous le pouvez… et merci ! …
n’oubliez pas d’informer vos amis !

 

Je vous remercie

 

Cliqué ICI

 

http://manoretro.unblog.fr/

 

http://martelkapale.unblog.fr/

 

http://www.manoradiocaraibes.com/

http://www.manomerci.com/

 

7 janvier, 2012

Peter Falk-As « Columbo », -MERCI

Classé sous Non classé — manoretro @ 14:20

 

Peter Falk-As

Peter FALK - As "Columbo",-Acteur américain de cinéma et TV

Peter Michael Falk (16 Septembre 1927 – 23 juin 2011) était un acteur américain, connu pour son rôle dans la série télévisée ColumboLieutenant Columbo. Il est apparu dans de nombreux films tels que The Princess Bride, The Great Race et prochaineet télévision des rôles d’invité et a été nommé pour un Academy Award , deux fois (pour les années 1960 Murder, Inc. et de 1961 Pocketful of Miracles) et a remporté l’ Emmy Award à cinq reprises (quatre pour Columbo) et Golden Globe award : une fois. Directeur William Friedkin, lorsqu’on parle de rôle de Falk dans son film de 1978 le bord du travail , a déclaré que « Peter a une grande gamme de comédie à dramatique. Il pourrait briser votre coeur, ou il pourrait vous faire rire. »[1]

En 1996 TV Guide a classé numéro 21 sur une liste 50 Greatest TV étoiles de tous les temps.[2]

En 1968, il a joué avec Gene Barry dans un pilote de télévision de 90 minutes sur un détective hautement qualifié, décontracté. Columbo devint partie d’une série d’anthologie intitulée The Movie de mystère de NBC, avec McCloud et McMillan & épouse. La série policière reste sur NBC de 1971 à 1978, a pris un répit et retourné occasionnellement sur ABC, de 1989 à 2003. Il était « de tout le monde favorite television froissés détective », écrit l’historien David Fantle. [] 3] Décrivant le rôle de son [de Falk], chroniqueur de variété Howard Prouty a écrit: « la joie de tous c’est regarder Columbo Lum [sic] la diablement astucieux couverture histoires des rats répugnants qui se considèrent comme sa meilleure. »[

 

Début de la vie

Né à New York City, Falk était le fils de Michael Peter Falk, propriétaire d'un vêtement et mercerie et son épouse, Madeline (née Hochhauser),[] 5] un comptable et l’acheteur. [] 6] Son père était d’ascendance russe [[[] 7] et sa mère d’origine polonaise avec hongrois, tchèque et racines italiennes.[8][9]

Œil droit de Falk a été enlevé chirurgicalement lorsqu’il avait trois en raison d’un rétinoblastome; Il portait un œil de verre pour la majeure partie de sa vie. [] 10] Malgré cela, Falk participé aux sports d’équipe, principalement de baseball et de basket-ball, comme un garçon. Dans un 1997 interview dans Cigar Aficionado magazine avec Arthur Marx, Falk, a déclaré: « Je me rappelle une fois à l’école secondaire le juge-arbitre a crié me au troisième base lorsque j’étais certaine que j’étais sécuritaire. J’ai tellement fou que j’ai pris hors de mon œil de verre, à lui et dit, « Essayez ceci. » Je me suis tel un rire que vous ne croyez pas. »[11]

Première apparition sur scène de Falk était à l’âge de 12 dans The Pirates of Penzance au Camp High Point[[[] 12] dans l’état de New York, où un de ses conseillers camps avait Ross Martin (ils seraient plus tard agir ensemble dans The Great Race et l’épisode de Columbo « Convenable pour Framing »). Falk à l’école secondaire Ossining dans Le comté de Westchester, New York, où il était un athlète étoile et président de sa classe supérieur. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires en 1945, Falk brièvement fréquenté Hamilton College à Clinton, New York et a ensuite tenté de rejoindre les forces armées comme de la seconde guerre mondiale a été tire à sa fin. Rejetée en raison de son œil de verre, il rejoint le United States Merchant Marineet a servi comme un garçon cook et mess. Il leur don ‘ t care si vous êtes aveugle ou pas », Falk, a déclaré en 1997. « La seule sur un navire qui a à voir est le capitaine. « Et dans le cas du Titanic, il voyait très bien, soit ». [] 11] Falk rappelle cette période dans son autobiographie

 « Une année sur l’eau était suffisant pour moi, donc je suis retourné au Collège. Je n’a pas rester longtemps. Trop de démangeaisons. Quoi faire ensuite ? J’ai signé pour aller à Israël pour se battre dans la guerre avec l’Égypte. … Je voulais simplement plus d’enthousiasme… Cependant, la guerre, à l’étonnement de tous, était terminée en un clin de œil. »[13]

Après un an et demi dans la Marine marchande, Falk revient à Hamilton College et a également participé à l’Université du Wisconsin. Il est transféré à New School for Social Research à New York, qui lui a décerné un baccalauréat en littérature et sciences politiques en 1951. Ensuite, il voyagea en Europe et a travaillé sur un chemin de fer en Yougoslavie pendant six mois. [] 14] Il retourne à New York, s’inscrire à l’Université de Syracuse,[] 11] , mais il rappelle dans ses mémoires de 2006, Juste une plus chose, qu’il ne savait ce qu’il voulait faire de sa vie pour les années après avoir quitté l’école secondaire.[15]

Falk a obtenu un diplôme de Maîtrise en Administration publique à Maxwell School de l’Université de Syracuse en 1953. Le programme a été conçu pour former des fonctionnaires du gouvernement fédéral, une carrière qui Falk dit dans ses mémoires qu’il avait « aucun intérêt dans et aucune aptitude pour. » [] 16] Il a demandé un emploi avec la CIA, mais a été rejeté en raison de son appartenance à l’ Union intendants et cuisiniers Marine tout en servant dans la Marine marchande, même s’il devait rejoindre et n’était pas actif dans l’union. [] 17] Il devient alors un analyste de gestion avec le Bureau de Budget d’État du Connecticut à Hartford. [] 18] Falk caractérisé son emploi de Hartford « efficacité expert ». « J’étais telle une efficacité expertise que le premier matin au boulot, je ne trouvais le bâtiment où j’étais se présenter au travail », dit-il en 1997. « Naturellement, j’était en retard, dont j’étais toujours en ces jours, mais ironiquement, c’est mon tendance jamais à être à l’heure, ce qui m’a commencé comme un acteur professionnel a. »[11]

 Carrière

Alors que le travail à Hartford, Falk rejoint un groupe de théâtre communautaire appelé le Masquers de Mark Twain, où il a joué dans des pièces qui comprenait Le Caine Mutiny Cour martiale, Les sorcières de Salemet The Country Girl par Clifford Odets. Falk a également étudié avec Eva Le Gallienne, qui donnait une classe intérimaire au White Barn Theatre de Westport, Connecticut. Falk rappelle plus tard qu’il avait « menti son chemin » dans la classe, qui était pour les acteurs professionnels. Il conduit à Westport de Hartford chaque mercredi, lorsque les classes ont eu lieu et a été généralement fin.[11

Dans son 1997 entrevue avec Arthur Marx dans le magazine de l'Amateur de cigares , Falk, a déclaré "un soir, quand je suis arrivée tardive, elle m'a regardé et a demandé, ' jeune homme, pourquoi vous êtes toujours en retard?' et je dit, ' j'ont à déprécier de Hartford." " Elle a regardé son nez et dit : "What do you do à Hartford ? Il n'y a aucun théâtre il. Comment faites-vous un intérim de vie? » Falk avoué qu'il n'était pas un acteur professionnel. Selon Falk, elle regarda sévèrement et dit: « Bien, vous devriez être. » Il a conduit à Hartford et quitte son emploi.[11]

Falk reste avec le groupe Le Gallienne pendant plus de quelques mois et obtenu une lettre de recommandation de Le Galliene d’un agent à l’ Agence de William Morris à New York. [] 11] En 1956, il quitte son emploi avec le Bureau du Budget et s’installe à Greenwich Village pour poursuivre une carrière d’acteur

Son premier rôle de scène de New York était dans une production de Broadway de Molièrede Dom Juan au quatrième Street Theatre fermée après sa performance seulement le 3 janvier 1956. Falk a joué la second plomb, Sganarelle. [] 19] Son rôle de théâtre suivant s’est avérée bien meilleur pour sa carrière. En mai, il est apparu au Circle in the Square dans une reprise de The Iceman Cometh avec Jason Robards jouant le barman.[18][20]

Falk fait ses débuts à Broadway aussi en 1956, apparaissant dans Alexandre Ostrovskidu Journal du gredin. Comme l’année a pris fin, il est apparu à nouveau sur Broadway comme un soldat anglais dans de Shaw Saint Joan, avec Siobhán McKenna. [] 21] En 1972, il est apparu dans de Broadway Le prisonnier de la deuxième Avenue. Selon l’historien film Ephraim Katz, « ses personnages dérivent authenticité ajoutée son regard louches, le résultat de la perte d’un œil… »[22]

Premiers films

Malgré ses succès d’étape, un agent théâtral a informé Falk ne pas s’attendre à beaucoup de travail film agissant en raison de son œil de verre. [] 18] Il a échoué un test de l’écran à Columbia Pictures et a dit par le patron de studio Harry Cohn que « pour le même prix je peux obtenir un acteur avec deux yeux. » Il a également omis d’obtenir un rôle dans le film Marjorie Morningstar, malgré une entrevue prometteur pour la tête de la deuxième. [] 23] Ses premières performances de film étaient dans des petits rôles dans Vent à travers les Everglades (1958), The Brood sanglante (1959) et Pretty Boy Floyd (1960).[24

Performance de Falk au Meurtre, Inc. (1960) fut un tournant dans sa carrière. Il a été coulé dans le rôle du tueur Abe Reles, dans un film basé sur la vie réelle meurtre gang du même nom, qui avait terrorisé à New York dans les années 1930. Le New York Times critique de cinéma Bosley Crowther, tout en rejetant le film comme "un film de gangster moyenne", du doigt "Passe-moi vicieux performance. » de Falk[25]

Crowther a écrit :[25]

M. Falk, se déplaçant comme si fatigué, regardant les gens de coins de ses yeux et de parler comme s’il avait emprunté de Marlon Brando, gomme à mâcher, semble un simulacre d’un tueur, jusqu’à ce que l’eau gèle soudainement dans ses yeux et il fouets un pic de sa poche et démarre poinçonnage des trous dans les côtes d’une personne. Puis la méchanceté verse hors de lui, et vous obtenez un sentiment d’un malfaiteur qui est irrémédiablement fissuré et corrompus.

Le film s’est avéré être le rôle de petits groupes de Falk. Dans son autobiographie, Juste une plus chose (2006), Falk, a déclaré que sa sélection pour le film de milliers d’autres acteurs Off-Broadway était un « miracle » qui « fait ma carrière », et que sans elle, il n’aurait pas obtenu les autres rôles de film important qu’il joue ensuite. [] 26] Falk, qui a joué Reles encore dans la série TV de 1960 Le témoin,[[[] 24] a été nommé pour un Meilleur acteur Academy Award pour sa performance dans le film.

En 1961, multiples Academy Award-winning directeur Frank Capra cast Falk dans la comédie Poches pleines de Miracles. Le film fut la dernière caractéristique Capra, et bien qu’il n’était pas le succès commercial, il espérait que ce serait, il « jaillit sur les performances de Falk. » [] 3] Falk a été nommé pour un Oscar pour son rôle. Dans son autobiographie Capra écrit à propos de Falk :

La totalité de la production était agonie… sauf pour Peter Falk. Il a été ma joie, mon point d’ancrage à la réalité. L’introduction de ce talent remarquable aux techniques de la comédie, m’a fait oublier les douleurs, fatigué de sang et hankerings maniaque au meurtre de Glenn Ford (star du film). Je vous remercie Peter Falk. »[27]:480

Pour sa part, Falk dit qu’il « jamais travaillé avec un directeur qui a montré une plus grande jouissance d’acteurs et de l’artisanat par intérim. » Falk affirme, « Il n’y rien de plus important pour un acteur que de savoir que la personne qui représente l’auditoire à vous, le directeur, répond bien à ce que vous essayez de faire. » Falk rappelle un temps que Capra reshot une scène, même s’il a hurlé « Couper et imprimer », indiquant que la scène a été finalisée. Quand Falk lui a demandé pourquoi il voulait reshot, « il a ri et dit qu’il aimait la scène tellement qu’il voulait seulement nous voir do it again. Comment est-ce pour soutien! »[3]

Pour le reste des années 1960, Falk avait principalement les rôles de petit film et les apparitions de guest-mettant en vedette de la télé. Falk tourné dans un bijou d’un rendement comme l’un des deux chauffeurs de taxi qui tombe victime à l’avidité dans la comédie prestigieux épopée 1963, c’est un Mad Mad, Mad, Mad World, même s’il n’apparaît que dans le dernier cinquième du film. Autres rôles inclus un escroc comique dans le film de Rat Pack de 1964, Robin and the 7 Hoodset la parodie de 1965 The Great Race, avec Jack Lemmon et Tony Curtis.

 Premiers rôles à la télévision

Falk apparu à la télévision en 1957, dans les programmes d’anthologie spectaculaire qui plus tard connues comme la « âge d’or de la télévision ». Il est apparu dans un épisode de Robert Montgomery Presents en 1957 et apparaît également dans le Studio One, Kraft Television Theater, New York confidentiels, Naked City, Ont Gun–Will voyages et leurre. [] 24] Sur la quatrième dimension , il incarne un révolutionnaire de Castro-type complet avec barbe qui a bu avec puissance et gardé voyant ses assassins dans un miroir nouvellement acquis

En 1961, Falk a été nommé pour un Emmy Award[[[] 28] pour sa performance dans l’épisode « Cold Turkey » de la série de courte durée de James Whitmore The Law et m. Jones sur ABC. Le 29 septembre 1961, Falk et Walter Matthau guest-star dans le premier épisode, « The Million Dollar Dump, » du drame de crime ABC cible : The corrupteurs!, avec Stephen McNally. Il remporte un Emmy Award pour Le prix de tomates, une série télévisée de Dick Powell en 1962.[24]

Première série de Falk était dans le rôle titre de dramatique Les essais d’o ‘ Brien, dans lequel il joue un avocat. Le spectacle a couru en 1965 et en 1966 et a été annulé après 22 épisodes.[24

En 1971, Pierre Cossette a produit le premier Grammy Awards show à la télévision avec l'aide de Falk. Cossette écrit dans son autobiographie, "ce que signifiait le plus pour moi, cependant, est le fait que Peter Falk sauvé mon âne. J'adore le show business, et j'aime Peter Falk. »[29]

 Columbo

Article principal : Columbo (série TV)

Bien que Falk apparue dans nombreux autres rôles à la télévision dans les années 1960 et 1970, il est surtout connu comme la star de la série TV Columbo, « de tout le monde favorite television froissés détective », écrit l’historien David Fantle. Son personnage est un lieutenant détective de police minable et ostensiblement distrait, qui avait d’abord apparu dans le film de 1968 Prescription : meurtre. Falk décrit son rôle et :

Columbo a un véritable mistiness à son sujet. Il semble se bloquer dans l’air… [et] il est capable d’être distrait… Columbo est un âne-en arrière Sherlock Holmes. Holmes avait un long cou, Columbo n’a aucune cou ; Holmes fumé un tuyau, Columbo mâche jusqu’à six cigares par jour ».[3]

Critique de la télévision Ben Falk ajoute que Falk « créé un cop emblématique qui a toujours son homme (ou femme) après une enquête de chat tortueuse ». Il note également que l’idée du caractère est « apparemment inspirée de Dostoyevskyobstinées inspecteur de police, Porphyre Petrovitch, dans le roman de Crime et châtiment .[30]

Falk essaie d’analyser le caractère et note la corrélation entre sa propre personnalité et de Columbo :

Je suis juif Virgo , et cela signifie que j’ai un souci du détail obsessionnel. Il ne suffit pas obtenir plus de détails, il est nécessaire d’amener tous les. J’ai été accusé de perfectionnisme. Lorsque Lew Wasserman (chef de Universal Studios), a déclaré que Falk est un perfectionniste, je ne sais si il était hors de l’affection ou parce qu’il se sentait j’étais une douleur monumentale dans le cul. »[3]

Avec « général étonnement », note de Falk que « le spectacle est partout dans le monde ». Il a ajouté, « j’ai été de petits villages en Afrique avec un téléviseur de peut-être et petits enfants seront déroulera au me criant: « Columbo, Columbo! » » [] 3] Chanteur Johnny Cash a rappelé par intérim dans un épisode, et bien qu’il n’était pas un acteur expérimenté, il écrit dans son autobiographie, « Peter Falk était bon pour moi. Je n’étais pas du tout confiant sur un rôle dramatique de manutention, et chaque jour il m’a aidé dans toutes sortes de façons peu. »[31]

L’épisode de débuts en 1971 a été réalisé par 25-year-old Steven Spielberg dans l’un de ses rôles plus ancienne dirigeante. Falk, a rappelé l’épisode biographe de Spielberg Joseph McBride:

Avouons-le, nous avons eu une bonne fortune au début. L’épisode de nos débuts, en 1971, a été réalisé par ce jeune garçon nommé Steven Spielberg. J’ai dit à des producteurs, Link et Levinson: « ce gars est trop bon pour Columbo»… Steven m’était tir avec une lentille longue de côté de la rue. Ce n’était pas commun il y a vingt ans. Le niveau de confort il m’a donné comme acteur, outre son look great artistiquement — bien, il vous a dit que ce n’était pas tout directeur ordinaire. »[32]

Le personnage de Columbo avait précédemment été joué par Bert Freed dans un seul épisode de TV et par Thomas Mitchell sur Broadway. Falk a d’abord joué Columbo dans Prescription : meurtre, un téléfilm de 1968, et de 1971 à 1978 Columbo diffusée régulièrement sur NBC dans le cadre de la série de parapluie NBC mystère Movie. Tous les épisodes ont été d’une longueur Téléfilm, dans un 90 ou fente de 120 minutes, y compris les messages publicitaires. Le spectacle est retourné sur ABC sous la forme d’une série moins fréquente de téléfilms, encore mettant en vedette Falk, de 1989 à 2003. [] 24] Falk a remporté quatre Emmy Awards pour son rôle dans Columbo.[33]

La série a été si populaire que co-créateur William lien écrit une série de courtes histoires, publié dans La Collection de Columbo (Crippen & Landru, 2010) qui comprend un dessin par Falk de lui-même comme Columbo et les caractéristiques de la couverture une caricature de Falk/Columbo par Al Hirschfel

 Fin de carrière

Falk était un ami proche du réalisateur indépendant John Cassavetes et apparaît dans des films des Cassavetes maris, Une femme sous Influenceet, dans un cameo, à la fin de la soirée d’ouverture. Cassavetes, à son tour, guest-star dans l’épisode de Columbo « Étude en noir » en 1972. Falk décrit ses expériences de travail avec Cassavetes et plus précisément se souvient de ses stratégies de diriger comme « tir un acteur lorsqu’il pourrait être ignorant la caméra a été exécute. »

Vous saviez jamais quand la caméra peut aller. Et il n’a jamais été: « Stop. Couper. Recommencer. » John pourrait marcher au milieu d’une scène et talk, et même si vous ne savais pas elle, la caméra gardé va. Si je savais jamais ce que l’enfer il faisait. [Rires] Mais il m’a finalement fait, et je pense que chaque acteur, moins timides, moins au courant de la caméra que n’importe qui avec que j’ai jamais travaillé. »[34]

En 1978, il est apparu sur la comédie TV show The Dean Martin rôti de célébrité, où Frank Sinatra a été victime de la soirée.

Falk a continué à travailler dans les films, y compris sa performance comme agentCIA discutable ex – santé mentale douteuse dans la comédie La belle-famille. Directeur Arthur Hiller , a déclaré lors d’une interview que le film »a commencé parce qu’Alan Arkin et Peter Falk voulaient travailler ensemble. Ils sont allés à Warner et dit, ‘Nous voudrions faire une image’ et Warner dit amende… et hors vint La belle-famille … de tous les films que j’ai fait, La belle-famille est l’un obtenir les plus de commentaires sur. » [] 1] :290 Critique de cinéma Roger Ebert comparé le film avec un remake plus tard :

Peter Falk et Alan Arkin dans le film antérieur, par rapport à Michael Douglas et Albert Brooks…, cette fois encore la chimie est meilleur dans le film antérieur. Falk passe en mode de son maître de conférences pince-sans-rire, lentement et patiemment expliquer les choses que le son comme totalement absurde. Arkin développe des bonnes raisons de soupçonner qu’il est entre les mains d’un fou. »[35]

Il est également apparu dans The Princess Bride, Meurtre par la mort, Le détective bon marché, vibraphone, Madeet (comme lui-même) de Wim Wenders’ film 1987 Ailes du désir et sa suite de 1993, Faraway, So Close!. En 1998, Falk revient à l’étape de New York star dans une production de Off-Broadway d’ Arthur Miller, m. Peters des connexions. Son travail de scène précédente inclus shady immobilier vendeur Shelley « la Machine » Levine dans un Boston / Los Angeles production de David Mametgagnantes Glengarry Glen Ross .

Falk a également joué dans ces films pour la télévision vacances comme Une ville sans Noël (2001), Trouver de Noël de John (2003) et Quand les anges viennent à la ville (2004). En 2005, il a joué dans La chose sur My Folks. Bien que la critique de cinéma Roger Ebert n’était pas impressionné par la plupart des autres acteurs, il écrit dans son examen, « … nous découvrons une fois de plus ce que d’un acteur chaleureux et attachant de Peter Falk est. Je ne peux recommander le film, mais je peux être reconnaissant que j’ai vu, pour Falk. » [] 36] En 2007, Falk apparaît avec Nicolas Cage dans le thriller prochaine .

Vie personnelle

Falk épouse Alyce Mayo, qu’il avait rencontré lorsqu’ils étaient tous deux étudiants à l’ Université de Syracuse,[[[] 37] le 17 avril 1960. Ils ont adopté deux filles, Catherine (qui est un détective privé) et Jackie. Ils divorceront en 1976. Le 7 décembre 1977, Falk épouse l’actrice Shera Danese,[[[] 38] qui guest-star dans la série de Columbo à de nombreuses reprises.

Falk était une artiste accomplie, et en octobre 2006, il avait une exposition de ses œuvres à l’ Institute of American Art de Butler. [] 39] Il suit des cours à l’ Art Students League de New York depuis de nombreuses années. [40] [] 41] Exemples de ses croquis sont visibles sur son site officiel.

Falk était aussi un passionné d’échecs et un spectateur à l’Open américain à Santa Monica, Californie, en novembre 1972 et à l’US Open à Pasadena (Californie) en août 1983.[42]

Ses mémoires, Juste une plus chose (ISBN 978-0786717958) a été publié par Carroll & Graf le 23 août 2006.

De la mort, il dit, « c’est juste la porte d’entrée. »[43]

 Échec de la santé et la mort

Les rumeurs de la démence de Falk tourmenté l’acteur dans les dernières années de sa vie. exacerbée lorsqu’à la fin avril 2008, le Falk âgé de 80 an a été photographiée par Paparazzi recherche Hagard et agissant d’animation dans les rues de Beverly Hills. Bien que l’acteur réclamé que son comportement capricieux était due à sa frustration sur étant incapables de se remémorer où il a garé sa voiture, néanmoins les images de ses erratique apparence et le comportement ont été éclaboussés partout dans les médias du monde entier. Falk a été rarement vu en public après l’incident.[44]

À un deux jours adopter du procès à Los Angeles en juin 2009, un des médecins personnels de Falk, Dr Stephen Read, signalé que Falk a rapidement glissé dans la démence , après une série d’opérations dentaires en 2007. [] 45] M. Read a dit qu’on ignorait si la condition de Falk a empiré d’anesthésie ou quelque autre réaction aux opérations. Il a ajouté que la condition de Falk était si mauvaise, qu’il se souvenait n’a plus le caractère de Columbo. Shera Danese Falk est nommé conservateur de son mari.[46]

Falk est mort à sa longue date Roxbury Dr Beverly Hills Accueil le soir du 23 juin 2011 à l’âge de 83 ans. [] 47] [] 48] La cause du décès a été révélée plus tard comme arrêt cardiorespiratoire, avec la pneumonie et la maladie d’Alzheimer comme causes sous-jacentes. [] 49] Falk a survécu par sa femme et ses deux filles. [] 50] Ses filles dit qu’ils seraient souviendront « sa sagesse et son humour ». [] 51] Falk est enterré au Cimetière de Westwood Village Memorial Park à Los Angeles, Californie.

Mort de Falk a été accueillie par des hommages de nombreuses célébrités de film. [] 52] [] 53] Steven Spielberg a déclaré: « J’ai appris plus sur agissant de lui à ce stade au début de ma carrière que j’ai eu de quelqu’un d’autre ». [] 54] Stephen Fry tweeted que Columbo était « TV plus jamais le détective. » [] 55] Rob Reiner a déclaré: « Il était un acteur complètement unique, » et a ajouté que les travaux de Falk avec Alan Arkin dans La belle-famille était « un des plus brillants appariements de comédie, nous avons vu à l’écran ».[56]

Le Service de Police de Los Angeles a également publié une déclaration de condoléances à la famille de Falk, déclarant qu’ils étaient « fiers » d’être associé avec Columbo ainsi que déclarant qu’il était « un des flics de TV grands record ». [57]

 SOURCE : ARTICLE DE WIKIPEDIA

Lire la Suite Veuillez cliqué ICI

http://en.wikipedia.org/wiki/Peter_Falk

————————————————————————

 

6 janvier, 2012

PELE-MERCI

Classé sous Non classé — manoretro @ 12:50

 

 

PELE-MERCI 372PX-11

Nom complet Edison Arantes do Nascimento

Edson Arantes do Nascimento (nom donné comme Edison sur le certificat de naissance, le 21 octobre 1940 né (Toutefois, les Pelé lui-même revendications qu’il était né à 23 octobre) [[ [] 1][[[] 4]), connue par son surnom Pelé (brésilien prononciation portugaise : [peˈlɛ]), est un joueur brésilien footballeur. Il est généralement considéré comme l’un des meilleurs joueurs de football de tous les temps. [] 5] [] 6] [] 7] [8] [] 9] [] 10] [] 11] [] 12] [] 13] [] 14] En 1999, il a été élu Joueur de Football du siècle par l’IFFHS International Federation of Football History et statistiques. La même année, hebdomadaire magazine France-Football français a consulté leurs anciens gagnants « Ballon d’or » pour élire le joueur de Football du siècle. Pelé arrive en première position. [] 15] Le Comité International Olympique a nommé, en 1999, Pelé de la « athlète du siècle ». [] 16] Dans sa carrière il buts 760 officiel, 541 en championnats de Ligue, faisant de lui le meilleur buteur de tous les temps. En total Pelé buts 1281 en 1363 Jeux.[17]

Dans son Brésil, Pelé est acclamé comme un héros national. [] 18] [] 19] Il est connu pour ses réalisations et ses contributions au jeu de football. [] 20] Il est également reconnu pour son soutien vocal des politiques visant à améliorer les conditions sociales des pauvres (quand il a marqué son millième but il dédie aux enfants pauvres du Brésil). [] 21] Au cours de sa carrière, il est devenu connu comme « Le roi du Football » (O Rei Futebol), « Le roi Pelé » (O Rei Pelé) ou tout simplement « le roi » (O Rei).[22]

Repéré par la star du football Waldemar de Brito,[[[] 23] Pelé a commencé à jouer pour Santos à 15 et son équipe nationale à 16 et remporte sa première Coupe du monde à 17. Malgré les nombreuses offres de clubs européens, les conditions économiques et le règlement du football brésilien au moment bénéficié Santos, leur permettant ainsi de conserver Pelé pendant près de deux décennies jusqu’en 1974. Avec Pelé dans leurs rangs, Santos a atteint leur apogée en remportant le 1962 et 1963 Copa Libertadores, le plus prestigieux concours de club de football sud-américain. [] 24] Pelé a joué la plupart de sa carrière avant centre. [] 25] [] 26] [] 27] [] 28] Technique de Pelé et d’athlétisme naturel ont été universellement loués et pendant ses années de carrière de joueur, il a été renommé pour son excellent dribble et passant, son rythme, tir puissant, la position exceptionnelle capacité et buteur prolifique.

Il est le meilleur marqueur de l’ équipe de football Brésil et est le seul footballeur de faire partie des trois escadrons de vainqueur de la Coupe du monde. [] 29] En 1962, sa deuxième victoire de la Coupe du monde, il était dans l’équipe brésilienne au début de la Coupe du monde, mais en raison d’une blessure subie lors du deuxième match, il n’était pas capable de jouer le reste du tournoi. En novembre 2007, la FIFA a annoncé qu’il obtienne la médaille de 1962 rétroactivement, faisant de lui le seul joueur au monde à avoir trois médailles gagnantes de la Coupe du monde.

Depuis sa retraite en 1977, Pelé a été un ambassadeur dans le monde entier pour le football et a entrepris de divers rôles et entreprises commerciales . Il est actuellement le président honoraire de la New York Cosmos.[30]-

——————————————————————————————————————————————————————————————————Image de prévisualisation YouTube-

————————————————————————————————————————————————————————————————-

Premières années

Pelé est né à Três Corações, Minas Gerais, au Brésil, le fils du footballeur de Fluminense Dondinho (né João Ramos do Nascimento) et Dona Celeste Arantes. Il est l’aîné des deux frères et sœurs. [] 31] Il fut nommé après l’inventeur américain Thomas Edison. [] 1] [] 4] Cependant, ses parents a décidé de supprimer le « i » et l’appeler « Edson », mais il y avait une erreur sur le certificat de naissance, menant de nombreux documents pour montrer son nom comme ‘Edison’, pas de ‘Edson’, comme il est appelé en réalité. [] 1] [] 32] [] 33] Il était à l’origine surnommé Dico par sa famille. [] 23] [] 31] [] 34] Il n’a pas reçu le surnom de « Pelé » jusqu’à ses jours d’école, quand elle est réclamée, il a été donné en raison de sa prononciation du nom de son joueur préféré, gardien de but de Vasco da Gama local Bilé, dont il s’était mal exprimé mais de plus, il s’est plaint plus il coincé. Ni dans son autobiographie, Pelé a déclaré qu’il n’avait aucune idée de ce que le nom signifie, ni ses vieux amis. [] 31] Hormis l’affirmation que le nom est dérivé de celui de Bilé, et qu’il est hébreu pour « miracle », le mot n’a aucune signification connue en portugais.[35]

Pelé a grandi dans la pauvreté à Bauru, São Paulo. Il a obtenu plus d’argent en travaillant dans les salons de thé comme serviteur. Enseigné à jouer par son entraîneur, il ne peut se permettre un bon football et généralement joué avec soit une chaussette farcie avec du papier journal, à égalité avec une chaîne[[[] 31] ou un pamplemousse. [] 36] En 1954, âgés de 14 ans, il rejoint le Bauru Athletic Club juniors dans Bauru, São Paulo.[37]

Image de prévisualisation YouTube

 Carrière en club

 Santos

En 1956, de Brito a pris le Pelé Santos, un industriel et la ville portuaire de l’état de São Paulo, afin d’essayer de club professionnel Santos Futebol Clube disant que les directeurs de Santos le 15-year-old serait « le plus grand joueur de football dans le monde. »[38]

Les 16 ans, Pelé fait ses débuts pour Santos en 7 septembre 1956, marquant un but dans une victoire amicale 7-1 Corinthiens. [] 39] [40] Démarrage de la saison 1957, Pelé a donné un point de départ de l’équipe première et, à l’âge de 16 ans, est devenu le meilleur buteur de la Ligue. Dix mois après la signature de façon professionnelle, l’adolescente a été appelé pour l’ équipe nationale brésilienne. Après la Coupe du monde en 1962, riche clubs européens tels que le Real Madrid, la Juventus et Manchester United tenté de signer le jeune joueur, mais le gouvernement du Brésil a déclaré Pelé « un trésor national officiel » pour l’empêcher d’être transféré hors du pays.[41]

378px-Libertadores1-189x300

Le 1962 de la Copa Libertadores trophée.

 

Pelé a remporté son premier titre majeur avec Santos en 1958 que l’équipe a remporté le Championnat Paulista; Pelé aurait fini le tournoi comme buteur avec 58 buts,[[[] 42] un record qui tient aujourd’hui. Un an plus tard, il contribuerait à l’équipe de gagner leur première victoire dans le Tournoi Rio-São Paulo , avec un 3-0 Vasco da Gama. [] 43] Cependant, Santos a été incapable de conserver le titre Paulista. En 1960, Pelé marque 33 buts pour aider son équipe à regagner le trophée du Championnat Paulista mais perdu à côté du tournoi Rio-São Paulo après avoir terminé en 8e place. [] 44] Un autre 47 buts de Pelé a vu Santos conserver le Championnat Paulista. Le club remporte la Coupe Brasil que la même année, concassage de Bahia en finale ; Pelé finit meilleur buteur du tournoi avec 9 buts. La victoire permit Santos à participer à la Copa Libertadores, le plus prestigieux tournoi du club dans l’hémisphère occidental.[45]

 

 

 

Saison de club plus réussie des Santos a commencé en 1962. [] 4] l’équipe a semé dans le groupe 1, aux côtés de Cerro Porteño et Deportivo Municipal, gagnant de chaque match de leur groupe, mais un (un match cravate away vs Cerro), avec Pelé inscrit son premier but dans une accolade contre Cerro. Santos bat Universidad Católica en demi-finale et a rencontré le tenant du titre de Peñarol en finale dans laquelle Pelé a marqué un autre brace lors du match de playoff pour sécuriser le premier titre pour un club brésilien. Pelé finit le buteur de la deuxième meilleure de la compétition avec 4 buts. La même année, Santos se défendre, avec succès, la Brasiliero du championnat (avec 37 buts de Pelé), le vainqueur de la coupe Brasil (Pelé inscrivant quatre buts dans la série finale contre Botafogo) et remporter la Coupe intercontinentale 1962 contre Benfica. [] 46] Portant sa chemise emblématique numéro 10, Pelé produite une de ses meilleures jamais représentations et a marqué un coup du chapeau à Lisbonne, Santos a battu le match de champions d’Europe.[47]

Comme les champions en titre, Santos qualifié automatiquement à l’étape de demi-finale de la 1963 Copa Libertadores. Le ballet blanco a réussi à conserver le titre de manière spectaculaire après des victoires impressionnantes sur Botafogo et de Boca Juniors. Santos, le Pelé a aidé à surmonter une équipe de Botafogo qui contenaient des légendes comme Garrincha et Jairzinho avec un but de dernière minute déchirante le premier match de demi-finale et ramener le match à 1-1. Dans la deuxième manche, Pelé produit une de ses meilleures performances comme un joueur de football avec un chapeau dans le Estádio do Maracanã que Santos écrasé Botafogo 0 dans la deuxième manche. Apparaissant dans leur deuxième consécutive final, Santos commence la série par la victoire 3-2 dans la première manche et battant la Boca Juniors de José Sanfilippo et Antonio Rattín 1 à 2 dans La Bombonera, avec un autre objectif de Pelé, devenant la première (et la seule jusqu’à présent) brésilien équipe de lever la Copa Libertadores dans le sol argentin. Pelé a terminé le tournoi comme le second meilleur buteur du championnat avec 5 buts. Santos perdu le Championnat Paulista après avoir terminé à la troisième place, mais a remporté le tournoi Rio-São Paulo après un 0-3 impressionnante victoire Flamengo en finale, avec Pelé, fournissant un but lors du match. Pelé contribuerait également à Santos conservent la Coupe intercontinentale et le vainqueur de la coupe Brasil.[46]

Santos tente de défendre leur titre à nouveau en 1964 mais complètement battu aux deux jambes de demi-finale par Independiente. Santos remporte à nouveau le Championnat Paulista, avec Pelé au filet 34 buts. Le club a également partagé le titre de Rio-São Paulo avec Botafogo et remporte le Brasil vainqueur de la coupe pour la quatrième année consécutive. Le Santistas tente de resurgir en 1965 en remportant, pour la neuvième fois, le Championnat Paulista et le vainqueur de la coupe Brasil. Le 1965 Copa Libertadores, Santos a commencé de façon convaincante en gagnant de chaque match de son groupe lors du premier tour. En demi-finale, Santos a rencontré Peñarol dans un match revanche de la finale de 1962. Après deux matches légendaires,[[[] 4] un playoff était nécessaire pour briser la cravate. Contrairement à 1962, Peñarol est arrivé en tête et éliminé Santos 2-1. [] 4] Pelé, cependant, terminerait comme le meilleur buteur du tournoi avec huit buts. [] 48] Cela s’est avéré pour être le début d’un déclin comme Santos n’a pas retenu le vainqueur du tournoi Rio-São Paulo.

En 1966, Pelé et Santos a également échoué à conserver le vainqueur de la Coupe de Brasil comme Rei O’buts n’étaient pas suffisants pour empêcher une technique de routage par Cruzeiro (dirigé par Tostão) dans la série finale. Bien que Santos a remporté le Championnat Paulista en 1967, 1968 et 1969, Pelé est devenu moins et moins un facteur contribuant à la réussite de maintenant limitée de Santistas . Le 19 novembre 1969, Pelé a marqué son 1000e but toutes compétitions confondues. Ce fut un moment très attendu au Brésil. [] 4] Le but, appelé populairement O Milésimo (le millième), a eu lieu lors d’un match contre Vasco da Gama, quand Pelé a marqué d’un coup de pied de pénalité, au stade Maracanã .[4]

Les États Pelé que son plus beau but a été inscrit au stade de la Rua Javari sur un match de Championnat Paulista contre São Paulo rivaliser avec la Juventus sur 2 août 1959. Comme il n’y a aucune séquence vidéo de ce match, Pelé a demandé qu’une animation par ordinateur se faire de cet objectif spécifique. [] 4] En mars 1961, Pelé a marqué le GED de placa (objectif digne d’une plaque), contre Fluminense au Maracanã. [] 49] Pelé reçoit la balle sur le bord de sa propre zone de pénalité et a couru la longueur du champ, parcourir les joueurs de l’opposition et ont tiré la balle au-delà du gardien de but. [] 49] L’objectif était considéré comme étant si spectaculaire qu’une plaque commémorative a été commandée avec un dévouement pour le plus beau but dans l’histoire de la Maracanã.[50]

Électrisant play et penchant pour les buts spectaculaires de Pelé lui fait une star dans le monde entier. [] 18] Santos de son équipe en tournée à l’étranger afin de profiter pleinement de sa popularité. En 1967, les deux factions impliquées dans la Nigerian Civil War accepté le 48 heures cessez-le-feu afin qu’ils pouvaient observer Pelé jouer un match d’exhibition à Lagos. [] 51] Durant son séjour à Santos, Pelé a joué aux côtés de nombreux joueurs talentueux, Zito, Pepeet Coutinho; ce dernier lui partenariat dans nombreuses pièces d’une-deux, attaques et objectifs.[52

New York Cosmos

Après que la saison 1972 (son 17e avec Santos), Pelé se retire du football de club brésilien, bien qu'il a continué à convenir occasionnellement pour Santos matchs officiels de concurrence. Deux ans plus tard, il sortit de semi-retraite à signer avec le New York Cosmos de la North American Soccer League (NASL) pour la saison 1975. Bien que bien après son premier à ce stade, Pelé est crédité d'augmenter significativement la sensibilisation du public et l'intérêt de soccer aux États-Unis. Il a dirigé le Cosmos pour le Championnat NASL 1977, dans sa troisième et dernière saison avec le club.[53]

Le 1er octobre 1977, Pelé a fermé sa carrière légendaire dans un match exhibition entre le Cosmos et Santos. Santos est arrivé à New York et du New Jersey après avoir déjà battu le 2-0 contre les Sounders de Seattle . Le match a été joué en face d’une foule de capacité au Giants Stadium et a été diffusé aux États-Unis sur la chaîne ABC Wide World of Sports ainsi que dans le monde entier. Du Pelé père et la femme les deux assisté le match, mais aussi un certain nombre de ses amis dans le sport comme Muhammad Ali et Bobby Moore. [] 54] Pelé donne un bref discours d’avant-match au cours de laquelle il a demandé la foule à dire le mot « love » avec lui trois fois. Il a joué la première moitié du Cosmos et la deuxième moitié de Santos. Pelé a marqué son but final sur un coup franc direct, au volant de la balle, le portier de Santos plongée. À la mi-temps, le Cosmos prend sa retraite à nombre de Pelé 10. Pelé a présenté sa chemise Cosmos à son père, qui est escorté au champ par le capitaine Cosmos Werner Roth. Au cours de la seconde moitié, attaquant de Cosmos Ramon Mifflin, qui avait remplacé Pelé lorsqu’il changea de camp à la mi-temps, a marqué sur un tir dévié Croix et le Cosmos a remporté le 2-1 match. Après le match, Pelé a été adopté par les joueurs de Cosmos, y compris le rival de longue date Giorgio Chinagliaet ensuite couru autour du terrain, tout en tenant un drapeau américain dans sa main gauche et un drapeau brésilien dans sa main droite. Pelé bientôt levé par plusieurs joueurs de Cosmos et transportée autour du terrain.[54]

En 1977, le Cosmos est venu en Inde pour jouer un match exhibition avec Mohun Bagan Athletic Club, le Club National de l’Inde. Le match a eu lieu dans les Jardins de l’Eden à Calcutta, en Inde. Le match se termine en 2-2 dessiner et Pelé a marqué un but pour le Cosmos.

 Carrière en équipe nationale

Premier match international de Pelé a été une défaite 2-1 contre l’Argentine , le 7 juillet 1957 au Maracanã. [] 55] [] 56] Dans ce match, il a marqué son premier but pour le Brésil , âgés de 16 ans et 9 mois pour devenir le plus jeune joueur à marquer dans le football International.[57]

 Coupe du monde 1958

Son premier match de la Coupe du monde était contre l’ USSR dès le premier tour de la Coupe du monde 1958, sur le troisième match de la coupe, aux côtés de Garrincha, Zito et Vavá. [] 58] Il était le plus jeune joueur de ce tournoi et au moment le plus jeune jamais à jouer la Coupe du monde. [] 59] Il a marqué son premier but en Coupe du monde contre le pays de Galles en quarts de finale, le seul but du match, pour aider au Brésil sont qualifiés pour les demi-finales, tout en devenant le plus jeune jamais de coupe du monde buteur à 17 ans et 239 jours. [] 56] Contre la France en demi-finale, Brésil menait 2-1 à la mi-temps, et puis Pelé a marqué un hat-trick, devenant le plus jeune dans l’histoire de la Coupe du monde de le faire.[60][61]

Le 19 juin 1958, Pelé est devenu le plus jeune joueur à jouer dans un match de final de la Coupe du monde à 17 ans et 249 jours. Il a marqué deux buts lors de la finale comme le Brésil battu lourde de la Suède . Son premier but, un lob sur un défenseur suivi d’une reprise de volée précis abattu, a été choisi comme l’un des meilleurs objectifs dans l’histoire de la Coupe du monde. [] 62] Après le deuxième but de Pelé, joueur suédois Sigvard Parling commentera plus tard ; « Quand Pelé a marqué le cinquième but dans cette finale, je dois être honnête et dire qu’i felt like applaudissant ». [] 63] À la fin de match, Pelé perdu sur le terrain et devait être assisté par le personnel médical. [] 4] Il ensuite récupéré et a visiblement obligé par la victoire ; en larmes comme il était étant félicité par ses coéquipiers. Il a fini le tournoi avec six buts en quatre matches joués, liée pour la deuxième place, derrière les bris d’enregistrement Just Fontaineet a été nommé jeune joueur du tournoi.[64]

Il a été dans la Coupe du monde 1958 que Pelé a commencé avec un nombre à 10 t-shirt qui lui immortalisé. Récemment, on sait que l’événement a été le résultat de la désorganisation : les dirigeants n’a pas envoyé les numéros de la chemise de joueurs et c’est à la FIFA de choisir le maillot numéro 10 de Pelé, qui était un substitut à l’occasion. [] 65] La presse de l’époque catalogué Pelé comme la plus grande révélation de la Coupe de 1958 qui a également été accordée rétroactivement le ballon d’argent comme deuxième meilleur joueur du tournoi, derrière Didi.[66][67]

 Coupe du monde 1962

Dans le premier match de la Coupe du monde de 1962, contre le Mexique, Pelé a aidé le premier but et puis a marqué l’un deuxième, après une course passé quatre défenseurs, pour remonter à 2-0. [] 68] Il a lui-même blessé lors de la tentative d’un tir à longue portée contre la Tchécoslovaquie. [] 4] Cela serait lui tenir hors de la reste du tournoi et forcé entraîneur Aymoré Moreira pour rendre son seul changement de gamme du tournoi. Le substitut était Amarildo, qui a joué bien pour le reste du tournoi. Cependant, il était Garrincha qui prendrait le rôle de premier plan et transporter le Brésil à leur deuxième titre de la Coupe du monde.[69]

[Modifier] Coupe du monde 1966

La Coupe du monde 1966 a été marquée, entre autres choses, pour l’encrassement brutale sur Pelé, par les défenseurs bulgare et portugais. [] 70] A ce stade, Pelé a été le plus célèbre footballeur dans le monde, et l’attente était qu’au Brésil, à tout le moins, aurait atteint la finale. [] 70] Brésil a été éliminé au premier tour, jouant seulement trois matches. [] 71] Pelé a marqué le premier but sur un coup franc contre la Bulgarie, devenant le premier joueur à marquer dans trois coupes du monde de la FIFA successifs, mais en raison de sa blessure, un résultat

d’encrassement persistants par les Bulgares, il manque le deuxième match contre la Hongrie. [] 71] Brésil perdu ce match et Pelé, bien qu’en convalescence, a été ramené pour le dernier match crucial contre le Portugal. [] 72] En ce jeu João Morais brutalement encrassé Pelé, mais n’a pas été expulsé par l’arbitre George McCabe, de laquelle il est reconnu que « les portugais meurtre » de faire. [] 70] [] 73] Pelé devait rester sur le terrain en boitant pour le reste du jeu, puisque les substituts n’étaient pas autorisés à ce moment-là. [] 73] Après ce jeu que promettait, qu’il ne joue à nouveau dans la Coupe du monde, une décision il pourrait modifier ultérieurement.[74]
 

Coupe du monde 1970

Pelé a été appelé en équipe nationale en 1969 au début, il refuse tout d’abord, mais ensuite accepté et a joué en six matches de qualification de la Coupe du monde , marquant six buts. [] 3] La Coupe du monde 1970 au Mexique devait être que Pelé la dernière. Équipe du Brésil pour le tournoi en vedette des changements importants par rapport à l’équipe de 1966. Joueurs comme Garrincha, Nilton Santos, Valdir Pereira, Djalma Santos et Gilmar avaient déjà pris sa retraite, mais l’équipe, avec Pelé, Rivelino, Jairzinho, Gérson, Carlos Alberto Torres, Tostão et Clodoaldo, est souvent considéré comme le plus grand club de football dans l’histoire.[75][76][77][78][79][80]

Dans le premier match, contre la Tchécoslovaquie, Pelé a donné au Brésil une avance de 2-1, en contrôlant le passage long de Gerson avec sa poitrine et puis marquant. Dans ce match, que Pelé a tenté audacieusement lob gardien Ivo Viktor de la ligne à mi-chemin, seulement ratant l’objectif tchécoslovaque. [] 81] Brésil a remporté le match, 4-1. Dans la première moitié du match contre l’Angleterre, Pelé a marqué presque avec un en-tête spectaculairement enregistrée par Gordon Banks. [] 82] [] 83] Dans la seconde moitié, il assiste Jairzinho pour l’unique but du match. Contre la Roumanie, Pelé a ouvert le score sur un but de franc direct, une grève forte avec l’extérieur de son pied droit. Plus tard dans le match il inscrit à nouveau prendre le score à 3-1. Brésil remporté un score final de 3-2. En quart de finale contre le Pérou, le Brésil a remporté 4-2, avec Pelé aidant Tostão sur pour le troisième but du Brésil. En demi-finale, Brésil face à l’Uruguay pour la première fois depuis la tour de la Coupe du monde 1950 final match. Jairzinho mis 2-1 devant du Brésil et Pelé a aidé Rivelino pour le 3-1. Au cours de ce match, Pelé a fait une de ses plus célèbres pièces. [] 81] Tostão donna Pelé une boule à, et le gardien de but de l’Uruguay Ladislao Mazurkiewicz a pris connaissance. Le gardien a couru au large de sa ligne d’obtenir la balle avant Pelé, mais Pelé est arrivé premier et dupes le gardien par sans toucher le ballon, obligeant à rouler à gauche du gardien, tandis que Pelé est allé droit. Pelé est allé autour du gardien de but et a pris un coup de feu tout en tournant vers le but, mais il s’est tourné en excès qu’il a tiré, et dérive de la balle juste large du poteau.[77]

Brésil joue Italie lors de la finale, avec Pelé, marquant le premier match, avec un en-tête au défenseur italien Tarcisio Burgnich. [] 84] Il a ensuite fait passes décisives sur les objectifs du Jairzinho et Carlos Alberto, ce dernier celui venant après un impressionnant jeu collectif. [] 85] [] 86] Le Brésil a remporté le match 4-1, gardant le Trophée Jules Rimet indéfiniment, et Pelé a été nommé joueur du tournoi. [] 63] [] 87] Burgnich, qui a marqué Pelé lors de la finale, a été cité disant « Je me suis dit avant le match, il est fait de la peau et les os tout comme tout le monde — mais je me trompais ».[88]

Dernier match international de Pelé était le 18 juillet 1971 contre Yougoslavie à Rio de Janeiro. [] 89] Avec Pelé sur le terrain, le dossier de l’équipe brésilienne a été 67 victoires, 14 matchs nuls et 11 défaites. [] 3] [] 29] Bien que Pelé a perdu de nombreux matchs internationaux, Brésil a jamais perdu un match en fielding Pelé et Garrincha. [] 89] Le match seulement international que Garrincha perdu était contre la Hongrie en 1966, 1 à 3, qui Pelé ne joue pas raison de blessures.[90]

 Championnat d’Amérique du Sud

Pelé a également joué dans le Championnat d’Amérique du Sud. Dans la compétition de 1959 , il a été meilleur buteur avec huit buts, comme le Brésil est arrivé second dans le tournoi.[63][91]

———————————————————————————————————————–

Vie personnelle

Le 21 février 1966, Pelé a épousé Rosemeri dos Reis Cholbi. [] 92] Il a deux filles Kelly Cristina (13 janvier 1967) qui épousa le Dr Arthur DeLuca et Jennifer (1978), ainsi que le fils Edson (« Edinho » – peu d’Edson, 27 août 1970). Le couple divorce en 1982. [] 92] De 1981 à 1986, Pelé avait été romantiquement liée avec Xuxa et a influencé vu le lancement de la carrière du modèle qui était 17 quand ils ont commencé à ce jour. [] 93] En avril 1994, Pelé épouse psychologue et la chanteuse de gospel Assíria Lemos Seixas, qui le 28 septembre 1996, a donné naissance à des jumeaux, Joshua et Celeste par des traitements de fertilité. [] 89] Ils sont maintenant séparés.

En 1970, Pelé a été étudiée par la dictature militaire brésilien pour les sympathies de présumés gauchiste . De-classified documents montrent que Pelé a été étudiée après être remis un manifeste demandant la libération des prisonniers politiques. Pelé lui-même ne pas s’impliquer davantage dans les luttes politiques dans le pays.[94]

—————————————————

Après le football

Après le football premier Brands, une entreprise brésilienne de licences créée en 2006, réalisé par CEO José Kanner, gère maintenant la marque Pelé, y compris les contrats avec IMG de licence qui agit au nom du premier pour les licences internationales, travaillant avec des partenaires tels que Pelé Sports, Kotobukiya et l’Art de Pelé, entre autres. »[95]

La zone plus notable de la vie de Pelé depuis le football est son travail ambassadeurs pour divers organismes. En 1992, Pelé a été nommé un ambassadeur des Nations Unies pour l’écologie et l’environnement.[96][97]

Il reçoit la médaille d’or du Brésil pour services exceptionnels rendus au sport en 1995, le président brésilien Fernando Henrique Cardoso le nomme au poste de « Ministre extraordinaire pour le Sport » et il a été nommé une Ambassadrice de l’UNESCO. [] 96] Pendant ce temps il a proposé une législation afin de réduire la corruption de football brésilien, qui est devenu la loi Pelé. Pelé a quitté son poste en 2001 après qu’il a été accusé d’implication dans un scandale de corruption, bien que rien n’a été prouvé, et il a également refusé par l’UNICEF. [] 98] [] 99] En 1997, Pelé a reçu un honneur de chevalier commandeur de l’ ordre de l’Empire britannique de la Reine Elizabeth II, lors d’une cérémonie au Palais de Buckingham.[100]

Pelé repérée pour le club de Premier League Fulham en 2002. [] 101] Il a été choisi pour faire le tirage au sort pour les groupes de qualification pour la finale de la Coupe du monde de football de 2006 .[102]

Pelé a publié plusieurs autobiographies, vedette de documentaires et de films quasi-documentaire et composée de diverses pièces musicales, y compris l’ensemble bande originale du film Pelé en 1977. Il est apparu, aux côtés d’autres footballeurs de 1960 et 1970, avec Michael Caineet Sylvester Stallone, dans le film 1981 s’échapper à la victoire, sur une tentative d’évasion d’un Camp de prisonniers d’allemand seconde guerre mondiale.

En 2005, Pelé a reçu un lifetime achievement award de la BBC et en juin 2006, a aidé à inaugurer la finale de coupe du monde 2006, aux côtés de Top Model Claudia Schiffer. [] 76] Pelé a également produit une campagne de publicité internationale pour la société pharmaceutique Pfizer pour promouvoir de Viagra et de sensibiliser le monde de la dysfonction érectile.[103]

Pelé a été invité d’honneur au club de football plus ancienne du monde, Sheffielddu 150e anniversaire match v Inter Milan en novembre 2007. Inter match remporté en face d’une foule reconnaissante de près de 19 000 à Bramall Lane. Dans le cadre de sa visite, Pelé a inauguré une exposition qui comprenait la première présentation publique en 40 ans de la main originale écrit les règles du football.[104]

En 2009, il a collaboré avec Ubisoft sur jeu de football d’arcade Academy of Champions : Soccer pour la Wii et est aussi apparu dans le jeu d’entraîneur à ses joueurs.[105]

Le 1er août 2010, Pelé a été introduite comme président d’honneur d’un ressuscitée New York Cosmos, visant à former une équipe en Major League Soccer. [30] Le 3 août 2011, il a été signalé que Santos envisageaient lui apportant de sa retraite pour un rôle de cameo lors de la Coupe du monde des clubs 2011.[106

SOURCE; ARTICLE DE WIKIPEDIA

POUR EN SAVOIR PLUS CLIQUE ICI

http://en.wikipedia.org/wiki/Pel%C3%A9

--------------------------------------------------------------------------

 

mano761

MANO RADIO CARAÏBES Et n'oubliez pas, ami.... Visitez Mon site aussi souvent que vous le pouvez... et merci ! ... n'oubliez pas d'informer vos amis ! Je vous remercie

 

MANO RADIO CARAÏBES

 

Et n’oubliez pas, ami…. Visitez Mon site

 

aussi souvent que vous le pouvez… et merci ! …
n’oubliez pas d’informer vos amis !

 

Je vous remercie

 

Cliqué ICI

 

http://manoretro.unblog.fr/

 

http://martelkapale.unblog.fr/

 

http://www.manoradiocaraibes.com/

 

http://www.manomerci.com/

 

 

 

 

 

 

 

5 janvier, 2012

Youssou N’Dour-MERCI

Classé sous Non classé — manoretro @ 15:29

 

 

Youssou N'Dour-MERCI Youssou+N+Dour+Press+Room+Peace+One+Day+Celebration+7YgFt2vjFudl

Salle de presse - paix un jour célébration 2010 Sur cette Photo : Youssou Ne Dour Chanteur Youssou Ne Dour assiste à la paix un jour célébration 2010 au zénith Le sur 17 septembre 2010 à Paris (France).

 

Youssou N’Dour

Youssou N’Dour, né Youssou Madjiguène Ndour le 1er octobre 1959 à Dakar (Sénégal), est un auteur-compositeur, interprète et musicien sénégalais.

Biographie

Aîné de sa famille, Youssou N’Dour a grandi dans le quartier de la médina de Dakar. Son père Elimane N’Dour est d’origine sérère, sa mère Ndeye Sokhna Mboup est une griotte d’origine toucouleur et wolof. De confession musulmane, membre de la confrérie mouride du Sénégal, Youssou N’Dour et sa femme Mami Camara ont officiellement divorcé après 17 ans de mariage. Ils ont eu quatre enfants ensemble (Ndèye Sokhna, Ségui, Saint-Louis et Vénus). Dans sa jeunesse et avant son mariage avec Mami Camara, Youssou N’dour a eu un fils, Birane et une fille, Thioro, de deux mères différentes. Il est actuellement marié à Aïda Coulibaly, métisse sénégalo-française avec laquelle il a eu deux filles, dont l’aînée se prénomme Marie. Aïda Coulibaly est actuellement la présidente de la Fondation Youssou Ndour.

Partenaires musicaux et cinématographiques

Il a travaillé avec des artistes de renommée internationale comme Peter Gabriel, Paul Frederic Simon, Manu Dibango, Alan Stivell.

L’une des chansons les plus célèbres de Youssou N’Dour est 7 Seconds en duo avec la chanteuse Neneh Cherry. Le clip, tourné à New York, a été réalisé par Stéphane Sednaoui. En 1998, il compose l’hymne pour la phase finale de la Coupe du monde de football 1998, La Cour des grands, qu’il chante avec Axelle Red. En 2008, il travailla aussi avec l’artiste congolais Koffi Olomidé dans l’album Bord Ezanga Kombo ; il interprète la chanson festival avec Koffi Olomidé et Cindy Le Cœur.

Il est le compositeur de la musique du film d’animation Kirikou et la sorcière (1998).

Il joue également dans le film Amazing Grace (2006) à travers le personnage de Olaudah Equiano et joue son propre rôle dans le documentaire Retour à Gorée1 (2007) évoquant l’histoire de la traite négrière et son héritage musical à travers le jazz et le gospel.

Son engagement

Chanteur engagé, Youssou N’Dour a organisé en 1985 un concert pour la libération de Nelson Mandela au Stade de l’Amitié de Dakar. Il a également organisé plusieurs concerts au profit de l’organisation humanitaire Amnesty International. Ambassadeur de bonne volonté pour l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et pour l’UNICEF, il a également été choisi en tant qu’ambassadeur au Bureau international du travail.

En 2004, il a participé au disque Agir Réagir en faveur des sinistrés du tremblement de terre qui a secoué la région d’Al-Hoceima, au Maroc le 24 février 2004.

En 2007, Youssou N’Dour, avec d’autres artistes engagés, participe à la réalisation de Make some noises qui est une reprise du célèbre album de John Lennon, Imagine. Cet album est le symbole d’une grande mobilisation pour le dénouement de la crise au Darfour. Dans cette version originale d’Imagine, Youssou N’Dour interprète Jealous Guy.

Youssou N’Dour a lancé le 13 février 2008 avec la collaboration de Benetton United Color une société de microcrédit, baptisée Birima, du nom d’un des damel (roi) du Royaume de Cayor2.

En novembre 2009, il présente sa société de microcrédit au World Forum Lille (Forum mondial de l’économie responsable) qui se tient à Lille sur le thème de « l’argent responsable ».

Il est également membre du comité d’honneur de la Fondation Chirac, aux côtés du Président de la République française ainsi que de Kofi Annan, ancien secrétaire général de l’ONU, des Prix Nobel de la paix Rajendra Pachauri, Muhammad Yunus et Rigoberta Menchu, du Polonais Bronislaw Geremek, et du secrétaire général de la francophonie Abdou Diouf[réf. nécessaire].

Le 2 janvier 2012, il se déclare candidat à l’élection présidentielle sénégalaise.3

Prix internationaux

Youssou N’Dour a reçu de nombreux prix pour sa musique, y compris celui du meilleur artiste africain en 1996.

Le 13 février 2005, Youssou N’Dour a été récompensé par les Grammy Awards pour son album Egypt dans la catégorie meilleur album de musique du monde.

Docteur honoris causa de l’université de Yale (États-Unis) en 2011[réf. nécessaire].

Activités commerciales

Youssou N’Dour possède un studio d’enregistrement à Dakar et une discothèque, le Thiossane, situé dans le quartier de Grand-Dakar, où il essaie d’être présent tous les week-ends. Il est à la tête d’un orchestre dénommé le Super Étoile de Dakar, formé en 1979.

Depuis 2000, Youssou N’Dour organise des concerts à Bercy (Paris) : Le Grand Bal où il rassemble toute la communauté africaine dans cette importante salle parisienne.

En septembre 2003, il crée un groupe de presse baptisé Futurs-Médias, composé du journal L’Observateur (Sénégal), quotidien le plus lu au Sénégal (tirage 66 000 exemplaires), de la Radio Futur Média (RFM), et tout récemment[Quand ?] de la télé futurs médias (tfm)4.

Vie Politique

Le 02 Janvier 2012 Youssou N’Dour confirme son intention d’être candidat à l’élection présidentielle du 26 février face au chef de l’Etat sortant, Abdoulaye Wade, qui brigue à 85 ans un troisième mandat. « Je suis candidat. Je vais me lancer dans la course à la présidence », a déclaré lundi soir le « roi du mbalax », qui est immensément populaire parmi les jeunes de son pays et est l’un des détracteurs les plus virulents du président Wade. « Pendant très longtemps, des hommes et des femmes me manifestent leur confiance. Debout, ils rêvent d’un nouveau Sénégal. Ils ont, par divers moyens, appelé ma candidature à la présidentielle de février prochain. J’ai écouté. J’ai entendu. Je réponds favorablement à leur requête (…) », a-t-il expliqué sur les ondes de la radio et de la télévision TFM (Télévision Futurs Medias), qui lui appartiennent.

SOURCE: Article de WIKIPEDIA

Pour  en Savoir plus Cliqué ICI

http://fr.wikipedia.org/wiki/Youssou_N’Dour

——————————–

Image de prévisualisation YouTube

——————————————————————————————————————————————–

Youssou-Ndour_0-300x224

Youssou N'Dour, auteur compositeur interprète et musicien sénégalais.

vendredi 06 janvier 2012

Youssou N’Dour, chanteur et candidat à la présidentielle au Sénégal

Par Laurent Correau / France 24

« Ma première priorité c’est de diminuer le train de vie de l’Etat et arriver à injecter ces économies dans les secteurs prioritaires qui sont la santé, l’éducation, l’agriculture… Je propose un discours simple. J’ai les mains propres et je suis pour la bonne gouvernance. »

Lire la version écrite ci-dessous.

Au Sénégal, le chanteur Youssou N’Dour a annoncé en début de semaine son intention d’être sur les rangs pour la présidentielle de février prochain. L’information a pris le Sénégal par surprise… Pourquoi cette décision d’entrer en politique plutôt que de soutenir un autre candidat. Quel projet la star internationale a-t-elle pour son pays ? Pour en parler, Laurent Correau de RFI et Tatiana Mossot de France 24 nous emmènent sur une terrasse surplombant Dakar, à deux pas de l’océan, où ils ont rencontré le chanteur…

RFI : Youssou N’Dour, merci d’avoir accepté de répondre aux questions de RFI et France 24. Il y a quelques mois, vous annonciez à la radio et à la télévision que vous ne brigueriez pas de mandat. Vous avez finalement déclaré votre candidature à la présidentielle de février prochain. Qu’est-ce qui vous a fait changer d’avis ?

Youssou N’Dour : La candidature, c’est un appel d’une grande majorité du peuple Sénégalais. J’ai eu, depuis une année maintenant, à rencontrer plusieurs personnes, plusieurs centaines de milliers de personnes, directement ou indirectement, qui ont demandé que j’arrive dans la scène politique. Pourquoi ? Parce qu’ils ont vu comment on a géré le pays. Ils veulent un vrai changement. Ça, c’est la première chose.

La deuxième chose : je me suis rendu compte qu’on est en train de bafouer les règles du jeu de la démocratie. Et je me suis dit, avec l’appel du peuple, avec ce que je suis en train de voir se dessiner pour un lendemain flou, je n’ai pas le droit de rester tranquille, les bras croisés. Certes, il y a d’autres conditions qui sont arrivées vers moi, qui m’ont poussé à prendre cette décision.

RFI : Lesquelles, justement ?

Y.N. : D’abord, je crois qu’en regardant le Sénégal, je vois deux Sénégal : le Sénégal d’en haut et le Sénégal d’en bas. On est sur la Corniche, aujourd’hui on voit ça, c’est le rêve… On va dans la banlieue, on voit que les gens sont dans la pauvreté. Ça, c’est la réalité. Moi, je veux faire un Sénégal ! Pas deux Sénégal !

RFI : Mais est-ce que cela veut dire, Youssou N’Dour, que vous arrêtez vos activités artistiques? Vous entrez définitivement en politique ?

Y.N. : Le Sénégal est plus important que l’artiste Youssou N’Dour, que la personne même Youssou N’Dour. Je mets entre parenthèses toutes mes activités, pour montrer que mon engagement est un engagement très, très sérieux.

France 24 : Mais justement, est-ce que vous avez suffisamment mesuré les risques, au cas où vous seriez un candidat malheureux à l’élection présidentielle ?

Y.N. : Je gagne ces élections. Je ne serai pas malheureux. Sortons ! Allons dans la rue tout de suite, si vous voulez ! La majorité des Sénégalais m’ont demandé de me présenter. Je gagne au premier tour !

F24 : Vos détracteurs disent que c’est un gros coup commercial que vous faites. Qu’est-ce que vous en pensez ?

Y.N. : Je pense qu’ils devraient dire que c’est une action citoyenne que je suis en train de faire. Il n’y a jamais eu autant d’engouement de la presse internationale sur le Sénégal. Déjà ça, ça nous aide à avoir des élections beaucoup plus transparentes. Ca permet aussi au monde entier de suivre ce qui se passe au Sénégal.

RFI : Est-ce que vous pensez, Youssou N’Dour, qu’on peut gagner une élection au Sénégal, en entrant en politique moins de deux mois avant le scrutin et sans avoir de parti derrière soi

Y.N. : D’abord, je pense que le temps ne joue pas contre moi. On me parle d’appareil. J’ai le plus vieux et robuste et coordonné appareil dans ce pays. Moi, j’ai des amis partout. Depuis trente ans, c’est une carrière qui se forge. J’ai des gens qui peuvent être là pour moi, au vrai sens du mot. Par contre, il y a une chose importante : c’est que Wade, il n’a pas le droit de se présenter. Je ne sais pas s’il y a une question par rapport à ça, mais j’aimerais bien évoquer cette question…

RFI : Allez-y, on peut d’ores et déjà en parler. Qu’et-ce que vous pensez de cette candidature d’Abdoulaye Wade, qui à priori sera votre principal challenger, si sa candidature est retenue ?

Y.N. : Je le dis sereinement, sérieusement, la Constitution ne lui permet pas de se présenter pour un troisième mandat. Ça, c’est la première chose. Et je crois que la communauté internationale, qui veille, qui normalement doit plus prévenir que guérir, doit parler à Abdoulaye Wade. Aujourd’hui, les bases de la démocratie sont en train d’être bafouées par son entourage, les gens le poussent. Il est en train de faire quelque chose qui amène des risques au Sénégal. J’interpelle la communauté internationale pour qu’elle ui parle. Ce n’est pas une ingérence intérieure. Quand il est allé à Benghazi pour parler à Kadhafi, vous l’avez cautionné ! Quand il bafoue la démocratie ici, il faut le lui dire ! Abdoulaye Wade mérite d’avoir une sortie par la grande porte !

F24 : Et que proposez-vous alors, aux Sénégalais ?

Y.N. : Il y a, effectivement, des priorités. Ma première priorité, c’est diminuer le train de vie de l’Etat, arriver à injecter ces économies dans les secteurs prioritaires, qui sont la santé, qui sont l’éducation, l’agriculture, etc…, des choses qui sont vitales. Chaque jour, je rends compte aux Sénégalais. Nous en sommes là, par rapport à ce point. Nous savons que le conflit de la Casamance est un conflit qui inquiète les Sénégalais. On va inviter tout le monde à discuter pour régler le problème de la Casamance, etc., etc.

RFI : Vous avez un parcours original, Youssou N’Dour. Qu’est-ce que vous pouvez apporter de différent au débat politique Sénégalais ?

Y.N. : Mais je pense que j’aborde les choses beaucoup plus simplement. Je crois que nous avons eu des modèles. Moi, je dis : oui, ils ont fait des études et ils sont parvenus à communiquer avec les Sénégalais. Ils sont en déphasage avec les Sénégalais. Moi, je propose un discours simple. Un truc pratique et j’ai – je ne dis pas que tout le monde n’a pas les mains propres – moi j’ai les mains propres. J’ai prouvé des choses. Je suis pour la bonne gouvernance. Je veux un Etat fort et simple. Que les gens voient et se rendent compte comment ça fonctionne, qu’on ait l’impression que l’on est dans un royaume. Le chef, il décide tout. Moi, je veux rendre le pouvoir au peuple. Je veux fonctionner et que le peuple comprenne.

tags : Présidentielle Sénégal 2012

SOURCE : ARTICLE DE Par Laurent Correau / France 24

——————————-

Image de prévisualisation YouTube

———————————-

162929_176623552356111_100000254023030_552403_489309_n3-300x240
MANO RCI MARTINIQUE

————————-

[gv
data="http://www.youtube.com/?v=ymxsX32_rrA"][/gv]

Vintage Hits Viyéri- Mano Rétro-Cliqué Ici-

http://manoretro.unblog.fr/2011/08/29/

Vintage Hits Viyéri- Mano Rétro-Vol-02-Cliqué Ici

http://manoretro.unblog.fr/2011/08/30/

Mano Rétro Entretiens Musique : les interviews-Cliqué
Ici

http://manoretro.unblog.fr/2011/08/28/

Vintage
Hits Viyéri- Mano Rétro-Vol-07

http://manoretro.unblog.fr/2011/09/

Vintage Hits Viyéri- Mano
Rétro-Vol-10

http://manoretro.unblog.fr/2011/09/

http://manoretro.unblog.fr/2011/10/28/

———————///////—————-

MANO RADIO CARAÏBES

Et n’oubliez pas, ami…. Visitez Mon site

aussi souvent que vous le pouvez… et merci ! …
n’oubliez pas d’informer vos amis !

Je vous remercie

Cliqué ICI

http://manoretro.unblog.fr/

http://martelkapale.unblog.fr/

http://www.manoradiocaraibes.com/

http://www.manomerci.com/

 

4 janvier, 2012

Paul Robeson – MERCI

Classé sous Non classé — manoretro @ 17:59

 

 

 Paul Robeson – MERCI

Paul Robeson - MERCI Paul_Robeson_1942_crop

Paul Robeson-1942

Paul Robeson de Leroy ( /ˈroʊbsən// rohb- sən; [] 2] 9 Avril 1898 – 23 janvier 1976) était une chanteuse américaine de concert (basse), enregistrement artiste, acteur, athlète et érudit qui était un partisan du Mouvement des droits civiques dans la première moitié du XXe siècle. Il a gagné l’attention internationale pour ses travaux dans les domaine des arts et il fusionne sa carrière artistique avec l’activisme politique de s’exprimer pour l’égalité des minorités et les droits des travailleurs dans le monde entier. Son amitié avec l’ Union soviétique et les peuples soviétiques plus critique de l’absence de progrès dans les droits civils des États-Unis au début de la guerre froide et pendant l’âge du maccarthysme introduit un examen, les conflits et les représailles du gouvernement américain. Sa personnalité publique devenue diminuée, son revenu s’effondrait et il affrontait isolement par le mouvement des droits civiques dans la seconde moitié du XXe siècle. Robeson enduré maccarthysme et brièvement retourné à la scène artistique, mais les événements dans les années 1950, combinée à des ruptures de santé grave en cours jusque dans les années 1960 pratiquement détruit sa santé. Robeson vécu les dernières années de sa vie privée à Philadelphie.

Robeson remporte une bourse d’études à l’Université Rutgers et il il était un joueur de football All-American et adieu de sa classe. Il pointe davantage son éducation fréquentant Columbia Law School, alors qu’il jouait professionnellement dans la National Football League (NFL), chanter et agissant dans des productions de hors-campus. Il est diplômé de la Faculté de droit et un bref passage en travaillant comme un avocat avant de se concentrer sa carrière sur les arts. Il fait des tours de chant prolongée des États-Unis et l’Europe, fait neuf films et est devenu une star internationale de théâtre, écran, radio et au cinéma.

Il fut la première étoile de concert majeur à populariser la performance de Negro spirituals et est le premier acteur noir de dépeindre de Shakespeare Othello avec un plâtre autrement tout blanc. La progression de sa carrière artistique, il devient plus en plus un artiste politique plus out-spoken. Ses convictions politiques promulguées, à l’égard de la politique américaine, a attiré l’attention du FBI, la CIA et le Comité de la Chambre sur les activités antiaméricaines (HUAC) et introduit aussi la condamnation publique des États-Unis. 

En 1950, son passeport a été révoqué en vertu de la Loi McCarran sur son œuvre dans le mouvement de l’anti-impérialisme , sa critique de la politique de droits civiques aux États-Unis et son affiliation avec des membres du Parti communiste des États-Unis (CPUSA). Bien que de renommée internationale, il était sur une liste noire des États-Unis de jouer sur scène, écran, radio et télévision et par conséquent, son revenu souffert parce qu’il n’était pas en mesure de voyager à l’étranger. Son droit de voyager a été restauré en 1958, mais sa santé chancelante déjà broke down under controversés circonstances en 1963.

—————————————

 Image de prévisualisation YouTube

Début de la Vie

Premiers jours

Paul Robeson est né à Princeton, New Jersey en 1898, au révérend William Drew Robeson et Maria Louisa Bustill. [] 3] Il avait trois frères, William Drew Jr. (né en 1881), préfet (né en 1887) et Benjamin (né en 1893) et une sœur, Marian (né vers 1895). [] 4] Maria était issu d’une famille Quaker éminente, noire, d’ascendance mixte : africains, anglo-américaine et Lenape. [] 5] William était né esclave , mais s’est échappé d’une plantation en Caroline du Nord , alors qu’il était dans son adolescence. [] 6] William servit ensuite dans une honorable, mais pas officiellement intronisé, capacité avec l’ Armée de l’Union durant la guerre de Sécession. [] 7] Post-bellum, il a obtenu un diplôme de L’Université Lincoln et devenue ministre de rue Witherspoon Église presbytérienne à Princeton en 1881.[8]

En 1900, un désaccord pour une période indéterminée entre William et une commission composée de blancs partisans financières du Witherspoon a pris naissance avec apparent undertones raciaux,[] 9] qui prévalaient à l’époque à Princeton. [] 10] William, qui avait l’appui de sa congrégation entièrement noire, démissionne sous la pression de la commission en 1901. [] 11] La perte de son ministère l’a contraint à travailler des emplois subalternes. [] 12] Trois ans plus tard quand Paul avait six ans, Louisa, qui était presque aveugle de cataractes, est mort tragiquement dans une maison en feu. [] 13] Finalement, William était financièrement incapable de fournir une maison pour lui-même et ses deux fils vivent toujours avec lui, Ben et Paul, donc ils s’installa dans le grenier d’un magasin à Westfield, New Jersey.[14]

Quelques années plus tard, en 1910, William trouvé stabilité dans le presbytère de la St. Thomas A. M. e. Zion[] 15] où Robeson comblerait pour lui quand il fut appelé momentanément away. [] 16] En 1912, Robeson à Somerville High School,[] 17] , où il a joué dans Jules César, Othello, chante dans le refrain et excelle dans le football, le basket-ball, baseball et suivre. [] 18] Sa domination athlétique déclenchées parfois sarcasmes raciales qui il discrètement ignoré. [] 19] Avant de l’obtention de son diplôme, il remporte un concours scolaire l’État du Minnesota pour une bourse complète pour Rutgers. [] 20] Robeson prend un emploi d’été comme serveur Narragansett Pier, Rhode Island, où il se lia d’amitié Fritz Pollard.[21]

———————————————————-

CapandSkull-Robeson

Robeson (far left) was Rutgers Class of 1919 and one of four students selected into Cap and Skull

 Université Rutgers

À l’automne 1915, Robeson devenue l’élève de troisième afro-américaine jamais inscrit à Rutgers et le seul à l’époque. [] 22] Bien que Robeson était déterminé à exceller dans ses études, il a essayé pour l’équipe de football de Rutgers Scarlet Knights qui tombent. [] 23] Pendant les essais, les joueurs a testé sa volonté de faire partie de l’équipe en se livrant à la pièce injustifiée et excessive qui a été quelque peu précipitée par le racisme. [] 24] Dans une pratique qui s’ensuivit, Robeson utilisé sa taille supérieure et la force d’exiger physiquement les représailles contre les autres joueurs. Témoin tactiques brutales de Robeson, l’entraîneur, Foster Sanford, décidé Robeson avait conquis la tribulation et a annoncé qu’il avait fait l’équipe.[25]

Robeson puis rejoint l’équipe de débat du Collège,[[[] 26] et devint aussi impliqué avec, bien qu’il s’abstient de rejoindre, le Glee Club, comme l’adhésion requis qui fréquentent les mélangeurs tout blanc. [] 27] Découragé, il chante sur le campus officieusement et hors-campus pour dépenser de l’argent. [] 28] Dans son année sophomore durant la célébration sesquicentennial de Rutgers fondateur, il a été, à une insulte cuisante, suspend, lorsqu’une équipe du Sud a refusé de jouer une équipe qui a mis en service un nègre. [] 29] À cette époque, il rejoint track and field et les équipes de basket-ball et le baseball. [30] Après une année junior standout du football,[[[] 31] William tombe gravement malade. [] 32] Par conséquent, Robeson prend la responsabilité unique pour s’occuper de lui, qu’il perd entre Rutgers et Sommerville. [] 33] Trois jours après la mort de son père, il exposa somberly sur l’incongruité des Afro-américains combats pour protéger l’Amérique, et encore ne pas étant donné les mêmes possibilités que les vins blancs.[34]

Sa carrière universitaire serait clôturer avec lui après avoir remporté quatre des oratoires concours annuel[[[] 35] et nombreuses lettres de varsity en football, baseball, basketball et athlétisme. [] 36] Sa pièce comme une fin en football entraîné lui étant nommé une première équipe All-American dans son année junior et senior, avec Walter Camp lui tenant compte le plus grand defensive end de tous les temps. [] 37] Sur le plan scolaire, il fut accepté dans Phi Beta Kappa[[[] 38] et dans PAC et du crâne, honor society des Rutgers. [] 39] En raison de la haute opinion ses camarades avaient de lui et son futur,[40] ils ont élu lui la classe de 1919 adieu. [] 41] Dans son discours d’adieu, il a exhorté ses camarades de classe de travailler pour l’égalité pour tous les américains. [] 42] Ce jour-là, Le Targoum quotidien publia un poème honorer ses réalisations à Rutgers.[43]

——————————————————————————————————————————————————————–

 Faculté de droit de Columbia

Robeson est entré à L’école de droit de l’Université de New York (NYU) à l’automne de 1919. [] 44] Soutenir financièrement lui-même, il devient entraîneur de football assistant à l’Université Lincoln,[] 45] , où il rejoint l’ Alpha Phi Alpha Fraternité. [] 46] Harlem avait subi un changement dramatique à partir de 1905, majoritairement Juive américaine quartier, à un presque entièrement afro-américaine en 1915,[[[] 47] et Robeson était attiré par elle. [] 48] Mal à l’aise à NYU, il est transféré à la Columbia Law School en février 1920 et s’installe à Harlem. [] 49] À cette époque, Robeson était bien connu dans la communauté noire de son chant,[] 50] et il a été sélectionné pour effectuer à l’inauguration de YWCA de Harlem. [] 51] À cette époque, Robeson commence datant de Eslanda « Essie » Goode, chimiste histologique à New York-Presbyterian Hospital. [] 52] Robeson a ensuite donné ses débuts théâtral : Simon dans Simon le Cyrenian. [] 53] Après une année de parade nuptiale, Essie et Robeson marient sur 17 août 1921.[54]

Robeson a été recruté par Pollard pour jouer de la NFL Akron Pros, alors qu’il poursuit ses études de droit. [] 55] Au printemps, il a reporté school[[[] 56] de représenter Jim de tabou par Mary Hoyt Wiborg. [] 57] Robeson chante alors à un chœur dans une production de Broadway de Shuffle ainsi que[] 58] avant il a abandonné à rejoindre le tabou en Grande-Bretagne pour l’été. [] 59] La pièce a été adaptée par la directrice Mme Patrick Campbell pour donner plus d’importance à son chant. [] 60] Après l’exécution de la pièce, il fit la connaissance de Lawrence Brown,[] 61] un musicien de formation classique,[] 62] avant de retourner aux et continuant à Columbia, tout en jouant pour la NFL Blaireaux de Milwaukee. [] 63] Robeson terminé sa carrière de footballeur après 1922,[[[] 64] et quelques mois plus tard, il est diplômé de la Columbia.[65]

 Ascension théâtrale et transformation idéologique (1923–1945)

Renaissance de Harlem (d)

Après son diplôme, Robeson brièvement travaillé comme avocat, mais il a bientôt a renoncé à une carrière en droit en raison de la racisme existant dans le domaine, qu’il lui serait reléguer à un poste bien en deçà de son intelligence. [] 66] Essie ont soutenus alors qu’ils sont devenus acolytes aux fonctions sociales tenues au futur Schomburg Center. [] 67] En décembre, il a auditionné avec succès pour le rôle principal de Jim dans une production de Eugene o ‘ Neill De Dieu de tous les Chillun Got Wings,[[[] 68], dont l’intrigue a culminé avec Jim symboliquement amputer lui-même, par la remise d’une carrière prometteuse de la Loi, afin de consommer métaphoriquement son mariage avec sa femme blanche. Ouverture du Chillun est devenu reporté tandis qu’un débat national sur la parcelle.[69]

Chillun’retard s effectue une renaissance de L’empereur Jones avec Robeson comme Brutus, qui a un rôle à l’origine rendue célèbre par Charles Sidney Gilpin. [] 70] La représentation terrifiée et galvanisé le novice Robeson, comme c’était équivaut à un soliloque de 90 minutes. [] 71] Examens de Robeson au Playhouse Provincetown de Brutus il déclaré un franc succès. [] 72] Semaines plus tard dans son portrait de Jim, critiques, sans doute assombries par le sujet controversé, sont neutres à moins favorable. [] 73] Toutefois, le succès populaire de ses réalisations lui placé dans des cercles sociaux élites,[[[] 74] et introduit le rôle éminent de chanter lors d’une conférence annuelle de National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), tenue à la Metropolitan Opera House. [] 75] Son ascension à la célébrité se dirigeait à un rythme étonnant,[[[] 76] aidé avec force par Essie[[[] 77] dont l’ambition nue pour son succès fut une dichotomie surprenante d’insouciance de Robeson pour elle.[citation nécessaire] Essie quitté son emploi, devenue son agent et négocié le contrat pour son premier rôle au cinéma dans un film de course réalisé par Oscar Micheaux, corps et âme .[78]

En début de 1925, Robeson fait un concert à Provincetown chanter spirituals pour un organisme de bienfaisance soutenir les mères uniques et afro-américaine. [] 79] Peu après, Robeson rencontre Brown, qui était devenu un accompagnateur de renom-arrangeur tout en tournée en Europe avec le chanteur de gospel Roland Hayes. [] 80] Plus tard dans la journée, les deux chantent un ensemble de Brown arrangé spirituals, avec la voix de basse de Robeson comme le plomb et le ténor de Brown comme accompagnateur, qui fascinés tellement qu’ils ont décidé de Provincetown livre pour un concert. [] 81] Restitution de la paire d’African American folk songs et spirituals captivé le public et les critiques,[[[] 82] et il eut bientôt un contrat avec Victor Records.[83]

Robeson et Essie s’embarque à Londres pour un bref regain de Jones , avant de passer le reste de leur chute en vacances sur la Côte d’azur. [] 84] Robeson et Brown a commencé une série de tournées dans les États, avec et sans Essie, de janvier 1926 jusqu’en mai 1927. [] 85] De retour à New York, Robeson rencontrées Essie, qui était enceinte de plusieurs mois. [] 86] Robeson et Brown entame une tournée prévue au long de l’année de l’Europe en octobre. [] 87] Le 2 novembre 1927, Paul Robeson, Jr. est né, mais non sans Essie aux prises avec des complications. [] 88] À la mi-décembre, sa santé s’est considérablement détérioré. Malgré ses objections, Essie de la mère wired Robeson et il retourna à côté de Essie fin décembre.[89]

 Scène britannique et éveil politique (1928-1933)

Show Boat

Robeson joue le rôle de Joe dans la production de Londres de la American musical Show Boat, par Jerome Kern et Oscar Hammerstein II, au Théâtre Royal, Drury Lane. [] 90] Son interprétation de « Ol ‘ Man River » est la version définitive de la chanson. [] 91] Alors que les critiques de théâtre noir n’étaient pas impressionnés par Show Boat, c’était très populaire auprès des auditoires. [] 92] Par conséquent, Robeson fut invité à dîner par des députés de la Chambre des communes, peut-être le premier acteur de le faire. [] 93] En outre, la comédie musicale a reçu a introduit un auditoire royal, principalement le Roi George et le Queen Mary. Show Boat connut 350 représentations, au moins en 2001, qu’elle est restée plus grand money maker du Théâtre Royal jamais. [] 94] Après la fin de la comédie musicale, les Robesons a acheté une maison à Hampstead.[95]

 Difficultés de mariage

————————————————————————————

Au printemps 1929 Robeson et Lawrence Brown fait une tournée de l’Europe, effectuant à Vienne, Prague et à Budapest, avant de retourner à Londres pour un concert à l’ Albert Hall.[96]

Dans une entrée de 1929 dans son journal, Robeson exprime l’idée que la sa carrière et le mariage faisaient partie d’un « plan plus élevé », écrit : « Dieu veille sur moi et me guide. Il est avec moi et Let me battre mes propres batailles et les espoirs que je vais gagner. » [] 97] En mai 1930, Robeson a joué dans le rôle titre de William Shakespeare Othello à Londres, le premier acteur noir pour jouer le rôle de Grande-Bretagne depuis Ira Aldridge. [] 98] [] 99] La production a rencontré mitigées de Robeson qui l’a souligné « hautement civilisé qualité [mais n'avait pas la] grand style. » [100] Le jeu introduit Robeson à Peggy Ashcroft, dépeignant des Desdémone, et ils ont rapidement commencé une série de couple qui durait depuis des décennies.[101]

Deuxième film de Robeson était l’expérimental Borderline. Ce film tourné en Suisse en 1930 par un trio d’artistes d’avant-garde , connu comme le Groupe de la piscineet avec Essie, chronique de relations raciales dans un petit village européen.[102]

Simultanément, Robeson a rencontré un groupe de mineurs au chômage, qui avait pris part à une faim mars du pays de Galles du Sud. Après leur prise pour leur premier repas en jours, il décide d’aider leur cause. Il a visité la Vallée Rhondda et maison de repos des mineurs Talygarn et chanté pour mineurs et leurs familles à Cardiff, Neath et Aberdare. [] 103] À Cardiff, il séjourna souvent avec son oncle par mariage, Aaron Albert Mossell, un communiste noir actif dans Panafricanisme.[citation nécessaire]

Néanmoins, dans une interview avec W. r. Titterton en 1930, Robeson pensait qu’il devait être apolitique et « en fin de compte responsable uniquement pour lui-même et pour son art ; le prophète et le guerrier sont par définition en contradiction avec l’artiste ». [100] [] 104] En 1933, il revient brièvement aux États-Unis où il reprend son rôle de titre dans la version de film de Dudley Murphy Eugene o ‘ Neilldu The Emperor Jones. La version américaine de L’empereur Jones a été censurée de quitter une scène dramatique mettant en vedette Robeson, tuant un gardien de prison blanc qui avait ordonné à son personnage de battre un autre prisonnier qui avait été pris de s’échapper. En 1934, il a joué dans Caernarfon au profit des victimes du désastre majeur à Gresford Colliery, où 264 mineurs étaient mort.[105]

Essie a vite appris que son mari a été impliqué dans les affaires hors mariage, mais elle leur toléré afin de maintenir leur mariage. [] 106] Elle avait aussi ses propres affaires hors mariage. Robeson senti que Essie a contribué à son succès tant que son manager et son partenaire intellectuelle. Journaux intimes de Essie et leur partagée correspondance montre qu’il y avait à la fois la colère et les récriminations des deux côtés de leur partenariat. Malgré son ambivalence parfois sur le mariage, il a été informé que le divorce Essie nuirait sa stature dans la communauté noire.

Dans les années 1930, le couple a intenté une poursuite vers le divorce lorsque Robeson fell in love with Yolanda Jackson, une femme britannique,[] 107] mais la relation a pris fin abruptement. Essie et Robeson, sont restés ensemble, poursuit un mariage ouvert jusqu’à Essie mort le 23 décembre 1965.[108]

 School of Oriental and African Studies

————————————————————————————————————————————————————————————-

800px-SOAS_Paul_Robeson_House_Yard-300x225

Paul Robeson House, a School of Oriental and African Studies hall of residence opened in 1998.

 

Inscrits en phonétique et Swahili à School of Oriental and African Studies à l’ Université de Londres en 1934,[[[] 109] Robeson étudie également les autres langues y[] 110] et de façon indépendante à Londres, y compris les Igbo, Yoruba, Zulu, chinois, russe et Hindi.[111]

Vivant à Londres, Robeson devenue de plus en plus conscient de l’histoire de l’Afrique et de la culture en Angleterre. [] 112] Durant les années 1930, qu’il a rencontré des étudiants africains à Londres, qui exhorté à voyager à l’ Union soviétique. Paul et Essie ont été nommés membres d’honneur de l’Afrique de l’Ouest Students’ Union à Londres, où ils sont devenus bons amis avec les futurs présidents nationales Kwame Nkrumah et Jomo Kenyatta. Dans les essais tels que « Je veux être africain », Robeson écrivit de son désir d’embrasser son patrimoine. Il a comparé les questions des peuples dans les possessions coloniales d’Europe occidentale et les Afro-américains. Expériences de Robeson durant les années 1930 l’a amené à modifier comment il se sentait sur la relation entre l’art et l’activisme. Ses études africaines, contacts dansl’impérialisme mouvement anti – et association de la moitié de la décennie avec les socialistes britanniques amené à visiter l’Union soviétique. [] 113] Il n’a pas fait toute déclaration publique de soutien pour le socialisme, disant: « en Angleterre ils m’appellent un « communiste » en raison de mon point de vue, mais je ne suis certainement pas un membre du Parti communiste ».[114]

Robeson s’intéresse à la musique folklorique du monde. son répertoire standard après les années 1920 comprend des chansons en chinois, en russe, en allemand et en Yiddish.

————————————————————————————————————————————————————————–

 Scène mondiale (1934–1939)

Robeson et son épouse ont visité l’Union soviétique en décembre 1934, sur l’invitation de Sergueï Eisenstein. [] 115] Lors d’une escale en Allemagne nazie, ils estimaient, selon les sources, à tout le moins un sens manifeste de danger physique en raison du racisme. [] 116] [] 117] En Union soviétique, Robeson a été bien accueillie par les membres de la communauté artistique, y compris d’Eisenstein, qui est devenu un ami proche. [] 118] Robeson a rencontré les Afro-américains ayant migré vers l’URSS. [] 119] Il a trouvé l’URSS libre du racisme et de la ségrégation raciale. Il a parlé de la transparence de sa course, il a estimé qu’il[] 120] et le « joie et de bonheur et de convivialité, cette absence totale de toute gêne sur une »question de course »est autant plus senti vivement par moi en raison de la journée j’ai passé à Berlin, sur le chemin ici, et c’était un jour de l’horreur — dans un climat de hainepeur et la suspicion. » [] 121] Robeson a déclaré que la musique spirituelle afro-américaine un écho à des traditions folkloriques russes .

Tout d’abord, il est devenu une star de cinéma international box office avec un film britannique, Sanders du fleuve (1935). Toutefois, il a été tellement déçu par la coupe finale du film, un portrait stéréotypé de l’Afrique sous domination impérialiste, qu’il est devenu politiquement plus conscient de ses rôles. [] 120] Il a été le premier acteur noir à avoir des caractères qui expriment la dignité et la fierté du patrimoine africain. Il a joué le rôle de Toussaint l’ouverture dans la pièce 1936 Majesté noir par C.L.R. James, aux côtés de l’acteur Robert Adams.Il voulait depuis longtemps de jouer son rôle, mais la production fermée après deux semaines. (Adams a ensuite co-star dans deux films de Robeson, Chanson de la liberté et des Mines du roi Salomonet fonde le Negro Repertory Arts Theater). [] 122] Robeson était l’un des premiers acteurs de toute race à la demande (et recevoir) approbation coupe finale sur un film Song of Freedom (1936).

Le film de Universal Pictures de 1936 Show Boat était une billetterie hit pour Robeson. Il est le plus souvent montré de tous ses films, en particulier sa performance de la chanson principale « Ol ‘ Man River ». Il était également roi Umbopa dans la version de 1937 de Mines du roi Salomon. Dans des films comme Jéricho et Fier vallée, il incarne solides noirs américains principaux rôles masculins sans l’asservissement typique des rôles pour les noirs à l’époque. [] 123] En 1938, Robeson est apparu dans un terme de deux mois bien accueilli de Herbert Marshall, l’ usine au soleil. La pièce traite de grèves assis et syndicalisation aux États-Unis et a été produite par le Théâtre de l’unité. [] 124] De 1938, il a modifié les paroles d’ol ‘ Man River, à le transformer pour une chanson de defiance noir et de persévérance.[125][126]

S’exprimant en 1935 à l’exécution de plusieurs contre-révolutionnaires, Robeson, a déclaré: « De ce que j’ai vu déjà des rouages du gouvernement soviétique, je peux seulement dire que quiconque lève la main contre elle devait être abattu! » [] 121] Robeson admiré la Constitution soviétique de 1936, qui interdit, de jure, la discrimination raciale.[127]

Robeson croit que la guerre civile espagnole a été une lutte entre un gouvernement élu par la population qui a cherché la paix et la liberté, les républicainset les fascistes qui a cherché à asservir les masses au moyen de la tyrannie, les nationalistes. [] 128] Vue de Robeson de l’Union soviétique a été renforcée par son assistance aux républicains. [] 129] En 1937, Robeson de Moscou à Londres pour assister à un rassemblement à l’appui des Espagnols réfugiés et il a utilisé son rendement pour défendre la cause républicaine. [] 130] Dans ses performances, il a changé les paroles de « Old Man River », de « Je suis fatigué de Livin ‘ et peur de dyin’ » à « Je dois garder fightine jusqu’à ce que je suis dyin’. » [] 131] En décembre 1937 Robeson avait adressé quatre rallyes pour la cause républicaine et avait dénoncé l’attaque du Italie fasciste sur l’Éthiopie.[132]

Son agent d’affaires portait sur les implications de lui être impliqué politiquement. [] 133] Toutefois, Robeson avait décidé que les événements contemporains étaient primordiales et l’emporte sur la dérive commerciale. [] 134] Ne plus il apparaîtrait dans « décadents films de Hollywood », a déclaré, il serait plutôt dépeindre la « vie, espoirs et les aspirations du peuple qui se débattait, d’où je viens ». [] 135] Visiter l’Espagne en 1938, Robeson rencontré américains hommes et des femmes de la Brigade Abraham Lincoln sur les champs de bataille. [] 136] Retour en Europe, il a recueilli des fonds pour la République espagnole et pour aider les blessés de Lincoln vétérans en besoin de soins médicaux. Tout au long de sa vie, il a cité la lutte contre le fascisme en Espagne comme une partie essentielle de façonner sa transformation en un artiste politique et un militant, écrit dans son autobiographie que l’Espagne est « le tournant de ma vie. » [] 137] Robeson enregistré un message aux républicains, qui deviendra son épitaphe :

L’artiste doit prendre parti. Il doit choisir, à se battre pour la liberté ou l’esclavage. J’ai fait mon choix. Je n’avais pas d’autre solution. L’histoire de l’ère capitaliste est caractérisée par la dégradation de mon peuple : spolié de leurs terres, leur culture détruite,… a nié égale protection en vertu de la Loi et prive la place qui leur revient dans le respect de leurs boursiers. Pas par le biais de foi aveugle ou coercition mais conscient de mon cours, je prends ma place avec vous.[138]

En 1938, il a joué pour un public de 7 000 au gallois International Brigades monument commémoratif dans le sorbier, pour commémorer les 33 hommes du pays de Galles, tué en combattant aux côtés des républicains. [] 139] Ces mise en scène de spectacles pour les mineurs, couplés avec des visites impromptues des puits des mineurs et voyant leurs conditions de travail, avaient une profonde influence sur son développement politique. [] 140] Robeson bientôt lié d’amitié avec les mineurs et cause de défense des droits de le leur et autres, aux troubles du travail, il est devenu une figure culturelle populaire au pays de Galles.

[Modifier] Seconde guerre mondiale (1940-1945)

Après son retour d’Europe, après le déclenchement de la seconde guerre mondiale, Robeson devenue rapidement une célébrité nationale encore une fois lorsqu’il a effectué la ballade pour les Américains, un américain patriotique cantate avec les paroles de John La Touche et de la musique par Earl Robinson. Initialement intitulé La ballade pour oncle Sam, il a été écrit pour un projet de théâtre Works Progress Administration appelé chanter pour votre dîner. [] 141] En 1940, Robeson est apparue dans La vallée de fier, jouant un ouvrier noir qui arrive dans la Rhondda et gagne le cœur de la population locale. Le film a remporté de bonnes critiques. [] 142] Pour les Américains at The Hollywood Bowl , il chante ballade à la plus grande foule à guichets fermés dans son histoire. [] 143] Le Beverly Wilshire était le seul hôtel de Los Angeles disposés à accueillir Robeson, au taux de 100 $ par nuit et seulement si il enregistrerait sous un nom d’emprunt puis exorbitant. Il est conforme aux exigences, mais ensuite arrangé pour passer deux heures chaque après-midi assis dans le Hall, où il pourrait facilement être reconnu. Quand on lui demande pourquoi, il a répondu, « pour s’assurer que la prochaine fois acteurs et chanteurs noirs viennent à travers, ils aurez un lieu de séjour. » Durant cette période, du Collier magazine le nomme « chanteur favori de Negro masculin » et de « Artiste de l’Amérique no.1. »[144]

Robeson co-fondé avec Max Yergan du Comité International sur les affaires africaines en 1937 (à partir de 1941, le Conseil des affaires africaines, CAA). La CAA fourni des informations sur l’Afrique à travers les États-Unis, particulièrement aux afro-américains. Au cours de la seconde guerre mondiale, il fonctionnait comme une coalition comprenant une variété de militants de divers horizons gauchistes. Son plus grand succès campagne était probablement que d’allégement de la famine sud-africain en 1946. Sous le poids des conflits internes, de répression du gouvernement et de difficultés financières, la CAA dissoute en 1955.

Lorsque l’ japonaise attaque sur Pearl Harbor introduit aux États-Unis dans la guerre, Robeson a été parmi les premiers artistes à donner des concerts de prestations au nom de l’effort de guerre américain, faisant de lui un des principaux acteurs américains et des chanteurs de l’époque.[145]

———————————————————————————————————————————————————————————————————————-

En février 1942, Robeson a été approché par le sculpteur Isamu Noguchi à se joindre à un groupe d’éminents asiatiques non témoignant devant le Congrès de la loyauté des Américains d’origine japonaise, afin d’éviter le retrait massif. Robeson s’est porté volontaire, mais l’idée de panneau a été abandonnée dès que Roosevelt signé Executive Order 9066.

En 1942, Robeson effectuées dans la production de Films de Frontier de Native Land. Une combinaison d’un format documentaire et des reconstitutions de mises en scène, le film dépeint la lutte des syndicats contre les sociétés antisyndicales. Elle était fondée sur l’enquête du Comité de La Follettede la répression de l’organisation du travail. [] 146] Le FBI étiqueté il « .. .obviously un projet communiste. »[147]

En 1942, quand il était étudiant chinois, le FBI a volé l’un de ses cahiers chinois et avait il traduit afin de déterminer si oui ou non elle contenait un message codé lié à sa participation, le cas échéant, avec le CPUSA.[148]

En 1942, à Hollywood, Robeson a participé dans le film à sketches Tales de Manhattan. Son segment dépeint les conditions de vie du peuple noir sous le régime de métayage . Robeson n’était pas satisfait, qualifiant de « très offensive à mon peuple. Il est le Negro enfantin et innocente et bien dans l’ancienne tradition de shouter plantation hallelujah ». Il a tenté de retirer le film de distribution en rachetant toutes les estampes, mais cela s’est avéré bien trop cher. Robeson a tenu une conférence de presse annonçant qu’il agirait n’est plus dans des films hollywoodiens en raison des rôles avilissantes disponibles aux acteurs Noirs et d’autres rejoindraient volontiers dans le film le piquetage. [] 149] Durant cette période, Robeson également refusé rôles dans Moby Dick, Autant en emporte le vent, Song du Sud et Porgy and Bess .[150]

Robeson effectuées « Ballad » sur le réseau de radio CBS en 1943, accompagné de chœur et orchestre. Bing Crosby fait un enregistrement succès commercial de la pièce, mais la chanson est étroitement associée aux Robeson, debout à l’apogée de sa carrière de musique et radio avant de la guerre froide.[143]

Robeson est resté attentif aux préoccupations de Nisei . Dans un discours de 1943, il fait l’éloge « les travailleurs du Mexique et de l’est–le Japon et les Philippines – dont le travail a contribué à faire l’Ouest et le sud-ouest une terre fertile ».

En hiver 1943, Robeson se rend à Boston, où il a appelé à une enquête complète sur la récente éruption d’actes antisémites de vandalisme contre un cimetière juif et une synagogue. Le mois suivant, il a parlé à la Waldorf-Astoria Hotel, New York, au 12ème Forum annuel du Herald Tribune , sur la participation des Afro-américains dans la lutte contre les puissances de l’axe. En décembre 1943, Robeson adressée une réunion annuelle de la Ligue majeure de Baseball club propriétaires, exigeants qu’ils admettent des joueurs noirs de la Ligue majeure de baseball, aidant à ouvrir la voie à la barrière de la couleur à être rompu.[151]

Image de prévisualisation YouTube

—————————————————————

 L’Othello Broadway

Robeson reprend le rôle d’Othello à New York en 1943 sous la direction de Margaret Websteret a visité les États-Unis avec lui jusqu’en 1945. 2011, sa course d’Othello est le plus long de toute pièce de Shakespeare à Broadway, 296 représentations en cours d’exécution. Uta Hagen jouée Desdémone, et José Ferrer Iago. Pour son portrait, Robeson a reçu un Prix de Donaldson (précurseur de Tony Award),[[[] 152] ainsi que la médaille d’or pour la diction meilleure du théâtre américain, qui avait attribué seulement neuf fois depuis sa création en 1924. L’album record dix-huit disques 78 tours fait par Columbia Masterworks de cette production a été la plus longue parlée album mot faite jusqu’alors, et le premier album de deux heures a jamais fait d’une pièce de Shakespeare. Plus tard, il est sorti sur LP et des années plus tard sur CD.

La pièce avait ses Broadway exécuter au Théâtre Shubertet Robeson était le premier afro-américain à jouer le rôle avec un blanc soutenant les acteurs sur la scène de Broadway. La performance de la soirée d’ouverture, le public a donné le casting une ovation de vingt minutes, pour dix appels de Rideau. Malgré sa popularité, Robeson n’était pas autorisé à sur du Sardi, un restaurant une fois-une ségrégation situé juste en face du théâtre. Robeson a tourné avec Othello aux États-Unis et au Canada jusqu’en 1945 et a continué à jouer des extraits solos d’après la pièce à ses concerts pour le reste de sa carrière.

En 1945, Robeson reçoit la Médaille Spingarn par la NAACP pour ses « réalisations distinguées dans la scène de théâtre et de concert. » ainsi que de son inquiétude active pour les droits de l’homme du commun pour chaque race, la couleur, la religion et la nationalité

 Activisme politique (1946–1958)

Événements (1946-1948)

Au cours de la seconde guerre mondiale, soutien de Robeson pour l’effort de guerre allié lui avait fait un afro-américain plus célèbre du monde, et ses déclarations antérieures et plaidoyer pour le socialisme ont été ignorées par les médias et de l’établissement blanc. Le début de la guerre froide a conduit à un climat social dans lequel la plupart des droits civils et des groupes anti-impérialiste des États-Unis étaient considérés comme « Communiste affiliés ».[citation nécessaire]Bon nombre des plus proches amis et associés dont Benjamin Davis, Howard Fast et William l. Patterson, de Robeson étaient membres de la CPUSA.

En 1946, il s’oppose à un déménagement par le gouvernement du Canada d’expulser des milliers de Canadiens d’origine japonaise. Robeson accepté de membre honoraire à vie du Comité canadien japonais pour la démocratie et a donné un concert à Salt Lake City, alors la maison de la Ligue américaine de citoyens japonais.[153]

En juillet 1946, président du Conseil des affaires africaines, il empressé Président Truman sur le lynchage des quatre afro-américains en Géorgie, exigeant que le gouvernement fédéral « prendre des mesures pour appréhender et de punir les auteurs… et pour mettre fin à la marée montante de lynchage.[154]

En septembre de la même année, parle de Robeson lors d’un grand rassemblement contre le lynchage, au Madison Square Garden.

Également en septembre, Robeson vers une protestation au Lincoln Memorial, la Croisade américaine contre lynchage.[citation nécessaire]

À la suite de la manifestation, il a conduit une délégation à la maison blanche pour présenter un législatif et programme éducatif à Truman visant à mettre fin lynchages ; exigeant que toujours être poursuivis et appeler le Congrès d’adopter une loi fédérale d’anti-lynching. Il a alors averti Truman que si le gouvernement n’a pas fait quelque chose à la fin de lynchage, « nègres seront ». [] 155] Truman a refusé la demande d’émettre une déclaration formelle contre le lynchage, affirmant qu’il n’était pas « bon moment ». Robeson a aussi donné une adresse de radio, invitant tous les américains de toutes races d’exiger cette législation droits civiques de Congrès pass.[156]

Le 7 octobre 1946, Robeson a témoigné devant le Comité Tenney qu’il n’était pas un membre du Parti communiste. Il n’a jamais été identifié comme un membre officiel de toute organisation communiste.[143]

En 1947, Robeson a rencontré les dirigeants de la NAACP pour former une coalition pour coordonner les efforts d’anti-lynching avec le Congrès des droits civils, une organisation proche au Parti communiste des États-Unis d’Amérique, considéré comme « subversive et communiste » par l’administration Truman.

La CAA et le CRC a été placé sur Liste du procureur général d’organisations subversives (AGLOSO).[157]

Robeson chante et parlait en 1948 lors d’un événement organisé par le Congrès de droits civils de Los Angeles et les syndicats de lancer une campagne contre la discrimination à l’emploi, du passage de la federal Fair Employment Practices Act également connu sous le nom ordre exécutif 8802, anti-lynching et antiPoll impôt législation et l’action des citoyens pour vaincre le climat de comté serment de loyauté .

Robeson cherché à nouveau rendez-vous avec Truman pour conférer à la taxe antiPoll, la législation sur l’emploi équitable et anti-lynching, mais les demandes répétées ont été rejetées.

En 1948, Robeson a été très actif en tant que coprésident de la campagne présidentielle d’élire le candidat de Parti progressiste Henry a. Wallace, qui a servi comme vice-président sous Franklin d. Roosevelt. Wallace était en cours d’exécution sur une plate-forme de droits anti-lynching, pro-civil et avait attiré un groupe diversifié d’électeurs dont des communistes, des syndicalistes et des libéraux. Sur le sentier de la campagne en juin de la même année, Robeson est allé vers le sud profond, y compris en Géorgie, où il chante avant « les auditoires de débordement… dans les églises de Negro à Atlanta et Macon. » [] 158] Au Congrès du parti à Philadelphie, Robeson uni leurs forces avec les délégués de la Nisei de Wallace. Le Parti progressiste est allé au dossier en faveur de revendications d’évacuation pour les anciens résidents du camp, l’abrogation des lois discriminatoires contre les étrangers japonais, en plus des droits égaux de l’immigration et de naturalisation. Pendant la campagne, Robeson a organisé une collecte de fonds tournée de concerts à Hawaii, sous les auspices de l’Union les débardeurs.

Croyance de Robeson que le mouvement ouvrier et le syndicalisme étaient indispensables pour les droits civils des opprimés de toutes races devint centrale à ses convictions politiques. [] 159] Plusieurs syndicats durant les années 1940 et 1950 étaient toujours caractérisées par la ségrégation. Un ami proche de Robeson, le militant syndical Se complait Cayton, a insisté pour « caucus noirs » dans chaque union, avec les encouragements de Robeson et la participation. [] 159] L’historien Mark Naison décrit la participation de Robeson avec le mouvement ouvrier comme étant « une des dimensions moins connues, mais il est plus importantes de son activisme politique. [] 160] Échelle nationale et internationale, Robeson jouissait longue amitié avec divers syndicats pour son dévouement à leurs causes.

Robeson a également appuyé « Camp Wo-Chi-Ca » (Camp des enfants des travailleurs) dans le New Jersey, un camp d’été interracial pour les enfants de la classe ouvrière établi par l’ Ordre des travailleurs International. Robeson serait visiter le camp chaque été de 1940 à 1949, chantant le joueur de baseball avec les enfants et d’élaborer un vaste programme musical. [] 161] [] 162] [] 163] [] 164] [] 165] À l’été de 1949, Robeson a également visité le juif en grande partie Kinderland Camp à New York.[161]

Robeson opposition anti-communiste législation. En 1948, il s’est opposé à un appel de facture pour l’inscription des membres du Parti communiste et a comparu devant le Comité judiciaire du Sénat. Interrogé sur son affiliation avec le Parti communiste, il a refusé de répondre, déclarant « certains des plus brillants et les plus distingués américains sont sur le point d’aller en prison pour le défaut de répondre à cette question, et je vais à se joindre à eux, si nécessaire. » [] 162] (Le projet de loi a été finalement défait au Sénat.) En 1949, il a parlé en faveur de la liberté des douze communistes (y compris son ami de longue date Benjamin Davis Jr.) reconnu coupable en vertu de la Loi Smith, qui incriminait diverses activités de gauche et de droite comme séditieux.[161]

 Controverses et des voyages internationaux (1949)

Après une tournée réussie d’États-Unis et des Caraïbes au cours de la fin 1948, Robeson prend une pause de Noël à la maison familiale en Enfield, Connecticut, planification de rejoindre accompagnateur Lawrence Brown au printemps de 1949 pour les dates de concert de U.S. prévues. Bientôt, il a appris que les performances ont été annulées par des agents de réservation à l’instigation du FBI. Pour la première fois dans sa vie professionnelle, Robeson était sans un auditoire de concert de U.S. et ses enregistrements ont été bannis de magasins et de la radio. [] 166] Robeson était également devenu la cible des journalistes conservateurs Walter Winchell et Hedda Hopper. Avec le gouvernement des États-Unis et les médias, exercer des pressions sur l’industrie du divertissement en liste noire de lui, en 1949 Robeson devait aller outre-mer de travailler.[citation nécessaire] Comme une condition préalable pour le renouvellement de son passeport, il se conforme à une demande du département d’État à signer une renonciation de ne pas faire toute « politiques ou caritatives apparitions lors d’une tournée. » [] 167] Sous la surveillance de lourde continuelle par la CIA,[[[] 167] , il se rendit à plusieurs pays européens et l’Union soviétique.[161]

Sous surveillance lourde et quotidienne par le FBI et la CIA[[[] 168] et publiquement condamné pour ses convictions.[169]

Le Congrès de paix de Paris de 1949

Comme un orateur autorisé pour le Comité de coordination de la peuples coloniaux de Londres, en avril 1949, Robeson a assisté au Congrès de Paris du Conseil mondial de la paix, parrainé par l’Union soviétique. [] 170] Il il chante Joe Hill et a parlé extemporanément pourquoi il pensait que les progressistes en Amérique ne veulent pas la guerre. Le discours très médiatisé causé controverse extrême des États-Unis quand il était mal cité par l’ Associated Press. Plusieurs biographes et les historiens sont d’accord que cet événement unique un a signalé le début du statut de Robeson comme un « ennemi »[[[] 171] du gouvernement des États-Unis et de la fin de sa popularité avec l’Amérique mainstream pendant la guerre froide. Une traduction directe de la transcription française de l’audio en direct est la suivante,

« Nous en Amérique n’oubliez pas que c’était le dos des travailleurs blancs d’Europe et sur le dos de millions de noirs qui la richesse de l’Amérique a été construite. Et nous sommes résolus à elle à part égale. Nous rejetons toute raving hystérique qui nous incite à faire la guerre à quiconque. Notre volonté de lutter pour la paix est forte. Nous ne ferons pas la guerre à l’Union soviétique. Nous opposer à ceux qui souhaitent soutenir l’impérialisme Allemagne et à établir le fascisme en Grèce. Nous souhaitons la paix avec l’Espagne de Franco malgré son fascisme. Nous soutiendrons la paix et l’amitié entre toutes les nations, avec la Russie soviétique et les républiques du peuple.[170][172] « 

Ce qui se passait sur les fils d’agences de presse via le AP des États-Unis était la suivante,

« Nous peuples coloniaux ont contribué à l’édification des États-Unis et sont déterminés à partager ses richesses. Nous dénonçons la politique du gouvernement des États-Unis qui est similaire à Hitler et Goebbels. Nous veulent la paix et la liberté et combattront pour eux avec l’Union soviétique et les démocraties de l’Europe, en Chine et en Indonésie. Il est impensable que Negros américain serait faire la guerre au nom de ceux qui nous ont opprimés pour les générations futures contre l’Union soviétique qui, en une seule génération, a levé notre peuple à plein de la dignité humaine.[173]

L’AP avait préfabriquées discours de Robeson et mis sur les fils, tout comme il a été à partir de son discours. [] 174] [] 175] La citation est très semblable dans la structure aux interventions précédentes de Robeson et son interrogatoire lors des audiences de Bill Mundt-Nixon, la différence étant que lors de l’audience Robeson avait réclamé à la parole seulement pour lui-même. [] 176] La réaction par la presse des États-Unis était presque universelle et parfois au vitriol, condamnation.[citation nécessaire]

L’insistance du département d’État de faire une déclaration formelle, dirigeants de la NAACP eux-mêmes dissocié Robeson. Roy Wilkins a déclaré que, indépendamment du nombre de lynchages qui étaient survenus ou se produirait, Black Amérique toujours servirait dans les forces armées. [] 177] Le noir appartenant à Chicago Defender a été l’un des journaux américains peu disposés à la précision de la question du bulletin AP,[[[] 178][contesté – discuter] alors que la progressive National Guardian et le communiste Daily Worker imprimé citations de discours de Robeson textuellement.[179][180]

Robeson est souvent critiqué pour accepter le Prix Staline pour la paix, avoir de Staline et continue d’appuyer l’Union soviétique et pas formellement dénonçant le régime, en dépit des comptes contradictoires[[[] 181] qui montrent sa conscience d’intimidation subventionné par l’État et de meurtre.[182]

URSS et Itzik Fefer de 1949

En juin, il est arrivé en Union soviétique, où il a participé pour célébrer le 150e anniversaire de Alexandre Pouchkine. [] 183] Robeson était perturbé à pourquoi il ne pouvait pas trouver ses amis juifs, y compris Solomon Mikhoels, acteur et réalisateur et Itzik Fefer, un poète Yiddish . [] 184] Robeson a persisté, Feffer a été portée à Robeson. Feffer lui a dit que la salle était ennuyée et que Solomon Mikhoels a été assassiné. Feffer a également communiqué que sa vie était en danger. [] 184] Lors d’un concert qui s’ensuivit dans Tchaikovsky Hall le 14 juin, Robeson publiquement hommage à Feffer et la fin Mikhoels, chantant la chanson Partisane Vilna «Zog Nit Keynmol» en Yiddish.[184]

Retour aux États-Unis, Robeson a déclaré qu’il n’a pas rencontré aucune persécution des Juifs et des autres prisonniers politiques, indiquant qu’il a « rencontré peuple juif partout… J’ai n’entendu aucun mot à ce sujet ». Raison d’être de Robeson pour ignorer leur sort était de refuser l’aile droite des États-Unis tout de supériorité morale. [] 185] Herbert Hill, labor ancien directeur de la NAACP, a commenté l’événement réputé cinquante ans plus tard indiquant « juste pense ce qu’il aurait signifié si il avait dénoncé ce mal alors que dans l’Union soviétique et au lieu de cela il revient et il se trouve, il se trouve encore et encore et il sait mieux. »[citation nécessaire]

Déclaration du Congrès par Jackie Robinson en 1949

Article principal : Paul Robeson audiences du Congrès

Cette controverse subséquente sur les remarques de Robeson à Paris a causé le Comité de la Chambre sur les activités antiaméricaines (HUAC) pour enquêter sur Robeson. [] 186] [] 187] HUAC a cherché le témoignage de Jackie Robinson sur le sujet. Robinson était réticent à témoigner à HUAC sur ces questions, en partie à cause de défense des intérêts de Robeson préalable au nom de l’intégration professionnelle de baseball. [] 188] En juillet 1949, Robinson a finalement accepté de témoigner devant HUAC, craignant que la baisse de le faire pourrait négativement et de façon permanente endommager sa carrière. [] 189] Son témoignage a été un événement majeur de la presse, avec déclaration soigneusement rédigée de Robinson, qui apparaît sur la première page du New York Times , le jour suivant. Alors que Robeson a refusé de commenter Robinson personnellement: « Je ne vais pas pour permettre la question à se résument à une rivalité personnelle entre moi et Jackie. Pour ce faire, serait de faire exactement ce que l’autre groupe veut nous faire. » [] 190] Peu après, selon les sources, College Football : et tout examen d’Amérique, intitulée « le dossier plus complet sur le football universitaire », omet Robeson, identifier uniquement une équipe de dix hommes. [] 191] et, éventuellement, de Robeson, a été rayé de la liste du Collège 1917 et 1918 All-America football équipes[[[] 192] un

 Trotskistes et les droits civils Congrès de 1949

En janvier 1949, Robeson a conduit à une conférence des délégués de marcher sur la maison blanche, une fois de plus exigeants action gouvernementale contre lynchage ; Truman a refusé de les voir. Parle de Robeson à la « déclaration des droits Conference », à New York, parrainé par CRC, encore une fois l’appel pour mettre fin à la ségrégation et de lynchage. Les 1 200 délégués a publié une déclaration qui dit, en partie, « nous déclarons que Robeson ne, en effet, parle pour nous, non seulement dans son combat pour les droits de pleine démocratiques, mais aussi dans sa lutte pour la paix. » Robeson a également parlé lors d’une réunion de masse de 1 500 parrainé par le Congrès des droits civils à l’appui de la Six Trenton. Lors d’une conférence de Bill of Rights à New York en juillet 1949, Robeson a dénoncé une requête, qui appelle à la libération des dix-neuf membres du Parti socialiste des travailleurs condamnés en 1941, appelant les emprisonnés trotskistes- qui étaient en désaccord avec les dirigeants soviétiques- »les alliés du fascisme qui veulent détruire les nouvelles démocraties du monde… Let’s ne Get pas confondre, ils sont les ennemis de la classe ouvrière. Pourriez-vous donner les droits civils au Ku Klux Klan? » [] 193] « [I] t n’était pas une heure de gloire de Robeson. » Le 4 août 1949 Robeson a également conduit une ligne de piquetage en face de la maison blanche, appelée par Public travailleurs Unis d’Amérique pour protester contre les pratiques d’embauche racistes au Bureau de la gravure et d’impression, contestant Truman pour réaliser ses promesses de droits civiques et de faire respecter la Loi sur les pratiques équitables d’emploi.[citation nécessaire]

 Peekskill émeutes de 1949

En 1949, un concert populaire par Robeson à Peekskill, New York, au profit du Congrès des droits civils a entraîné des émeutes de Peekskill causés par anticommuniste et droits anti-civil membres des sections locales de Veterans of Foreign Wars et American Legion et également par les résidents locaux. [] 194] Le concert, organisé comme un avantage pour le Congrès de droits civils, devait avoir lieu le 27 août en Acres de Lakeland, juste au nord de Peekskill. Avant l’arrivée de Robeson, une foule de gens du pays ont attaqué des amateurs de concert avec les bâtons de baseball et de roches. Treize personnes ont été grièvement blessés avant que la police est intervenue. Le concert a été reporté jusqu’au 4 septembre.[citation nécessaire]

L’événement reportée, le 4 septembre 1949, 20 000 personnes ont assisté à et allèrent sans incident mais, après le concert, une foule violente, pris sur le film par la presse, scandant « aller vers la Russie vous blanc nègres » et « Dirty youpins »,[[[] 195] a jeté des roches à travers les pare-brise de voitures et autocars. Permanent au large de la foule en colère des émeutiers, certains les mélomanes et des membres de l’union , avec écrivain Howard Fast et d’autres assemblé une ligne non violente de la résistance, verrouillé les armes et chante la chanson « Nous N’allons pas être déplacés. » Certaines personnes auraient été traînés de leurs véhicules et roué de coups. Plus de 140 personnes ont été blessées et de nombreux véhicules ont été gravement endommagés comme police que se tenait. [] 196] Après les émeutes, plus de 300 Robeson partisans se rendit à Albany pour exprimer leur indignation au gouverneur Thomas Dewey, qui a refusé de le rencontrer, accusant « Communistes pour provoquer la violence ». [] 197] Vingt-sept demandeurs a déposé une poursuite civile contre Le comté de Westchester et groupes de deux anciens combattants. Les accusations ont été rejetées trois ans plus tard. Paul Robeson appelé les actions des New York state troopers, qui ont été capturés sur film en battant les spectateurs de concert, y compris de vétéran de la seconde guerre mondiale et de première décoraient noir aviateur, Eugene Bullard, comme « stormtroopers fasciste qui sera knock down et club de toute personne qui est en désaccord avec eux »[198]

 Blacklisting et associations communistes (1950–1958)

Article principal : opinions politiques de Paul Robeson

Voir aussi : le Parti communiste des États-Unis et les Afro-américains

En mars 1950, NBC a annulé apparence régulier de Robeson sur le programme de télévision ancienne première Dame Eleanor Roosevelt, aujourd’hui avec Mme Roosevelt. [] 199] Un porte-parole de NBC a déclaré que, selon les sources, apparition de Robeson n’avait pas été approuvée par le siège NBC,[[[] 200] ou Robeson « jamais apparaîtrait sur NBC. » [] 161] Communiqués de presse du Congrès droits civils qui s’est opposé « censure de comparution de m. Robeson sur TV est une tentative de brute de garder le silence le porte-parole exceptionnel pour le peuple Negro dans leur lutte pour les droits civils et humains [et que nos] droits démocratiques fondamentaux sont sous attaque sous l’ écran de fumée de anticommunisme. » Manifestants ont piqueté bureaux NBC et manifestations sont arrivés de nombreuses personnalités publiques, les organisations et les autres.[161]

 Passeport confisqué

En 1950, le Département d’État a nié Robeson un passeport et par avis « stop » à tous les ports, incarcérant efficacement au sein des États-Unis. Robeson n’était pas autorisé à voyager au Canada ou au Mexique, pays qui citoyens nous pourrions visiter sans passeport. Loin de chercher à révoquer sa nationalité américaine et expulser, le FBI et dossiers Ministère indiquent que le gouvernement américain croyait qu’une existence sur liste noire à l’intérieur des frontières des États-Unis offrirait Robeson moins liberté d’expression que sa présence à l’échelle internationale d’État serait. [] 201] Lorsque Robeson et ses avocats a rencontré des représentants du département d’État sur 23 août 1950 et a demandé pourquoi il était « préjudiciable aux intérêts du gouvernement des États-Unis » pour lui de voyager à l’étranger, on leur a dit que « ses fréquentes critiques du traitement des noirs aux États-Unis ne devrait pas être diffusé à l’étranger » — c’était une « affaire de famille ». » [] 202] Lorsque Robeson s’est enquis être rediffusé un passeport, le département d’état diminué, citant le refus de Robeson à signer une déclaration garantissant « ne pas faire de tout discours alors qu’à l’extérieur des États-Unis. »

Dans un geste symbolique de défiance contre l’interdiction de voyager, syndicats aux États-Unis et au Canada a organisé un concert à l’ International Peace Arch sur la frontière entre l’état de Washington et de la province canadienne de la Colombie-Britannique le 18 mai 1952. [] 203] Paul Robeson se trouvait à l’arrière d’un camion de lit plat du côté américain de la frontière canado-américain et a donné un concert pour la foule du côté canadien, diversement estimée entre 20 000 et 40 000 personnes. Robeson revient à un deuxième concert à l’arche de la paix en 1953,[[[] 204] et au cours des deux prochaines années, deux autres concerts étaient prévues. Durant cette période, avec les encouragements de son ami le politicien gallois Aneurin Bevan, Robeson a enregistré un certain nombre de concerts de la radio pour les partisans du pays de Galles. En 1956, Robeson quitte les États-Unis pour la première fois depuis l’interdiction de voyager a été imposée, effectuant des concerts dans deux villes canadiennes, Sudbury et à Toronto, en mars de cette année. L’interdiction de voyager a pris fin en 1958 quand passeport de Robeson a été retourné à lui après huit années de prolongé les défaites et les luttes juridiques.

Même si c’est impossible de voyager à l’extérieur des États-Unis, Robeson a continué d’être politiquement active. Il a présenté à l’ Organisation des Nations Unies à New York le 17 décembre 1951, une pétition anti-lynching, « Nous avons exposé génocide ». [] 205] Il a également été présenté à une délégation de l’ONU à Paris. Le document a affirmé que le gouvernement fédéral américain, par son échec à agir contre le lynchage des États-Unis, était « coupable de génocide» en vertu de l’Article II de la Convention des Nations Unies génocide.

  »Le Berger perdu »

En 1951, un article intitulé « Paul Robeson – the Lost Berger » a été publié dans La crise, le magazine officiel de la NAACP, sous le pseudonyme de « Robert Alan », décrit comme « bien connu New York journaliste »,[[[] 206] , bien que Paul Jr. soupçonné qu’il a été rédigé par Earl Brown. [] 207] J. Edgar Hoover et le Département d’état des États-Unis a organisé l’article à être imprimé et distribué en Afrique. [] 208] qui comprenait les instructions suivantes pour contrer la réputation de Robeson :[208]

« [USIS, c'est-à-dire Unites States Information Services] ‘ dans la Gold Coast et je suspect partout ailleurs en Afrique, cruellement besoin une minutieuse continu, sympathique et regrettable mais droite traitement parlant de l’épisode de Robeson ensemble… aucun ne peut le score communistes sur nous plus facilement et plus efficacement ici, que les Etats-Unis. Problème de Negro en général et sur l’affaire Robeson en particulier. Et, en réponse à ce dernier, nous allons un long chemin vers la réponse à l’ancienne. » »[209]

Un autre article de Wilkins, appelé « Staline Greatest défaite », dénonce Robeson ainsi que le Parti communiste des États-Unis en termes compatibles avec les informations du FBI. [] 207] [] 208] Wilkins menacé d’annuler une Charte d’un groupe de jeunes NAACP en 1952, si ils ne pas annuler leur concert de Robeson prévue.[citation nécessaire]

 Prix Staline pour la paix

En 1952, Robeson a reçu le Prix de Staline International par l’Union soviétique. [] 210] Incapable de se rendre à Moscou, Robeson a reçu le prix de New York. [] 211] En avril 1953, peu de temps après la mort de Staline, Robeson écrivit À vous Cher camarade, louant Staline comme étant dédié à la paix et une orientation au monde: « Grâce À sa profonde humanité, par sa compréhension sage, il nous laisse un patrimoine riche et monumental. » [] 212] Après que Nikita Khrouchtchev a dénoncé le stalinisme lors du Congrès du parti 1956, Robeson devenue silencieux sur Staline, mais il a continué à louer l’Union soviétique. [] 213] Il a estimé que les critiques par lui de l’Union soviétique servirait qu’à consolider les éléments réactionnaires dans le U.S.[] 182][contesté – discuter] avis de Robeson sur l’Union soviétique a empêché un assouplissement des restrictions de son passeport et lui permettant de revenir dans le courant de, l’industrie du divertissement et du mouvement des droits civiques. [] 182] À son avis, l’existence de l’URSS était la garantie d’équilibre politique dans le monde.[214]

Audiences du Congrès de 1956

Article principal : Paul Robeson audiences du Congrès

En 1956, Robeson est appelé devant le Comité de la Chambre sur les activités antiaméricaines après avoir refusé de signer un affidavit confirmant qu’il n’était pas un communiste. En réponse aux questions concernant son appartenance présumée parti, Robeson insiste sur le fait que le Parti communiste était un parti légal et qu’il a invité ses membres à se joindre à lui dans l’isoloir avant d’avoir invoqué cinquième Amendement et a refusé de répondre. Robeson refuse de discuter de Joseph Staline, qualifiant de « une question pour l’Union soviétique », plutôt vertement les membres du Comité sur les questions de droits civils et l’esclavage et l’exploitation des noirs tout au long de l’histoire américaine. On lui demande pourquoi il n’était pas resté en Union soviétique, il a répondu que « parce que mon père était un esclave et mon peuple meurt à construire ce pays et je vais rester ici et ont une partie de celui-ci, tout comme vous et aucun fasciste minded personnes me conduira d’elle ! Est clairement? »

Campagnes ont été lancées simultanément dans les États-Unis et le Royaume-Uni pour protester contre l’interdiction de passeport. Au Royaume-Uni, a été créé Le Comité National de Paul Robeson , parrainé par les membres du Parlement ainsi qu’écrivains, savants, acteurs, avocats, responsables syndicaux et d’autres. Le Comité a entrepris une « Let Paul Robeson Sing » masse pétition, qui rassemblait des signatures de dizaines de milliers de supporters. Au cours des quatre prochaines années, plusieurs personnalités en Grande-Bretagne a plaidé pour la restauration du droit de Robeson de voyager. Le groupe a tenu une conférence et un concert à St Pancras Town Hall, Londres, dirigée par Cedric Belfrage, le 26 mai 1957 avec Robeson chantant en direct de New York via une connexion téléphonique.[215]

En 1956, Robeson, avec ami proche W. e. b. Du Bois, comparé la révolution antistalinienne en Hongrie pour « le même genre de personnes qui a renversé le gouvernement républicain espagnol » et a appuyé l’invasion soviétique et la répression de la révolte.[216]

En 1957, Robeson a été invité par les Gallois mineurs d’être l’invité d’honneur au Festival annuel de musique Eisteddfod. Un appel à la Cour suprême des États-Unis de restituer son passeport confisqué avait été rejeté, mais le branchement téléphonique de trans-Atlantic récemment achevé entre New York et Porthcawl, pays de Galles, Robeson a pu chanter pour les 5 000 réunis il comme il l’avait plus tôt dans l’année à Londres. Journaliste Gil Noble appelé le concert « peut-être la plus émotive et se déplaçant dans la carrière de concertiste long de Robeson. »[citation nécessaire]

En raison de la controverse autour de lui, et films perdue mainstream distribution de Paul Robeson et il était universellement condamnée grand public aux Etats-Unis de presse. À l’apogée de la guerre froide, il est devenu plus difficile aux États-Unis pour entendre Robeson chantent sur la radio commerciale, acheter sa musique ou de voir un de ses films, y compris le Show Boat .

En raison de la longue et vaste Robeson liste noire pendant les années 1950, sa longue carrière et les réalisations sont difficiles à trouver en plus américaines mainstream interprétations de l’histoire, y compris les livres approfondies sur l’histoire du sport, des divertissements, des droits civils et histoire des noirs. Aux États-Unis, des images d’actualités très peu de Robeson existe maintenant, même dans la bibliothèque du Congrès, comme la plupart d’entre nous séquences Actualités a été soit détruit ou a eu son effacées.[217]

En raison de sa liste noire dans les médias traditionnels, la scène de concert, théâtre, radio, cinéma et le mouvement des droits civiques, Robeson devenue un paria, presque un nonperson. »[218]

Plus tard lorsque son activisme de gauche est devenue controversée, les accusations qu’il était un « communiste ‘impie’ » ne sont pas acceptées par ses auditoires churchgoing noir, qui se sentaient il « personnifié les spirituals dans sa musique ». Il exprime jamais « même l’allégeance plus reculée à « l’athéisme matérialiste» ».[219]

 Années plus tard (1958)

 Comeback

Autobiographie de Robeson, ici je maintiens, a été publié par une maison d’édition britannique en 1958. Dans le cadre de son « retour », il a donné deux récitals à guichets fermés ce mois au Carnegie Hall, qui ont été libérés le LP et plus tard sur CD. [] 220] Aussi cette année-là, 60e anniversaire de Robeson a été célébré dans plusieurs villes des États-Unis et des vingt-sept pays à travers le monde. [] 221] Après que la Cour suprême a statué, dans le Kent v. Dulles, que le Secrétaire d’État ne pouvait pas considérer les croyances politiques une personne lorsqu’ils répondent à la demande de passeport, passeport de Robeson a été restauré en mai 1958[[[] 222] et Robeson partit pour Londres peu de temps après.[223]

 Visites guidées de la Grande-Bretagne et de l’URSS

Robeson et Essie commença à voyager beaucoup, à l’aide de Londres comme leur base d’opérations. Durant cette période Robeson est sous surveillance constante par la CIA, MI6 et le département d’État. Au Royaume Uni, Robeson s’est retrouvé inondé d’offres professionnels. Ses nombreuses apparitions inclus un concert formel à l’ Albert Hall et un livre signant parti à Selfridges.

En août 1959, il part pour Moscou, où il a reçu un accueil tumultueux et avait besoin d’une police escorte à l’aéroport. [] 224] Une foule de dix-huit mille personnes rempli le Stade de Lénine (Khabarovsk) à capacité sur 17 août 1959 où Robeson chante des chansons russes classiques avec ses normes. Robeson et Essie puis s’envole pour la Crimée de passer du temps à Yalta de repos, de travailler avec un équipage de film documentaire et de passer du temps avec Nikita Khrouchtchev. Robeson a également visité le camp de jeunes pionniers Artek[[[] 225] avant de retourner en Angleterre.

Le 11 octobre 1959, Robeson a participé à un service historique de la cathédrale de St.Paul, étant le premier interprète noir à chanter il. Quatre mille personnes ont assisté à la performance de evensong avec des centaines de débordement dans les rues. [] 226] Robeson avait alors prévu de quitter pour l’Inde comme invité de Nehru , mais a été empêché par la météo. Le département d’État américain avait distribué littérature négative à son sujet par le biais des médias en Inde ; un mémo de CIA censurée suggère que l’apparence de Robeson pourrait servir pour contrecarrer la déségrégation d’une piscine.[227]

En 1960, Robeson fait sa seule apparition sur une série de variété de télévision, comme hôte, dans The Paul Robeson Show.[228]

Lors d’un voyage à Moscou, Robeson a commencé à développer des épisodes d’étourdissements et le début des problèmes cardiaques. Son voyage en Inde a été définitivement annulé, et il a été hospitalisé pendant deux mois, tandis que Essie a été diagnostiquée un cancer opérable.[229]

Robeson récupérés et retourne en Angleterre pour s’acquitter de ses engagements.En 1958, il a visité National Eisteddfod à Ebbw Vale comme l’invité de la locale MP Aneurin Bevan, revisité ses liens avec la communauté noire de de Cardiff Butetown et a donné des concerts dans toute l’Europe. Au cours de son exécution à la Royal Shakespeare Company jouer Othello dans la production de 1959 de Tony Richardsonà Stratford-upon-Avon, il se lia d’amitié acteur Andrew Faulds dont il séjournait avec dans le village voisin de Shottery tout en effectuant de la famille. Robeson lui inspira à prendre place dans une carrière politique après admonester lui pour être apolitique. [] 230] La production d’Othello était axée sur les problèmes de santé de Robeson, mais lui a donné une lucrative sept mois et la chance de participer à une version actualisée de la pièce, réalisée par Tony Richardson. En 1960, à quoi s’avéra performance de concert final de Paul Robeson en Grande-Bretagne, il chante avec le Welsh Male Voice Choir, Côr Meibion Cwmbach, pour amasser des fonds pour le mouvement pour la liberté Colonial au Royal Festival Hall.

Il a reçu un doctorat honorifique de L’Université Humboldt en 1960 parmi les autres prix.[231]

Tour de l’Australie et la Nouvelle-Zélande

Robeson engagés dans une tournée de l’Australie et la Nouvelle-Zélande au mois d’octobre à novembre 1960. [] 232] Il est apparu au Sydney Opera House, encore en construction et chante Ol Man River et ‘Joe Hill. [] 233] et chante et préconisé, les travailleurs en grève à Wellington et accepté d’appartenance à leur syndicat.[citation nécessaire] Visiter la communauté rurale centers et présenté avec art autochtone, y compris une peinture de l’artiste australien Albert Namatjira,[234]

Il a utilisé la tournée de parler dans la défense des peuples Maori et les Aborigènes d’Australie . Par le biais de l’activiste autochtone Foi Bandler, Robeson a vu un film tourné dans les années 1950 sur les aborigènes dans Warburton, Australie-occidentale. Bandler rappeler, « les larmes commencé en continu sur son visage ; mais quand le film montrait les enfants assoiffés d’attente pour l’eau, la tristesse est à la colère ». Lors d’une conférence de presse à Sydney le lendemain il a fustigé le gouvernement australien en proclamant, « il n’y a rien comme un être humain « arrière », il n’y a seulement une société qui dit qu’ils sont vers l’arrière. Les peuples autochtones de l’Australie sont mes frères et soeurs. «  » Robeson a également rencontré Lloyd L. Davis, un avocat et un militant autochtone de longue date. [] 235] Davis ressenti la présence de Robeson a grandement aidé l’autochtone lutte pour l’égalité et a rappelé à son arrivée à Perth, sur la dernière étape de sa tournée,

« .. .quand il a repéré un groupe d’aborigènes locaux timidement pendaison de retour, il instantanément dirigé pour eux, se déplaçant à travers la foule comme un plein retour. Quand il a atteint les, il rassembla littéralement la plus proche de la demi-douzaine dans ses bras grands, et quand il a déménagé vers son transport d’attente, les aborigènes s’installe avec lui. Davies a entendu une des filles peu dire que presque à merveille, ‘maman, il aime nous. »"[236]

« [W] riter et diffuseur Phillip Adams a rappelé, tour de Robeson était comme « une seconde venue » d’aspirants jeunes gauchers en Australie. » [] 237] Au cours de cette visite pour la première fois nouvelles-sources de diverses opinions politiques présentées qu’il répondait aux questions posées lors des conférences de presse avec « la colère et l’amertume. » [] 238] Certains titres inclus The Herald , impression, « Serait retour Russie dans une guerre » et « Robeson amèrement critique of the U.S. », avec le Telegraph indiquant « I Wish qu’il était encore Bosambo. » À Auckland il a dit à la presse il était seulement « ici à chanter » et puis s’est déclaré « Marxiste rigide. ». [] 239] Il a inquiété les mauvais traitements subis par les Māoris et a dit, « Je veux apprendre les Māori chansons et autant que possible de la langue Māori. » [] 240] et « .. .les personnes des terres du socialisme veulent la paix chèrement, »[[[] 241] la tournée de neuf semaines s’avéra la tournée de concerts final de ses quarante ans de carrière.[234]

 Répartition de la santé (1961-1965)

De retour à Londres, il a commencé à planifier son retour aux États-Unis pour participer dans le Mouvement des droits civiques, s’arrêtant au large en Afrique, de Chine et de Cuba en chemin. Essie soutenu de rester à Londres, craignant qu’il serait « tué » si il retourne aux États-Unis et « incapable de faire de l’argent » en raison de harcèlement par le gouvernement américain. Robeson était en désaccord et fait ses propres arrangements de voyage, s’arrêtant au large à Moscou en mars 1961.[242]

Au printemps de 1961, Robeson se rend à nouveau à l’Union soviétique, sa dernière visite il. Lors d’une fête contentant sauvage dans sa chambre d’hôtel de Moscou, il enfermé dans sa chambre à coucher et la tentative de suicide en coupant les poignets. [] 243] Trois jours plus tard, alors que dans le cadre de soins médicaux soviétique, il a dit à son fils qu’il sentait extrême paranoïa, pensait que les murs de la salle sont déplacent et, surmontée par un puissant sentiment de vide et de dépression, tenta de prendre sa propre vie.[244]

Robeson reste au Sanatorium de Barvikha jusqu’à septembre 1961, quand il a quitté Moscou pour Londres. Il sa dépression réapparu, et après une autre période de convalescence à Moscou, il retourne à Londres. Trois jours après son arrivée de retour, il devient suicidaire et a subi une attaque de panique en passant de l’ambassade soviétique. [] 245] Il a été admis à l’hôpital Le prieuré , où il a subi les électrochocs (ECT) et a reçu de fortes doses de médicaments pendant presque deux ans, aucun accompagnement psychothérapie.[246]

Au cours de son traitement au prieuré, Robeson était surveillé par le Britannique MI5. [] 247] Les services de renseignement américains et britanniques étaient bien conscients de l’état d’esprit suicidaire de Robeson. Une note de service du FBI décrit la condition affaiblie de Robeson, remarquant que son « mort serait soit bien publicisée » et serait utilisé pour la propagande communiste, rendait la surveillance continue obligatoire. [] 248] Nombreux mémos a également conseillé que Robeson doit être refusée un renouvellement de passeport qui compromettrait ostensiblement sa santé fragile et le processus de récupération, qu’il fut engagé en outre-mer.[243]

En août 1963, perturbés sur son traitement, amis avaient lui transféré à la clinique de Buch à Berlin-est. [] 249] Compte tenu de la psychothérapie et moins médication, ses médecins trouvés lui encore « complètement sans initiative » et ils ont exprimé « doute et colère » sur le « niveau élevé de barbituriques et ECT » qui avait été administré à Londres. Il a rapidement amélioré, bien que son médecin a souligné que « ce qui peu laissé de Paul santé doit être conservée tranquillement. »[250]

En 1965, il fut forcé à la retraite permanente. Il passa ses dernières années à Philadelphie, sans vergogne sur ses opinions politiques et de la carrière.[251]

Retrait de la vie publique

En 1963, Robeson a finalement retourné aux États-Unis et pour le reste de sa vie vécu dans l’isolement tranquille. [] 252] Il avait l’intention de jouer un rôle dans le mouvement des droits civiques,[[[] 253] faisant quelques apparitions publiques majeures avant de tomber gravement malade lors d’une tournée, presque mourir de double pneumonie et un blocage rénale en 1965. [] 252] Tout d’abord, il vécut à Harlem avec sa femme. Après que Essie meurt d’un cancer en décembre 1965,[[[] 254] Robeson s’installe avec famille de son fils dans un appartement de l’Upper West Side dans la ville de New York[[[] 255] et en 1968, il s’installe finalement à la maison de sa sœur à Philadelphie.[256]

Dans ces années que Robeson a été honoré par les accolades et les célébrations, aux États-Unis et à l’étranger, y compris des arénas publics qui avaient déjà été évité lui.[250]

Durant les années 1960 des activistes noirs radicaux tels que Malcolm X et les membres de SNCC référencé et a fait l’éloge des positions controversées de Robeson.[citation nécessaire]

Le 15 janvier 1965, Robeson a donné l’éloge funèbre lors des funérailles de Harlem de Lorraine Hansberry en rappelant son travail à Freedomways et sa contribution aux droits civils. Malcolm x a été un de ceux qui ont assisté aux funérailles. Les deux hommes ne satisfaisait pas à cette occasion, mais Malcolm X, qui admirait Robeson, approché par la suite les Paul Jr. pour organiser une rencontre. (Selon Ossie Davis, il a été également abordé par les intermédiaires de Malcolm X dans l’espoir de rencontrer Robeson.) [] 257] Robeson convenu, mais Malcolm X a été assassiné avant la réunion puisse être organisée.

Après les funérailles de Hansberry, Robeson était également contacté par Bayard Rustin et James l. Farmer, Jr. sur la possibilité de s’impliquer avec le courant dominant du mouvement des droits civiques. [] 258] En raison de positions d’anticommuniste passées du Rustin, Robeson a refusé de répondre avec lui. Robeson finalement rencontré Farmer mais a demandé à dénoncer le communisme et l’Union soviétique afin d’assumer une place dans le courant dominant, Robeson refusé catégoriquement.[259]

Vivre à domicile Robeson du sa sœur Marian a vu peu de visiteurs hormis les amis très proches et a fait quelques déclarations hormis quelques messages pour soutenir actuels les droits civils et les mouvements internationaux, se sentant que son dossier « parlait pour lui-même ». [] 250] Bien qu’en raison de sa santé défaillante, qu’il a retiré le public à mener une vie tranquille, famille et des amis proches ont contesté les rumeurs dans la presse traditionnelle qu’il était « broken » et « déçu ». [] 256] [] 260] [contesté – discuter] Dans son livre De Paul Robeson derniers jours à Philadelphie, Charlotte Turner Bell, un professeur de musique locale et Robeson ami fait la chronique de l’époque, qu’elle passa Robeson accompagnement au piano, chaque dimanche et de sa vie à la retraite.[261]

En 1968, en l’honneur du 70e anniversaire de Paul Robeson, célébrations ont eu lieu en Allemagne de l’est, au Royal Festival Hall de Londres et à Moscou. La commission noire de la célébration de la CPUSA a fait remarquer que « la structure du pouvoir blanche a généré une conspiration du silence autour de Paul Robeson. Il veut de tache sur toutes les connaissances de ce pionnier noir américain guerrier… »[262]

Malgré une carrière au théâtre longue de Robeson, Brooks Atkinson, The New York Times critique de théâtre de 1925 à 1960, inclus juste une référence une phrase Robeson dans son livre 1970 Broadway, annoncé comme « une histoire de théâtre américain ». [] 263] [] 264] Atkinson relate les artistes afro-américains, Show Boat et o de ‘ Neill en Eugene, mais ne mentionne que Robeson brièvement en contexte avec Othello. Dans les années 1970, le New York Times et Le New York Daily News les deux a couru une vaste pièces sur des acteurs Noirs qui jouait Othello avec aucune mention Robeson.[263]

 Réévaluation

En 1971, l’ équité de l’acteur a créé le prix de Paul Robeson à reconnaître les principes par laquelle il a vécu. [] 265] Un spectacle à guichets fermés a eu lieu au Carnegie Hall de saluer son 75e anniversaire en 1973. Message de voeux est arrivé de plusieurs représentants éminents mondiale ou organisations. Il n’a pu assister à cause de la maladie, mais un message enregistré de lui a été joué qui dit, en partie, « même si je n’ai pu être actif depuis plusieurs années, je veux que vous sachiez que je suis le même Paul, dédié comme jamais pour le monde entier causer de l’humanité pour la liberté, la paix et la fraternité. »[citation nécessaire]

 Mort

Le 23 janvier 1976 à Philadelphie, suivantes des complications d’un accident vasculaire cérébral, Robeson est décédé, à l’âge de 77 ans. [] 266] [] 267] Il gisait dans l’État au salon funéraire de Benta à Harlem pendant deux jours comme un « défilé de l’humanité… extrait le coureur de numéros sur le coin Gustave VI Adolphe, roi de Suède. » payés à leur égard. [] 268] Le 27 janvier 1976, 2 500 personnes ont assisté à ses funérailles à l’église mère EMA sion à Harlem, où le frère de Robeson Ben avait été pasteur depuis 27 ans. [] 269] Des milliers, surtout des africains américains de plus, se tenait à l’extérieur sous la pluie tout au long du service, à l’écoute sur le système de sonorisation comme conférenciers, Harry Belafonte, ont rendu hommage. [] 269] Mgr j. Clinton Hoggard effectué l’éloge funèbre. [] 270] Robeson est incinéré et ses cendres enterrés dans le Cimetière de Ferncliff à Hartsdale, New York , avec un marqueur grave que les États, « l’artiste doit se battre pour la liberté ou l’esclavage. J’ai fait mon choix. Je n’avais pas d’autre solution. »

Perspective publique de son décès.

Hommages a eu lieu, et vint de condoléances, de partout dans le monde. Dans une session ouverte du Congrès, la Chambre des représentants a immédiatement rend hommage à sa vie.[citation nécessaire] Coretta Scott King a fait remarquer qu’elle « déplore « Traitement inexcusable d’Amérique’ d’un homme qui avait eu « le courage de souligner ses injustices. » » [] 269] La Nouvelle Amsterdam célébré en lui comme « Gulliver parmi les Lilliputiens [et sa vie serait] toujours être un défi et un reproche à l’Amérique blanche et noire. »[271]

« La presse [américaine] blanche [massivement], après des décennies de harceler Robeson, maintenant à bout de son chapeau à un « grand américain, » payé son respect précaution dans les éditoriaux qui attribue la vitupérations nivelée à Robeson de son vivant pour les mauvais jours de la guerre froide, implicitement ces jours furent jamais disparus, minimisé les racistes composant central de sa persécution et ignoré l’incapacité permanente d’Amérique blanche à tolérer un franc-tireur noir qui avait refusé de se plier. La presse [américaine] noire ne fait aucune de ces erreurs. Il n’avait jamais, dans l’ensemble, été comme hostile à Robeson comme la presse [américaine] blanche, (bien qu’à certains points en carrière, presque). »[269]

La presse noire célébré universellement Robeson.[266]

 Controverse entourant sa mort

Paul Jr. pensait que les problèmes de santé de son père découlaient de tentatives par la CIA et le MI5 « neutraliser » de son père. [] 253] [] 272] Il se souvint que son père avait ces craintes avant de son opération de la prostate. [] 273] Il dit que trois médecins traitant Robeson à Londres et New York a été entrepreneurs de la CIA,[[[] 253] et que les symptômes de son père résultent étant « soumis à l’esprit depatterning sous MKULTRA», un programme secret de la CIA. [] 274] Martin Duberman postule que rupture de santé de Robeson a probablement été le par une combinaison de facteurs, y compris le stress physique et émotionnel extrême, dépression bipolaire, l’épuisement et le début du système circulatoire et des problèmes de coeur. « [E] ven sans une prédisposition biologique et pressions accumulées de harcèlement du gouvernement il aurait pu être sensible à une ventilation ».[243

 À titre posthume honore

Tout au long de 1976, monuments commémoratifs ont eu lieu à Rutgers ; Le Conseil mondial de la paix à Athènes, Grèce ; Columbia University, New York City ; Toronto ; Shiloh Baptist Church à Washington, D.C. ; et par d'équité l'acteur à Los Angeles. [] 221] Le 8 octobre 1976, hommage l’artiste à la vie de Paul Robeson, a eu lieu au Carnegie Hall, comme un avantage pour l’ Archive de Paul Robeson. Sidney Poitier , proclamé, « la mort de Paul Robeson, il a marqué le passage d’un géant magnifique dont la présence parmi nous confère la noblesse sur nous tous… »[[[] 221] à partir de 1978, films de Robeson ont été finalement présentés à la télévision américaine, avec Show Boat , faisant ses débuts de la télévision par câble en 1983. Paul Robeson : hommage à un artiste a remporté un Oscar pour le meilleur court métrage documentaire en 1980. Ces dernières années, tous les films de Robeson sont apparus sur les canaux Turner Classic Movies et Classiques du cinéma américain .

Rutgers University a plusieurs de ses installations (à tous les trois de ses campus) baptisé Robeson. [] 275] Pennsylvania State University a baptisé son centre culturel Robeson. [] 276] En 1995, il a été nommé dans le College Football Hall of Fame. [] 277] Le centenaire de la naissance de Robeson a été commémoré avec des notes d’événements mondiaux, un Lifetime Achievement Grammy Award,[] 278] une étoile sur le Hollywood Walk of Fame,[[[] 279] et il a été honoré à SOAS par le biais de la Maison de Paul Robeson. [] 280] Ans plus tard, une Plaque bleue English Heritage a été érigée à son ancienne maison à Hampstead,[[[] 281] une rue à Princeton a été nommé en son honneur, et il a été présenté sur un timbre U.S., le timbre 27e dans la série de patrimoine noir. [] 282] En 2006, un hommage à Robeson a eu lieu à l’OSS.[111]

Il a reçu des adhésions honoraires en sur une demi-douzaine de syndicats.[283]

 Héritage

Robeson était un des premier artiste afro-américaine et militants. Il fut également un des précurseurs du mouvement des droits civiques et le premier artiste noir à refuser les auditoires distincts. Sur de la politique scène internationale, Robeson legs inclus des influences sur les mouvements de l’indépendance africaine et son travail a été cité par le Prix Nobel de la paix gagnant Nelson Mandela et autres dirigeants post-colonialist, world.[citation nécessaire]

Dans les arts, James Earl Jones, Sidney Poitier et Harry Belafonte ont cité ses rôles de film de plomb comme étant le premier à afficher la dignité pour les acteurs Noirs et la fierté de l’héritage africain. [] 284] [] 285] Restitution de Robeson les spirituals versus Hayes, Carl Sandburg décrit, fut un triomphe de la révélation de l’incarnation de la spirtuals par rapport à un triomphe méthodologique. [] 286] Sa popularisation Negro Spirituals a été citée et rend hommage aux chanteurs dont Sir Willard White. Alors que les historiens et les personnalités de l’industrie de film ont écrit de ses travaux dans le cinéma comme le premier acteur noir majeur refuse de jouer les stéréotypes. Lorsque demandé combien de langues Robeson parlait, historien que Stuckey Sterling a répondu, « certains prétendent douze, d’autres prétendent vingt ; Il certainement chante dans un grand nombre. » [] 287] Sports historien Francis C. Harris a écrit que Robeson « .. .established un niveau d’excellence comme un érudit-athlète que peu d’autres, le cas échéant, avoir jamais atteint. »[288]

Un nombre inconnu de Juifs américains continuent de célébrer sa mémoire comme un allié. [] 289] Les Gallois ont maintenu leur loyauté à l’appui de Robeson et à Cardiff en 2001, l’exposition Let Paul Robeson Sing! a été dévoilé.[290][291]

Il a passé une grande partie de sa vie sauvegarder héritage de son père par les fondateurs, Les Archives de famille Robeson et La Fondation de Paul Robeson. Robeson était « pas un homme religieux dans quelque sens formaliste… néanmoins un intensément spirituel, convaincu qu’une force plue regardé sur lui. »[219]

Les défenseurs de l’héritage de Robeson ont restauré son nom aux casiers livres et des sports, honorer sa mémoire avec reconnaissance posthume.[292]

Robeson est une des trois seules personnes avoir été donné de membre honoraire de la Brigade Abraham Lincoln, les bénévoles provenant des États-Unis qui ont servi dans la guerre civile espagnole pour les Brigades internationales.[135]

Robeson avait une longue association avec les Brigades internationales, qui participa à la guerre civile espagnole.[293]

En 1967, le New York Times dit aussi mal que pendant les années 1950 (alors qu’il était sans son passeport), Robeson avait choisi un « long exil en Union soviétique…. »[294]

La première Archive de Robeson Paul a été établi à Berlin-est par un journaliste de RDA radio en 1965 et sont maintenant situé à la John f. Kennedy School à Berlin. [] 231] Les Archives de la famille Robeson existait, au moins jusqu’en 1995, déposés à l’Université Howard. [] 295] En 2010, Susan Robeson a lancé un projet de l’Université de Swansea et de l’ Assemblée galloise, pour créer une ressource d’apprentissage en ligne dans la mémoire de son grand-père.[citation nécessaire]

Alors qu’une définition précise de l’héritage de Robeson a été débattue sur[[[] 296] Robeson personfied une opposition intraitable : « l’artiste doit prendre parti. Il doit choisir, à se battre pour la liberté ou l’esclavage. J’ai fait mon choix. Je n’avais pas d’autre solution. »

Traduire la page Web http://en.wikipedia.org/wiki/Paul_Robeson297]

SOURCE: Article de WIKIPEDIA

Pour en Savoir Plus Cliqué ICI

http://en.wikipedia.org/wiki/Paul_Robeson

———————————————–

Image de prévisualisation YouTube

——————————————-

263586_236541209697678_100000254023030_957117_761052_n-300x218

Mano RCI

MANO RADIO CARAÏBES

Et n’oubliez pas, ami…. Visitez Mon site

aussi souvent que vous le pouvez… et merci ! …
n’oubliez pas d’informer vos amis !

Je vous remercie

Cliqué ICI

http://manoretro.unblog.fr/

http://martelkapale.unblog.fr/

http://www.manoradiocaraibes.com/

http://www.manomerci.com/

3 janvier, 2012

Clarence Clemons -MERCI

Classé sous Non classé — manoretro @ 10:55
Clarence Clemons -MERCI Clarence-Clemons

Larry Maran, Getty Images

Clarence Anicholas Clemons, Jr. (11 Janvier 1942 – 18 juin 2011), également connu sous le nom The Big Man, était un acteur et musicien américain. De 1972 jusqu’à sa mort, il fut un membre éminent de Bruce Springsteen E Street Band, qui joue du saxophone ténor. [] 3] [] 4] Il a sorti plusieurs albums solos et en 1985, avait une chanson avec « vous êtes a Friend of Mine », un duo avec Jackson Browne. Comme un musicien invité il figure également sur de Aretha Franklinclassique « Freeway of Love » et Twisted Sister »Être cruel pour votre Scuel » ainsi qu’effectuant de concert avec Le Grateful Dead et Ringo Starr & His All-Starr Band. En tant qu’acteur Clemons en vedette dans plusieurs films, dont New York, New York et Bill & Ted Excellent Adventure. Il a aussi fait des apparitions dans plusieurs séries TV, y compris les Traits Diff’rent, Nash Bridges, Simpson et The Wire. Avec son ami écrivain de télévision Don Reo , il publie son autobiographie fictifs qui l’a dit à la troisième personne, Big Man : Real Life & Tall Tales, en 2009. [] 5] Clemons a subi un accident vasculaire cérébral le 12 juin 2011 et meurt de complications de celui-ci le 18 juin, à l’âge de 69 ans.

 

Début de la vie

 

Né dans le comté de Norfolk (plus tard la ville de la baie de Chesapeake), Virginie, Clemons était le fils de Clarence Clemons, Sr., le propriétaire d’un marché de poisson,[] 3] et son épouse Thelma. [] 6] [] 7] Il est l’aîné de leurs trois enfants. Son grand-père était un prédicateur Baptiste du Sud et, par conséquent, le jeune Clemons grandi écouter de la musique gospel. Quand il avait neuf ans, son père lui a donné un saxophone alto comme Noël présent et payé pour des leçons de musique. Plus tard, il changea pour saxophone baryton et joue dans un groupe de jazz de l’école secondaire. Son oncle a également influencé son développement musical début quand il lui achète son premier album de King Curtis . Curtis et son travail avec The Coasters en particulier, seraient devenue une influence majeure sur la Clemons et le conduit à commutation de saxophone ténor. Dans sa jeunesse Clemons également montré un potentiel comme un joueur de football et diplômé de Crestwood High School (maintenant au milieu de Crestwood) avant d’assister le Maryland State College[[[] 3] sur les bourses d’études de musique et de football . Il a joué comme un dépanneur dans la même équipe que Boozer Emerson et a attiré l’attention de la Cleveland Browns, qui lui a offert un procès. Cependant, la veille, il est impliqué dans un grave accident de voiture qui met fin tout plan d’une carrière dans la NFL. [8] [] 9] [] 10] [] 11] À l’âge de 18 ans, Clemons avait une de ses premières expériences de studio, sessions d’enregistrement avec Funky Music Machine de Tyrone Ashley, un groupe de Plainfield, New Jersey Ray Davis, Eddie Hazel et Billy Bass Nelson, qui a joué plus tard avec Parliament-Funkadelic. Il a aussi joué avec légende de Daniel Petraitis, New Jersey et Nashville. Ces séances ont été finalement sortis en 2007, par vérité et la Soul Records : Let Me être votre homme. [] 12] [] 13] Alors qu’au Maryland State College Clemons aussi rejoint son premier groupe, The Vibratones, qui a joué de James Brown couvre et sont restés ensemble pendant environ quatre ans entre 1961 et 1965. Alors qu’il jouait encore avec cette bande, qu’il s’installe à Newark, New Jersey , où il travaille comme conseiller pour émotionnellement perturbé enfants à l’école de Jamesburg pour les garçons entre 1962 et 1970.

 Carrière musicale

Bruce Springsteen

L’histoire de comment Clemons a rencontré Bruce Springsteen est entrée dans la mythologie E Street Band . « Le E Street Shuffle » avec un monologue sur comment ils se sont rencontrés et l’événement a été également immortalisé dans « Dixième Avenue Freeze-Out ». Ils auraient été rencontrent pour la première fois en septembre 1971. À l’époque, Clemons jouait avec Norman Seldin et le Noyze joyeux à The Wonder Bar au Asbury Park, New Jersey. Seldin est un musicien de Jersey Shore et entrepreneur qui, ainsi que jouer du piano et menant diverses bandes, avait son propre label, Selsom Records. En 1969, Clemons avait enregistré un éponyme album avec ce groupe. En 2008, les chansons de cet album ont été réédités sur une anthologie, Asbury Park — alors et maintenant, mis en place par Seldin. Karen Cassidy, chanteur avec le Noyze joyeux, qui l’encourage à Clemons de vérifier Springsteen qui jouait avec The Bruce Springsteen Band à la Prince étudiant à proximité. [] 14] [] 15] [] 16] Clemons rappelle leur réunion dans diverses interviews :[17]

Une nuit, nous jouions à Asbury Park. J’avais entendu le Bruce Springsteen Band était à proximité dans un club appelé The Student Prince et une pause entre ensembles, je me promenais là-bas. Sur scène, Bruce utilisé pour indiquer les différentes versions de cette histoire, mais je suis un Baptiste, n’oubliez pas, donc c’est la vérité. Un soir pluvieux, venteux c’était, et lorsque j’ai ouvert la porte que tout cela a été projeté ses charnières et détruit loin de la rue. La bande étaient sur scène, mais fixement m’encadrée dans la porte. Et peut-être le fait Bruce un peu nerveux parce que je viens de dire, « Je veux jouer avec votre bande », et il a dit, « Certain que vous faire tout ce que vous voulez ». La première chanson que nous avons fait était une première version de « esprit dans la nuit ». Bruce et j’ai regardé les uns des autres et n’ai rien dit, nous savions juste. Nous savions que nous étions les chaînons manquants dans l’autre vie. Il était ce que j’avais été chercher. En un sens, il était qu’un enfant peu amaigris. Mais il était un visionnaire. Il voulait suivre son rêve. Donc dès lors, je faisais partie de l’histoire.

Bien avant cette réunion, cependant, Clemons et Springsteen avaient déménagé dans le même cercle de connaissances musicales. Norman Seldin avait géré et promu plusieurs groupes locaux, y compris les Motifs[[[] 18] qui Vinnie Roslin, plus tard à jouer avec Springsteen dans Steel Millen vedette. Le 22 avril 1966, Seldin avait aussi organisé un concours de battle of the bands à la Drome de Roller Matawan-Keyport à Matawan, au New Jersey. Springsteen était parmi les participants jouant avec son groupe puis, la Castille. [] 19] Billy Ryan, qui joue la guitare avec le joyeux Noyze,[] 20] a également joué dans The Glove avec Garry Tallent et Steve Van Zandt et Clemons lui-même avait joué avec Tallent dans Little Melvin & les envahisseurs.[21]

En juillet 1972, Springsteen commence à enregistrer son premier album Greetings from Asbury Park, N.J. et pendant les pauses d’enregistrement, il a coincé avec Clemons et le Noyze joyeux au moins deux reprises à la Shipbottom Lounge au Point Pleasant, New Jersey. Lorsque Springsteen a alors décidé d’utiliser un saxophone ténor sur les chansons « Blinded by the Light » et « esprit dans la nuit », c’était Clemons il appelle. En octobre, Springsteen était prêt à tour et de promouvoir la Greetings… et il a mis sur pied un groupe de Clemons, Tallent, Danny Federici et Vini Lopez. Clemons a joué son dernier concert avec Norman Seldin et le Noyze joyeux à la Plaza de Club de Bayville, dans le New Jersey, le 21 octobre 1972. Quatre jours plus tard Clemons fait ses débuts avec la formative E Street Band à une performance inaperçue, impromptue at The Shipbottom Lounge. [] 22] [] 23] Pendant les années 1970 et 1980, Clemons figurait en bonne place sur les albums de Springsteen. [] 4] Sur nés à terme , il a fourni des solos de saxophone mémorable sur la piste de titre, « Thunder Road » et « Jungleland » alors que l’obscurité sur la lisière de la ville en vedette un autre solo notable sur «Badlands». La rivière scie Clemons en vedette dans des chansons comme « les liens qui se lient », « Sherry Darling », « I Wanna Marry vous » et « Independence Day » tandis que Born in the U.S.A. voit solos sur « Bobby Jean » et « je suis Goin ‘ Down ».[24][25]

À la fin des spectacles, tout en reconnaissant les membres de la E Street Band, Springsteen appelés Clemons « Le plus grand homme vous jamais vu ». Il changea parfois cela selon où le E Street Band effectue — lors de leur concert de 2009 à Glasgow , il introduit Clemons comme « le plus grand Scotsman vous n’avez jamais vu ».

 Carrière solo

En dehors de son travail  avec le E Street Band, Clemons enregistré avec de nombreux autres artistes et a eu un certain nombre de projets musicaux sur son propre. Le plus connu de ces sont son duo vocal de 1985 avec Jackson Browne sur le haut-20 hit single « que vous êtes a Friend of Mine », et son travail de saxophone sur Aretha Franklinde 1985 Top-10 hit single « Freeway of Love ». Il a été brièvement géré dans les années 1980 par Peter Knobler, dont mariage Clemons a joué avec son groupe, Clarence Clemons & les Rockers de banque rouge ancien rédacteur en chef du Crawdaddy . Durant les années 1980, Clemons possédait également une discothèque Red Bank, New Jersey , appelée Big Man du West. Il fait des tournées dans la première incarnation de Ringo Starr & The All-Starr Band en 1989, chantant « Vous êtes a Friend of Mine » (dueting avec Billy Preston) et un arrangement de rap mise à jour de « 02:45. » Dans les années 1990, il a enregistré une version CD Japon seulement appelée Aja et le Big Man « Get It On » avec Los Angeles interprète Aja Kim. Dans les années 2000, Clemons avec producteur Narada Michael Walden, mis sur pied un groupe appelé le Temple de l’âme, libérant un single intitulé « Anna ». Il enregistre également avec bande teen philanthropique création. Clemons a collaboré avec Lady Gaga sur les chansons « Hair » et « The Edge of Glory » de son album Né This Way, donnant une piste de saxophone et solo. [] 26] Clarence Clemons sat occasionnellement en avec le Grateful Dead et aussi récemment qu’en avril 2011, assisté à plusieurs airs avec le groupe Grateful Dead « spin-off » Furthur lors d’un concert à Boca Raton en Floride. Quelques jours avant il subit une attaque majeure, il a tourné un clip vidéo avec Lady Gaga pour « The Edge of Glory ».

 Agissant de carrière

———————————-

Image de prévisualisation YouTube

——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

220px-Clarence_clemons_Olbrich1

Clarence Clemons en 2002

Clemons apparus dans plusieurs films et de télévision, ses débuts à l’écran en 1977 musical de Martin Scorsese, New York, New York , où il a joué un trompettiste. Il a joué de la « trois plus Important de personnes dans le monde » dans le film de comédie de 1989 Bill et Excellent Adventure de Ted. En 1985, Clemons a special guest star dans l’épisode de Traits Diff’rent « Si vous veulent à être un Rock Star », dans lequel il joue le rôle de m. Kingsley, un jeune saxophoniste aidant Arnold Jackson d’apprendre à jouer de son sax. Il a également été une voix invité dans un épisode de La série Les Simpson. En 1990, il a joué dans l’épisode pilote de Cible humaine, une série de mesures de Rick Springfield destinée à ABC. [] 27] Il a également joué le rôle de Jack dans Swing mettant en vedette opposée Lisa Stansfield et Hugo Speer, réalisé par Nick Mead. Il est apparu aux côtés de Michael McKean et David Bowe comme mineur dans un épisode de « Weird Al » Yankovicdu musicien télévision pour enfants show The Weird Al Show. Il fait une apparition dans la suite de 1999 Blues Brothers, Blues Brothers 2000 comme partie de la section meatl du super blues band The Louisiana Gator Boys. Il est apparu dans un épisode de Damon Wayans’ television show, Mon épouse et Kids comme musicien et effectué une composition originale, co, écrit avec le bassiste, Lynn Woolever, appelé « Une ombre au soleil ». Clemons apparaît deux fois comme organisateur Baltimore-programme pour les jeunes dans le drame de crime de HBO The Wire. [] 28] [] 29] Il est apparu dans un épisode de frères et dans le « livre de Eddie » épisode de Til Death : lui-même.

 Vie personnelle

Mariages et famille

Clemons était marié cinq fois. Il eut quatre fils, Clarence III, Charles, Christopher et Jarod. [] 3] Il a perdu la plupart de la vision d’un œil d’un décollement de la rétine. Clemons a dit « il n’est pas quelque chose, que vous pouvez remplacer. Si elle sort, c’est tout. »[30]

——————————-

Image de prévisualisation YouTube

—————————-

Philanthropie

Clemons a été un ardent défenseur et un partisan de la maison sécuritaire, un organisme sans but lucratif, aide aux victimes de la violence envers les enfants et la violence domestique. Chaque année, la maison sécuritaire dessert plus de quinze mille les nourrissons, les enfants et les familles dans le sud de la Floride.

De 2005 jusqu’à sa mort, Clemons a organisé un événement annuel de bienfaisance pour Home Safe appelé The Classic Rock & Roll Party. Grâce à ces événements, Clemons a contribué à recueillir plus de 2,5 millions de dollars pour la maison sécuritaire. En plus de recueillir des fonds pour les programmes d’accueil sécuritaire, Clemons visiteraient aussi personnellement des enfants victimes de violence à campus de la maison sécuritaire pour leur donner des mots d’encouragement et de conseils pratiques sur la vie.

Clemons monumentales efforts au nom de la maison sécuritaire lui a valu le prix du président Volunteer Service en 2010.

Le 22 octobre 2009, Little Rock de Kids, un but non lucratif dédiée à la restauration et la revitalisation de l’éducation musicale dans les écoles publiques, a présenté Clemons avec la première édition de « Big Man of the Year Award » au droit à l’avantage de la charité de Rock. Il a aidé à recueillir des fonds pour mettre des instruments de musique et de programmes d’études dans les écoles publiques sous-financées partout au pays. Il a également joué « Jailhouse Rock » avec un groupe d’étudiants du Bronx, en plus de plusieurs avec le légendaire producteur, John Colby

 Mort

———————————————————————————————————————————————————————————–

mn-clemons19_ph1_0497618334

Saxophonist Clarence Clemons and drummer Max Weinberg accompany Bruce Springsteen at a concert by Springsteen and the E Street Band at Oakland's Oracle Arena in 2007.

Clemons a subi un accident vasculaire cérébral le 12 juin 2011. [] 3] Il a subi deux interventions chirurgicales, après quoi il a été déclaré dans un état grave, mais stable. [] 31] Selon le magazine Rolling Stone magazine, il montre des signes de rétablissement. [] 32] Cependant, Clemons meurt de complications causées par l’accident vasculaire cérébral, le 18 juin 2011.[33][34][35]

Bruce Springsteen dit de Clarence Clemons: « Clarence vécu une vie merveilleuse. Il portait en lui un amour des gens qui les rendaient l’aime. Il a créé une famille merveilleuse et prolongée. Il aimait le saxophone, aimé nos fans et a donné tout ce qu’il avait toutes les nuits, il est intervenu sur scène. Sa perte est incommensurable et nous sommes honorés et reconnaissants d’avoir connu de lui et a eu l’occasion de se présenter à ses côtés pendant près de quarante ans. Il était mon grand ami, mon partenaire, et avec Clarence à mes côtés, mon groupe et j’ont pu raconter une histoire beaucoup plus profonde que celles simplement contenues dans notre musique. Sa vie, sa mémoire et son amour vont vivre à cette histoire et dans notre groupe. »[36]

Divers artistes ont réagi sur la scène de la mort de Clarence.

Lors de leur concert à Portsmouth, Virginie le dimanche 19 juin 2011, Phish couverts Thunder Road en hommage à Clemons.[37]

Lors d’un concert de Eddie Vedder à Hartford (Connecticut) le samedi 18 juin 2011, Vedder joue hommage à Clarence au cours de la chanson de Pearl Jam Better Man. Eddie souhaité Clemons bien et peu de temps après, a été avisé par un tech sonore qu’il était mort. Lors d’une représentation ultérieure sur Le Late Show de David Letterman, Vedder a joué un ukulélé avec « Clarence » écrit sur le front de celui-ci.

Avant de chanter le Moment d’abandon lors du concert de U2 à Anaheim le samedi 18 juin 2011, Bono a rendu hommage à Clarence Clemons, qui était décédé plus tôt ce jour-là. Bono lire les paroles de Springsteen Jungleland près de la fin de la chanson, et il leur répété à la conclusion de la chanson. [] 38] Bono répétée ce dévouement et un hommage au cours de l’Instant de capitulation lors du concert de U2 à Baltimore le mercredi 22 juin 2011.[39]

Groupe de rock de New Jersey Bon Jovi effectué Dixième Avenue Freeze-Out comme la première encore lors de leur concert à Horsens, Danemark sur 19 juin 2011. Alors qu’il jouait qui, photos de la chanson de Clarence ont été affichées à l’écran vidéo géant derrière la bande.[40][41]

Jimmy Buffett a ajouté les versets qui comprenait Clarence dans « The histoires nous peut dire » au cours de son dernier encore pendant son concert au 21 juin 2011. Le reste de la bande a quitté la scène, et il était Buffett, jouant et chantant seul.

Au cours de leur après-midi étape pyramide fixé au Glastonbury Festival 2011 Brian Fallon chanteur de The Gaslight Anthem (aussi du New Jersey) dédié leur chanson la 59 sonore à la mémoire des Clemons.[42]

Au cours de l’annuel de Southside Johnny week-end le 4 juillet concert au poney Stone à Asbury Park, NJ il et parle de Miami Steve de Clemons. Par la suite, Eddie Manion a joué célèbre solo de Jungleland des Clemons alors qu’un projecteur projeté a montré des images de la Big Man.

Le 17 juillet 2011, un concert hommage s’est tenu au Bar Wonder d’Asbury Park, New Jersey. Bruce Springsteen effectué une minute 45 set jouant certaines des chansons de Clarence. Les fils de Clarence (Clarence III), qui passe par Nick, ouvert le spectacle avec son groupe, Nick Clemons Band.

Le 1er octobre 2011, un major, première classe tribute to Clemons a eu lieu au séminole Hard Rock Hotel & Casino à Hollywood, en Floride, traditionnellement un événement caritatif annuel organisé par Clemons, appelé The Classic Rock & Roll Party, l’événement a rendu hommage à la vie des Clemons et à tous qu’il a fait pour la maison sécuritaire, un organisme sans but lucratif, aide aux victimes de la violence envers les enfants et la violence domestique.

En janvier 2012, ville natale des Clemons, Norfolk (Virginie) rendra hommage avec des concerts de memorial, mettant en vedette les membres de la bande de rue E. Le concert aura lieu à la salle de concert de The NorVa. [43]

Traduire la page Web http://en.wikipedia.org/wiki/Clarence_Clemons

 

SOURCE : Article de WIKIPEDIA

Pour lire la suite Veuillez Cliqué ICI

http://en.wikipedia.org/wiki/Clarence_Clemons

 —————————————

Image de prévisualisation YouTube

————————–

305749_217732818290375_100001609755339_616778_830077986_n-200x300

MANO RADIO CARAÏBES

MANO RADIO CARAÏBES

 

Et n’oubliez pas, ami…. Visitez Mon site

 

aussi souvent que vous le pouvez… et merci ! …
n’oubliez pas d’informer vos amis !

 

Je vous remercie

 

Cliqué ICI

http://manoretro.unblog.fr/

http://martelkapale.unblog.fr/

http://www.manoradiocaraibes.com/

http://www.manomerci.com/

 

2 janvier, 2012

Cassius Marcellus Clay Jr alias Mohammed Ali-MERCI

Classé sous Non classé — manoretro @ 5:40
Cassius Marcellus Clay Jr alias Mohammed Ali-MERCI Cassius-Marcellus-Clay

Cassius Marcellus Clay Jr alias Mohammed Ali

 

Image de prévisualisation YouTube
muhammedali1-192x300

Cassius Marcellus Clay Jr alias Mohammed Ali

Cassius Marcellus Clay Jr alias Mohammed Ali

mars 22, 2010 par encrenoir
dans Portrait

Cassius Marcellus Clay Jr, né le 17 janvier 1942, devenu
Mohammed Ali ou en anglais Muhammad Ali après sa conversion à l’islam, est un
boxeur des États-Unis évoluant en catégorie poids lourd. Il fut nommé sportif du
XXe siècle par une assemblée de journalistes internationaux, précédant Pelé. Il
doit sa célébrité mondiale autant par ses performances sportives que par son
verbe haut, sa conduite extrasportive et son activisme politique.

Le 17
décembre 2005, il reçoit à Berlin la médaille de la Paix Otto Hahn, décernée
tous les deux ans par la société allemande, au nom de l’Organisation des Nations
unies.

Cassius est né le 17 janvier 1942 à Louisville aux États-Unis. Il
porte le nom d’un général abolitionniste du Kentucky, Cassius Marcellus Clay,
qui affranchit ses milliers d’esclaves au début du XIXe siècle. Son
premier contact avec la boxe se fait par un policier (Joe Martin), qui
l’encourage et l’entraîne à ses débuts.. C’est en allant reporter le vol de son
vélo, à 12 ans, qu’il fait la connaissance de Joe Martin, policier et entraineur
de boxe local. Martin encouragea le jeune Cassius à apprendre la boxe et l’aida
à progresser rapidement. Si les résultats scolaires de Clay étaient moyens, ses
performances sportives étaient remarquables : encore au lycée, il remporte 6
Kentucky Gold Glove, qui lui permettent d’obtenir son diplôme malgré des notes
médiocres. De manière prémonitoire, le principal annonça lors de la délibération
concernant la remise de son diplôme de fin d’étude, que Clay serait un jour « la
chance de célébrité de cette école ».

Aux Jeux olympiques d’été de 1960
à Rome, il gagne la médaille d’or des poids mi-lourds. Il devient alors
professionnel sous la tutelle d’Angelo Dundee et se fait rapidement connaître
pour son style peu orthodoxe, ses résultats spectaculaires et son autopromotion
incessante. Il se fait connaître sous le surnom de « Louisville Lip » (la lèvre
de Louisville) en composant des poèmes prédisant à quelle reprise il mettrait
son adversaire K.-O. Il n’hésitait pas à clamer ses propres louanges avec des
phrases telles que « Je suis le plus grand » ou « Je suis jeune, je suis mignon
et je suis totalement imbattable ». Il conservera pendant toute sa carrière ce
verbe haut qui est un de ses points les plus caractéristiques. À
Louiseville, le 29 octobre 1960, il gagne son premier combat professionnel aux
points contre Tunney Hunsaker. Clay part ensuite pour la Floride avec son
entraîneur Angelo Dundee, le jeune médaillé d’or de 19 ans remporte quelques
victoires et va même jusqu’à accomplir une exhibition contre l’ex-champion du
monde Ingemar Johansson qui prépare son troisième combat contre Floyd Patterson.
Cassius repart ensuite dans son fief de Louisville et continue à vaincre tous
ses adversaires. C’est en 1962 que sa notoriété commence à se répandre à travers
l’Amérique. Clay boxe pour la première fois dans les villes de New York et Los
Angeles. Le 15 novembre il remporte un succès tonitruant contre Archie Moore par
une victoire en quatre rounds. Clay avait prédit avant le combat qu’il
stopperait son adversaire au 4e.

muhammedali2-300x213

Malcolm X et Mohammed Ali

Il devint également célèbre pour des
raisons dépassant le domaine sportif : il rejoint la Nation of Islam (Nation de
l’islam) et change son nom en Cassius X, en hommage à son mentor et ami Malcolm
X qui fut aussi le seul musulman à le soutenir avant son premier combat contre
Liston (Malcolm X a d’ailleurs assisté au premier combat) puis il reçoit le nom
de « Muhammad Ali » de la part d’Elijah Muhammad, chef du mouvement. Une lutte
de pouvoir s’engagera autour d’Ali entre Elijah et Malcolm X. Finalement, Ali
tournera le dos publiquement à Malcolm lors d’un voyage au Nigeria en 1964 et
sera managé par Herbert Muhammad, le propre fils d’Elijah. La notoriété du
boxeur profitera à la Nation of Islam. Ali se rendra en Égypte en 1964 et sera
accueilli par son président,Gamal Abdel Nasser, comme l’ambassadeur de la
communauté noire aux États-Unis.

Par la suite, Ali regrettera de s’être
séparé de Malcolm X (assassiné en 1965) et, bien plus tard, prendra ses
distances avec la Nation of Islam.

Du 25 février 1964 au 20 juin 1967,
Ali dominera incontestablement la catégorie des lourds comme Joe Louis et Rocky
Marciano avant lui.

En 1966, il refuse de servir dans l’armée américaine
engagée dans la guerre du Viêt Nam et devient objecteur de conscience
argumentant qu’il n’a « rien contre le Viêt-cong » et qu’« aucun Vietnamien ne
m’a jamais traité de nègre », (dans le film qui lui rend hommage, avec l’acteur
Will Smith, la traduction en français est : « …aucun Viêt-cong ne m’a jamais
traité de sale nègre. »). Le 28 avril 1967, il refuse symboliquement
l’incorporation dans un centre de recrutement. Le 8 mai, il passe en justice. Le
20 juin, il est condamné à une amende de 10 000 dollars et à 5 ans
d’emprisonnement, il perd sa licence de boxe et son titre. Ali fait appel il
n’ira pas en prison mais aura des problèmes financiers jusqu’à ce que son
affaire soit résolue par la Cour suprême en 1971.

muhammedali3-224x300
Mohammed Ali et Joe Frazier

Suit le combat contre
Frazier, Ali prenait le risque de se mesurer à un boxeur de très haut niveau
après trois ans d’absence des rings. Très attendu et médiatisé, ce combat sera
surnommé un peu vite « le combat du siècle ». Premier championnat du monde entre
deux champions invaincus et totalement opposés dans un style que chacun maîtrise
à la perfection, il sera le premier de ces grands affrontements qui marqueront
l’apogée de la boxe dans les années 1970.

Débutant le 8 mars 1971 dans
le célèbre Madison Square Garden de New York, cet affrontement verra la première
défaite d’Ali, sûr de son bon droit, et qui pensait sa reconquête du titre
légitime comme il l’écrira plus tard dans son autobiographie L’Âme du papillon
en ajoutant qu’il avait sous-estimé Joe Frazier, pensant que le boxeur de
Philadelphie serait bien moins motivé que lui. Ali remporta les premiers rounds
mais se retrouva désemparé et sans solution face à Frazier, un spécialiste du
corps à corps qui lui imposait son style avec ses lourds crochets. Ali mettra un
genou à terre au 11e round et au 15e et dernier round, alors que personne ne s’y
attendait, Frazier lui décochera son coup préféré, le crochet gauche. Touché au
visage, Ali tombera à terre et se relèvera à 4 pour perdre aux points. Sa
première et sa plus grande défaite gâcheront son souhait de finir invaincu comme
Marciano et Ali en voudra toujours à Frazier.

Après s’être remis de sa
défaite, Ali pour revenir au sommet de la catégorie accomplira 14 combats et 39
combats d’exhibition entre le 25 juin 1971 et le 30 octobre 1974. Le but était
de revenir au plus haut niveau par une activité pugilistique intense et
d’engranger assez de victoire pour être désigné challenger n° 1 mondial.
Durant cette période Ali affrontera les meilleurs boxeurs américains
pour le titre de champion d’Amérique du Nord, tels que : Jimmy Ellis (son ancien
sparring-partner), Buster Mathis, Ken Norton, Joe Bugner et Bob Foster (champion
du monde des mi-lourds). Il profitera pour affronter à nouveau : George Chuvalo,
Jerry Quarry et Floyd Patterson (qui tout de suite après prendra sa retraite).
Ali boxera autour du monde : des combats à Zurich, Tokyo, Vancouver, Dublin et
Jakarta et des exhibitions à Caracas, Buenos Aires ou Barcelone. En
1973, sa carrière connaît un coup d’arrêt, le 22 janvier 1973 à Kingston en
Jamaïque, Joe Frazier est détruit en 2 rounds et va au tapis à 6 reprises contre
George Foreman, terrible colosse et nouveau roi des lourds. Dans son
autobiographie, Ali racontera qu’il était obligé de vaincre les deux hommes pour
assurer à nouveau sa suprématie sur la catégorie. Mais le plus dur arrivera pour
lui le 31 mars à San Diego contre Ken Norton. Le boxeur californien lui brisera
la mâchoire au 2e round, Ali tiendra jusqu’à la douzième reprise, handicapé par
la douleur face à un Norton aussi vif et rapide que lui. Une deuxième défaite
devant un adversaire doué, mais qui dispose de moins d’envergure que Joe Frazier
rabaisse quelque peu le mythe d’Ali.

Ali choisit d’affronter ces trois
boxeurs du plus « facile » au plus « dur ». Tout d’abord Norton, Ali prend sa
revanche le 10 septembre 1973 à Los Angeles (et non à San Diego afin de priver
Norton des partisans de sa ville natale). Ali gagne de justesse au point. Il
prend ensuite sa revanche au point contre Frazier le 28 janvier 1974 à Manille
-Philippines- dans un combat mémorable baptisé « thrilla in Manilla ».
L’ex-champion fera moins d’impression suite à son manque d’activité
contrairement à Ali qui s’est imposé un rythme de combat tambour battant depuis
leur première rencontre. Leur rivalité continuera de plus belle quand Ali et
Frazier en viendront aux mains devant les caméras lors d’une émission de télé.
Il ne reste qu’à Ali le plus dur pour la fin : reprendre le titre à
George Foreman, impitoyable puncheur invaincu en 40 combats dont 37 par KO.
Un nouveau promoteur de boxe organise la rencontre entre les deux
adversaires à Kinshasa, au Zaïre, actuelle République démocratique du Congo. Don
King qui s’imposera ensuite comme le plus important promoteur de boxe de la fin
du XXe siècle offre au champion et au challenger 5 millions de dollars US chacun
(une somme record à l’époque) qu’il a obtenus auprès du dictateur Mobutu Sese
Seko, qui souhaite par ce combat faire la promotion de son pays. Ali
s’entraînera à encaisser des coups violents avec son ami Larry Holmes (qui par
la suite deviendra champion) et lancera une opération de désinformation envers
Foreman en faisant croire à tout le monde qu’il allait vaincre par sa vitesse et
sa mobilité. Ali devint rapidement le favori de la foule de Kinshasa pour son
action envers la cause des noirs, ce qui vexera Foreman
SOURCE: ARTICLE
DE  encrenoir dans Portrait
POUR EN SAVOIR PLUS CLIQUE ICI
http://www.lencrenoir.com/index.php/2010/03/cassius-marcellus-clay-jr-alias-mohammed-ali/

———————————————

sans-titre2-300x240
MANO RADIO CARAÏBES MARTINIQUE

MANO RADIO CARAÏBES

Et n’oubliez pas, ami…. Visitez Mon site

aussi souvent que vous le pouvez… et merci ! …
n’oubliez pas d’informer vos amis !

Je vous remercie

Cliqué ICI

http://manoretro.unblog.fr/

http://martelkapale.unblog.fr/

http://www.manoradiocaraibes.com/

http://www.manomerci.com/

 

1234

DJ Diktracy |
hip hop booty |
toauraprod |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | NKOTB 2008 **BACK IN TIME**
| Zicmu
| boobaa